12 février 2013

Bastard organise la contre offensive.


Après le choc de la démission surprise des 11 conseillers, la garde rapprochée entre en résistance.

Le site de la mairie dispense une version erronée du processus qui s’engage. Si l’annonce d’élections à venir est correcte, le rédacteur officiel ment par omission. Il oublie de préciser que le conseil municipal va faire l’objet d’une dissolution. Dans une commune de plus de 3.500 habitants il ne peut y avoir d’élections partielles. Le conseil sera remplacé dans son intégralité, sauf à ce qu’un préfet ne respecte pas la loi … 


 Les plus hautes autorités de l’État ont été tenues informées* de la situation d’exception. Et le conseil des ministres va rapidement prendre le décret de dissolution.

Quant à la version officielle que le maire tente de faire accréditer, c’est celle d’un coup politique ourdi par de méchants politiciens décrépis envieux du succès de l’éphé-maire quinquagénaire Bastard !

C’est sa seule façon de se ménager une porte pour une nouvelle candidature. Candidature dont le blog a été informée qu’elle était certaine, si sa hiérarchie (comprendre la Warner) autorise le « sortant », ce dont nul ne semblait douter.
 

En vérité M. Bastard est son meilleur ennemi et n’a glissé que sur ses propres peaux de banane, ou celles de ses amis, Bel et consorts. A ne pas voir ses erreurs, il rassure ses détracteurs. Viré au bout de 12 mois alors qu’il avait toutes les clés pour terminer un mandat tranquille après la calamiteuse épopée varésienne, il a fait du p’tit Robert en pire. Au moins Varèse n’était pas aux ordres de Bel !

Dénoncer un coup politique, c’est se comporter en autruche, et on a rarement vu des autruches gagner des élections. Des baudruches si ! Voir l’histoire récente.

 
* plusieurs cabinets ministériels dont celui de l'Intérieur

5 commentaires:

  1. L'échec retentissant du maire du Vésinet a fait le tour des Yvelines,
    il va monter au sommet de l’Etat nous dit Phénix et après par le biais de la Warner
    il va traverser les mers.
    Mais la honte du Vésinet sera là pour le suivre: Phénix était dans la tombe et regardait Bastard.

    RépondreSupprimer
  2. Est-ce que le panneau lumineux du quartier Princesse est enfin réparé pour propager cette nouvelle?
    Le mensonge par omission est définitivement une spécialité de feu cette équipe!
    B2C ne doute de rien et doit être bien mal conseillé pour tenter de se redonner une virginité en faisant campagne sous sa propre bannière! Si tant est qu'il lise ce blog ...par accident bien sûr..., il serait bien inspiré d'y renoncer sauf à être un peu maso et à vouloir prendre deux claques en quelques semaines....Qu'il se concentre donc sur son job à la Warner car par les temps qui courrent s'il lève le pied pour mener campagne, il risque d'être perdant sur tous les tableaux!!! Et il fait un peu tache sur celui du Vésinet!!

    RépondreSupprimer
  3. "dans l'attente l'equipe municipale et le personnel municipal continuent leur travail au service des vesigondins "
    Ah le beau discours!
    Quel travail?
    La chaussée est pleine de trous , le bus 19 ecrase les bordures , les trottoirs sont en deliquescence ;
    seuls les PV pleuvent!
    ce n'est pas du travail !

    RépondreSupprimer
  4. Le Maire a toutes les chances de gagner haut la main ces élections, vu ce qu'il y a en face ... et d'en faire de même en 2014, au grand bonheur de Phénix, qui pourra continuer d'exister.

    RépondreSupprimer
  5. Que Dieu nous en garde... le Vésigondin n'est pas maso et stupide à ce point !!

    RépondreSupprimer