18 février 2013

Communiqué : la réplique de Chatard

    Monsieur le maire,

Je viens de prendre connaissance de votre communiqué, celui-ci comporte des termes et accusations qui ne peuvent rester sans réplique.

Non, monsieur le maire, retourner devant l'électeur pour trancher un différent sur un sujet majeur est un réflexe républicain et non une manœuvre politicienne.

Vous n'avez pas, il est vrai, acquis votre position actuelle par la voie démocratique des urnes.

Vous n'aviez jamais jusque là fait montre d'intérêt pour l'action publique.

Vous n'êtes donc pas qualifié pour porter de tels jugements.

Vous, qui avez privilégié l'idéologie à l'efficacité, vous ne pouvez prétendre à la qualité de rassembleur, bien au contraire.

Quant à votre souhait "d'en finir avec une génération d'élus" votre manque d'ancienneté dans l'action publique associée à votre envie de pouvoir sera la seule excuse à tant de prétention ; et votre manque de transparence ainsi que l'opacité dont vous avez entouré vos actions depuis votre arrivée aux affaires vous disqualifie pour apprécier les actions de vos prédécesseurs.

Pas plus, ne vous honore l'usage des fichiers de la mairie pour diffuser votre communiqué à d’honnêtes citoyens.

Non, monsieur le maire ni la violence ni la haine ne m'habitent, mais c'est bien le souci de la sauvegarde et de l'avenir de notre ville qui demeure ma motivation principale.

Claude Chatard

ex conseiller municipal indépendant

P.S. : Par copie de ce courriel à mes ex-colistiers, je leur suggère par respect des usages républicains de présenter leur démission puisque des élections auront lieu dans moins de trois mois ; la campagne est de facto commencée .

10 commentaires:

  1. Voici la réplique d'un des nombreux égos surdimensionnés de la politique locale qui font tant de mal. Monsieur Chatard, vous l'ancien homme fort de la liste RPV (Robert Varèse), votre seul bilan est la réalisation d'une place du marché horrible, inutile, et qui a coûté une fortune colossale aux Vésigondins. Vous cumulez le double qualificatif d'homme du passé et d'homme du passif...

    RépondreSupprimer
  2. bonjour, je suis tout à fait d'accord avec vous. Ne pas oublier de Chamborand, Il convient d'en finir également avec cet imposteur incompétent.

    RépondreSupprimer
  3. Vous avez oublié Morel,par qui tout est arrivé. Elle a déniché Bastard l'a fait mettre en place par ses mentors et maintenant s'abrite derrière lui.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour la castagne! Et ce n'est que le début. Prévoir les ambulances.

    RépondreSupprimer
  5. N'ayant pas reçu le communiqué du Bastard, suis-je un malhonnête citoyen ?

    RépondreSupprimer
  6. Les démissionnaires ont-ils vraiment bien mesuré les conséquences de leur décision ?
    Des nouvelles informations donnent à penser que le préfet soutient Bastard autant qu'il le peut. Pas de dissolution. Le Conseil, grâce à une astuce, restera fonctionnel jusqu'au résultat de l'élection (fixée le plus tard possible pour laisser passer le PLU).
    Confirmations ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aveuglés, intoxiqués et manipulés par toutes les infos et désinfos qui ont circulé, par les commentateurs péremptoires qui n'ont pas manqué de s'y associer quotidiennement ainsi que par l'homme qui piaffait à gauche, les démissionnaires naïfs (pour certains) n'ont même pas imaginé ce qui paraissait pourtant évident à tout observateur un peu lucide : celui qui était taxé d' "illégitimité" va se retrouver devant un boulevard le conduisant le plus légitimement du monde à la fonction de maire.
      Voilà.

      Supprimer
  7. et ce monsieur responsable de toutes les dérives financières de notre ville ose maintenant présenter son profil. nous allons enfin pouvoir le reconnaitre

    RépondreSupprimer
  8. LAMENTABLE!
    Cessez Monsieur Chatard de jouer avec la politique locale pour occuper votre retraite.
    Vous n'avez ni l'age, ni les compétences (et votre parcours le prouve) pour donner l'impulsion nécessaire à la reprise d'une vie municipale normale au Vésinet. Votre présence dans le vie locale est tout à fait indésirable.

    Je vois cite:
    Non, monsieur le maire ni la violence ni la haine ne m'habitent, mais c'est bien le souci de la sauvegarde et de l'avenir de notre ville qui demeure ma motivation principale.

    Franchement, déjà que pour le place du marché vous nous avez bien eu, méfions nous de votre motivation principale!!!
    Vous et le "Maire" actuel représentent une solution crédible pour l'avenir de notre ville.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un anonyme qui manque de mémoire ...
      Il ne faut pas confondre l'ambulancier, le croque-mort ou le médecin avec l'assassin.
      Ne vous rappelez-vous donc pas qui a voulu mettre son nom sur un projet contre l'avis de tous ?
      Ne vous rappelez-vous donc pas toutes les manoeuvres de cet ex aux principes démocratiques douteux pour essayer de forcer ses successeurs à réaliser son projet rejeté par le vote exprimé dans les urnes ?
      Vous vous trompez de cible, mais c'est sans doute plus facile d'épancher sa bile sur celui qui se montre que sur celui qui se dissimule ...
      Quant à vos arguments ... vous "et votre parcours le prouve", mais vous vous montrez bien incapable de l'énoncé, ce parcours.
      Là encore, la mémoire vous fait défaut : l'âge peut-être ? Ou bien l'incapacité ?
      Mr Chatard est le premier qui a su dire au dernier ex les erreurs qu'il commentait, et cela lui a coûté son siège de premier adjoint.
      Et il a continué à démontrer et dénoncer les erreurs commises par l'équipe municipale en place, comme ont pu s'en rendre les lecteurs de sa tribune libre dans la revue municipale.
      Il serait temps que des personnes plus soucieuses de l'intérêt général que de leur ego s'occupent de la ville !

      Supprimer