13 février 2013

Coïncidence et loi d’airain

Un étrange sort s’abat sur les successeurs d’Alain Jonemann. Tour à tour ils sombrent dans l’impopularité, se coupent de leurs électeurs, se bunkérisent et terminent dans les cordes.

A-M Foy que l’UMP refuse de remettre en piste, Varèse forcé à la démission et Bastard expulsé de son fauteuil par ses colistiers.

Coïncidence aussi les 3 derniers maires ont essayé sans réel succès de se débarrasser d’un gêneur patenté. De la "voix" qui exposait au grand jour leur tropisme autocratique, leur dérive tsariste, leurs coups fourrés !

"Trop c’est trop : si on ne peut plus être monarque chez soi, à quoi bon être maire" : semble considérer chacun des élus à peine installé au château Carnot. Il s’emploie ipso facto à mettre hors jeu le responsable tout désigné de leur chute de popularité.

Mais le blog tient bon, grâce au soutien indéfectible de ses lecteurs*. Il y a pour un futur maire, peut-être, une autre façon de se comporter vis-à-vis de ses critiques que de tenter de les anéantir.

Jusqu’à présent le pot de fer a perdu la partie contre le pot de terre. Les maires sont défaits et le blog se porte bien. 

Nouvelle loi d’airain : pour réussir son mandat, accepter d’être critiqué !


* 2.508 lecteurs se sont connectés le 12 février 

 

8 commentaires:

  1. La modestie et la remise en cause ne sont pas des qualités et des pratiques très usitées au Château Carnot, et ce quel qu'en soit le locataire!
    Espérons que le nouveau cru n'aura pas trop la grosse tête mais se retroussera les manches pour traiter les dossiers urgents et les autres en s'intéressant un tantinet aux opinions de ses administrés!!

    RépondreSupprimer
  2. Phénix
    Il faut que le préfet donne à ton blog le statut d'utilité publique. Sans toi on ne saurait rien de ce qui se passe au Vésinet.

    Bravo pour ton travail d'information.

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi ce signe indien qui frappe les 3 successeurs ?
    Parce qu'aucun n'a compris qu'un Maire, c'est d'abord et avant tout quelqu'un qui est au service de ses administrés, qu'on ne gère pas une ville avec de l'arrogance et de la suffisance ( B2C), qu'il ne suffit pas d'être un bon technicien de l'urbanisme mais il faut aussi aimer ses concitoyens,avoir un peu de carisme et savoir faire machine arrière quand on est dans l'erreur (AMF), qu'il ne suffit pas d'être "contre la place du marché" encore faut il avoir un minimum de compétence et une vision pour sa ville (RV)....
    Résultat Le Vésinet est allé crescendo dans la décadence et la décomposition de la gouvernance municipale avec en point d'orgue ce pauvre Bastard qui est la caricature du mauvais Maire et qui, un an après sa révolution de palais,se fait débarquer comme un malpropre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Monsieur (ou Madame) pour votre commentaire. Je le trouve juste et synthétique. Il peut sembler sévère à certains mais ce n'est que la réalité.
      J'espère sincèrement qu'un maximum de vésigondins partagent votre point de vue. Car j'y vois aussi une lueur d'espoir : ce sont bien les AMF, RV et B2C qui sont dans l'erreur. Il n'y a pas de malédiction, simplement une loi des séries.

      Supprimer
    2. il faut aussi remonter à Alain Jonemann qui avait certes du charisme, mais qui a laissé construire:

      - le théatre du Vésinet contre la volonté des administrés qui avaient contre par réferendum
      - les magnifiques bureaux(patate marron) sur le rond point du Pecq qui défigurent celle-ci, alors que tous les batiments autour sont d'une architecture homogène
      - la patinoire en centre ville, ce qui était une erreur alors qu'un terrain commun avec Montesson était disponible et l'était encore après qu'elle ait brulé...

      Supprimer
  4. La démocratie représentative du XIXème siècle se meurt. La démocratie directe internet du XXIème siècle naît. Les élus doivent abandonner progressivement leur pouvoir de décision pour ne conserver que celui de proposition.

    RépondreSupprimer
  5. n'importe quoi; vous semblez donner un pouvoir exhorbitant à des électeurs qui ont aussi beaucoup besoin d'être éclairés.
    en se voulant elliptique, votre pensée devient caricaturale et donc erronée.
    Les élus doivent posséder l'écoute, le sens de l'intérêt général, l'honnêteté, le pouvoir d'explication, le pouvoir de proposition et ensuite le pouvoir de décision.
    Une bonne écoute suffit souvent à retirer de mauvaises propositions. C'est aussi cela le pouvoir de décision.
    Allez je ne vous en veux pas : il était 11h50, vous aviez faim et donc peu de temps pour exprimer une pensée suffisamment travaillée.

    RépondreSupprimer
  6. Actuellement c'est plutôt la chienlit.
    Pour en sortir et gagner les elections face à la future équipe B2C pro PLU faire une dream Team de combat avec quelques adjoints experimentés (equipement, finances, sécurité, urbanisme )anti-B2c. et chercher pour mettre à la tête un DENUE D'EGO type Benoit XVI !!!

    RépondreSupprimer