27 janvier 2013

Quand les associations se bercent d’illusions !

Une page est tournée. Les élus ont adopté un projet controversé. Place à l’enquête public et à l’avis du commissaire enquêteur.

Les associations s’accrochent à son hypothétique décision, comme un naufragé à un bout de bois. Quelle illusion ! La procédure date du 19 ème siècle, alors qu'il n’existait aucun moyen synthétique de collecter l’avis des citoyens. Les temps ont changé mais ce système qui donne à un homme – le commissaire - un pouvoir exorbitant, est toujours en vigueur.

Ce n’est pas que la personne soit critiquable a priori, mais rien ne l’oblige à donner un avis conforme aux doléances qu’il aura récoltées. L’avis du commissaire enquêteur peut être à l’opposé de ce qu’il a entendu sans que personne ne puisse avoir quelque chose à redire.

Ce brave homme sera face à une situation simple : un texte adopté à une large majorité par un conseil municipal de droite régulièrement élu,
approuvé à l’unanimité par une commission urbanisme normalement constituée, et un préfet émanation d’un pouvoir de gauche satisfait du projet selon ses très probables conclusions (attendues d’ici fin mars). 

Faudrait que cet enquêteur soit suicidaire pour reprendre dans ses conclusions les points de vue de quelques associations de braves barbons arc boutés  sur la défense de quelques privilèges. Faudrait qu’il ait envie de mettre une fin précoce à sa carrière pour donner un avis globalement défavorable à ce texte.

Messieurs les présidents d’associations, atterrissez ! 


Vos préparatifs en vue de harceler le commissaire seront contre productives, puisque vous allez lui compliquez la tache ! Cet homme est comme vous, il a horreur de faire compliqué s’il peut faire simple.

Cessez de vous bercer d’illusions ! Vous êtes sur une stratégie perdante.

La solution ne passe pas par la case enquête publique, mais par un vote de défiance du conseil municipal fin juin, s'il existe encore ... !

  


24 commentaires:

  1. De quoi parlez-vous ?
    Personne ne peut se prévaloir de parler au nom "des présidents d'associations" et d'annoncer quoi que ce soit.
    Merci de ne pas utiliser les logos ci-dessus à tort et à travers.

    RépondreSupprimer
  2. Ou plus simplement par le limogeage de Bâtard de Crisnay en 2013 ou mars 2014 au plus tard ...
    Et l'élection d'un nouveau conseil municipal qui amendera le PLU.

    RépondreSupprimer
  3. Selon les billets et les jours, les associations font du bon boulot ou ne servent à rien...Bizarre !

    RépondreSupprimer
  4. comme d'habitude vous soufflez le froid et le chaud et je ne comprends pas votre analyse sur les commissaires enquêteurs !!!!!vous vous autorisez des commentaires sur Les hypothétiques comportements des associations dont l'intelligence et l'expertise force le respect. Conclusion,l'histoire va s'écrire pour redonner au Vésinet des équipes de gestion sans étiquette mais avec de l'écoute très en amont des échéances électorales municipales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Mon" analyse sur les commissaires enquêteurs est parfaitement claire et compréhensible ! Il suffit de relire le paragraphe suivant :

      "Ce brave homme sera face à une situation simple : un texte adopté à une large majorité par un conseil municipal de droite régulièrement élu, approuvé à l’unanimité par une commission urbanisme normalement constituée, et un préfet émanation d’un pouvoir de gauche satisfait du projet selon ses très probables conclusions (attendues d’ici fin mars)." ....... Faudrait qu’il ait envie de mettre une fin précoce à sa carrière pour donner un avis globalement défavorable à ce texte. " (fin de citation)

      Que cette analyse vous déplaise n'enlève rien à son acuité. Qu'elle prenne à rebours vos projets de mobilisation ou la rhétorique propre à vos associations ne me concerne pas.

      Il ne s'agit ni de souffler alternativement le chaud et le froid, il s'agit de prendre du recul et de ne pas bercer d'illusions les gens qui font confiance aux associations.

      Phénix

      Supprimer
    2. Est-ce que donc ça serait pas donc un des Présidents d'association.

      Pas SIDVS évidemment, plutôt un qu'aurait comme initiale de son nom G. ou un qu'aurait L.

      Y parait que c'est blanc bonnet et bonnet blanc

      Supprimer
    3. Tous les combats sont-ils gagnés ou perdus d'avance ?

      Supprimer
    4. Vous qui êtes "dans le secret des Dieux" vous aviez bien une petite idée concernant le résultat du vote du PLU.

      Vous auriez donc pu écrire ce billet depuis un bon moment. Pourquoi avoir attendu ? Pas d'autre idée pour aujourd'hui ?

      Supprimer
    5. Conclusion

      B de c a gagné: il a son PLU
      Phenix a gagné : il a 1500 lecteurs
      Les assocs ont perdu: ils iront à confesse , c'est tout.

      Supprimer
    6. @Anonyme de 23h03

      Je n'ai pas attendu le lendemain du vote du du projet PLU pour en anticiper le résultat et prévenir de l'illusoire recours auprès du commissaire enquêteur.

      Dans le billet du 26 novembre 2012 j'écrivais un billet au titre éloquent : PLU, bataille perdue, dont extraits ci dessous

      "D’autant plus inutile de s’énerver que l’affaire est dans le sac. Le PLU est d’ores et déjà acquis. Seules les gesticulations d’un Fiquet peuvent mettre un grain de sable dans un processus bien huilé en cristallisant sur l’ergoteur des prétoires le phénomène de rejet. On comprend que M. Bastard soit expéditif pour le « moucher ».

      Il est nécessaire-et-suffisant que le CM du 20 décembre approuve le projet de PLU pour que in fine le projet concocté soit adopté. Quel commissaire enquêteur viendrait retoquer la densification du Vésinet réclamée par ses propres élus ? Faudrait pas rêver ! "

      http://notrevesinet.blogspot.fr/2012/11/plu-bataille-perdue.html

      Nul n'est prophète en son pays.

      Phénix

      Supprimer
  5. On se calme: faites confiance à Morel,Tritan,De Chamborant,Potier,Conte,Gattaz, et bien sûr Husson qui a rejoint l'équipe. Ils sont là, ils veillent sur vous et vous aideront à payer les pénalités de leur PLU. Rappelez vous ces noms. Oubliez Laffitte, Fiquet, Lang: Eux ils ne seront plus là quand il faudra payer. Faites des économies.

    RépondreSupprimer
  6. Y en a encore des qui ont pas compris que Phenix ecrivait ce qui voulait quand y voulait et que personne encore n avait reussi a le faire taire et c est pas faute d avoir essaye.
    Faut etre un primaire au niveau du certif pour s en prendre a lui, surtout quand son billet est frappe au coin du bon sens

    RépondreSupprimer
  7. En fait Phénix a besoin d exister. A publier 3 billets par jours il a faillit faire une dépression depuis jeudi car il n a plus de sujet polémique a se mettre sous la dent.
    Et plutôt que de prendre du recul et d encourager les associations a continuer de se battre il préfère recréer une polémique inutile.
    Bref, mauvais billet pour une fois et inutile, sans preuve sur la stratégie des associations. Phénix a son ego et ce qui le satisfait le plus sont les 1700 visites quotidiennes sur son site. C une drogue pour lui. Sans lecteur il n est rien A par cela il n a aucun résultat tangible dont il peut se vanter.
    A nous de prendre du recul sur ses billets et leurs contexte.
    Mais continue l artiste, j aime bien ton style.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci au Psy de service pour ta sollicitude ! Tu me donneras l'adresse de ton divan ...

      1) quant à être drogué autant que ce ne soit pas la drogue du pouvoir, c'est moins nocif pour le Vésinet.
      2) Il faut avoir mal lu ce billet pour y trouver matière à contestation : le pouvoir insignifiant des commissaires enquêteurs est une vérité connue de tous ceux qui ont fait l'analyse des enquêtes publics. Pour preuve l'avis négatif du commissaire enquêteur lors du projet de la place du marché a été balayé par le maire de l'époque, M. Foy. Mme Lepage a publié sur ce sujet des pages édifiantes ...
      3) C'est une tromperie manifeste de laisser croire que le sort du PLU se jouera lors de cette phase. le commissaire y trouvera aussi matière à approuver le projet de PLU.
      4) C'est devant les électeurs que doit se jouer le dernier round, et non sur le tapis vert. c'est au moment du vote du Conseil qu'une majorité contre ce projet peut se reformer.

      Et d'ici là beaucoup de choses auront pu changer.

      Phénix

      PS J'ai l'habitude de signer mes billets, et si je trouve tout à fait légitime la critique virulente - que penser de ceux qui se cachent dans l'anonymat !

      Supprimer
  8. Même si Phénix pousse la critique parfois à la caricature, il est le seul moyen d'expression accessible qui informe. Continue Phénix et n’écoute pas les suppôts du pouvoir usurpé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait d'accord28 janvier 2013 à 09:30

      BRAVO et merci phénix de nous informer et de prendre des risques en permanence !

      Supprimer
  9. phenix est un agitateur au niveau local,il met le feu et prend un extincteur pour l'éteindre,mais il le sait,il est à moitié vide ,il lui faut prendre une décision:observer,observer et prendre une décision raviver le feu,le laisser couver ou le faire reprendre selon son humeur et la lecture se son blog.tel un chef d'entreprise il agit en fonction des creux et des pics des visites. C'est un média incontournable et utile parce que nos politiques de tous bords sont inefficaces sinon la varésie aurait disparue de notre ville parc. Bonne journée à tous

    RépondreSupprimer
  10. quelle méthode préconisez-vous pour amener le conseil municipal de juin à un vote défiance :

    persuasion ? intimidation (illégal) ? lobbying (pas trop légal) ? pots-de vin (totalement illégal) ?

    Il ne reste peut-être malgré tout que les associations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lobbying des associations a échoué ! Ce n'est pas que ce blog ne leur ait pas fait la courte échelle ! Encore fallait-il que qu'elles associent les politiques ce qu'elles se sont refusées de faire..

      L'histoire ne repassera pas les plats et le collectif des associations ne se remettra pas de son échec.

      Quant à dévoiler la stratégie au grand jour, vous conviendrez que c'est un peu tôt.

      Phénix

      Supprimer
  11. Cela continue,notre ami préfère la navigation à vue,je lui conseille la navigation aux instruments,c'est plus sûr!et les objectifs sont atteints.Votre premier paragraphe a de quoi surprendre,il faut être factuel,sinon on est dans un cloud......

    RépondreSupprimer
  12. Phénix n'a pas forcément tort. Juridiquement, l'avis du commissaire enquêteur n'est pas bloquant et donc le prochain enjeu concerne avant tout le vote de l'approbation du PLU prévu en juin.

    Cela étant, l'avis du commissaire enquêteur n'est pas totalement neutre et sera repris pour la communication des uns ou des autres, selon le sens des conclusions.

    Les problématiques posées par le PLU du Vésinet sont loin d'être évidentes. Les objectifs à concilier sont très contradictoires et le contexte est hors-normes (mixité sociale, densification, classement au titre des sites, préservation de la couverture arborée, manque de petits logements, déficit de logements sociaux, effets des règles proposées mal connus, absence malheureuse de consensus, concertation "olé-olé", etc..).

    Cela ne peut que pousser le commissaire enquêteur à aller au fond des choses, surtout s'il est bien "éclairé". Et donc...

    RépondreSupprimer
  13. Pourquoi voudriez vous que les associations harcèlent le commissaire enquêteur ? vous vous faires une idée peut reluisante de leur action constructive et de leur vaines tentatives d'avoir un dialogue construit avec l'équipe municipale.

    RépondreSupprimer
  14. Phénix a raison : le commissaire-enqueteur ne va pas aller dans le sens des associations, mais alors pas du tout ...
    Il vous suffit de lire l'avis délivré par le commissaire il y a quelques années sur le PLU de Chatou ... et sur celui de Montesson pour se rendre compte que ses préoccupations ne sont pas du tout celles-ci.
    Le commissaire va plutot relever une insuffisance de densification ...

    RépondreSupprimer