23 janvier 2013

Le maire perd ses nerfs.

Réponse du maire à B. GROUCHKO, représentant les associations

Le maire persévère et perd ses nerfs.

Est-il seulement encore maire celui qui persiste et traite de menteur le représentant de 1.200 vésigondins. (voir son mail à gauche à B. Grouchko

Est-il encore susceptible de recoller les morceaux celui qui « castagne » les présidents des associations avec les quelles il prétendait mener la concertation?

De cet échange écrit en réponse aux commentaires publiés par les associations ( suite au document diffusé par la mairie à droite), dont chaque mot a été pesé et relu, on conclut que l’homme a perdu ses repères

Il n’a pas endossé le costume de sa fonction et descend comme un vulgaire gladiateur cogner dans l’arène.


Réponse des associations au document du maire
Comment peut-il imaginer rester au château Carnot après avoir insulté ceux dont la vocation est de "défendre le site" et de "sauver le Vésinet". Par l’agressivité de ses propos, leur véhémence et ses attaques ad hominem, il s’est lui même exclu du cercle restreint des hommes dignes de se situer au dessus de la mêlée.

Il lui reste à en tirer la conclusion, et abandonner  ses fonctions. Il est insupportable que tous les mois le maire du Vésinet soit le sujet d'appels publics à la démission ! 


Le Vésinet ne mérite pas ça
 

4 commentaires:

  1. je ne comprends toujours pas pourquoi notre Maire combat les Vésigondins au lieu de creuser sérieusement ses dossiers.....
    Cela devient franchement intolérable !

    RépondreSupprimer
  2. On touche le fond!!!
    Que M. le Maire invite ses adjoints dont celui en charge de ce dossier à une séance de formation et de communication. Car quand on entend les inepties qui sortent de leurs bouches quand on les questionne sur tel ou tel point du PLU, on en est réduit à se demander s'ils comprennent ce qu'ils lisent ou pire s'ils ont pris la peine de lire ce sur quoi ils vont voter demain!!!Au secours, cet équipe nous embarque sur le Titanic!!

    RépondreSupprimer
  3. On brandit l'épouvantail de la mise sous tutelle des services de l'état. Oui, mais c'est déjà le cas, et, au moins, ceux ci sont indépendants des promoteurs et en tout beaucoup plus que les élus. De plus l'administration préfectorale est plus respectueuse des lois en vigueur.
    C'est trop facile de brandir cette menace pour faire passer un mauvais dossier.
    Quant aux conseillers municipaux de la majorité, ils ont le choix entre se coucher et faire en sorte de pouvoir continuer à se regarder dans la glace....
    Cette municipalité fait n'importe quoi et n'importe comment.
    Quelle faillite!

    RépondreSupprimer
  4. Lamentable la réponse du maire; décidément c'est un tout petit bonhomme ce Bastard. S'appuyer sur une malheureuse erreur (comme si lui et sa clique d'incapables n'en commettaient jamais !!) pour descendre en flamme tous les présidents d'association et une partie de la population, c'est pitoyable.

    RépondreSupprimer