14 février 2013

Lettre à M. Alain-Marie Foy




Monsieur le maire, à situation exceptionnelle, interpellation inhabituelle.

Vous avez su vous garder de toute immixtion dans les affaires publiques depuis votre retrait de la vie politique à l’exception d’une contribution à ce blog pour dénoncer le projet, néfaste à vos yeux, d’arrêt PLU de M. Bastard.

Je souhaiterais que vous brisiez à nouveau la réserve que vous vous êtes imposé pour modérer les ardeurs de vos fans, qui s’activent et travaillent à la composition d’une liste de substitution.  

Le moins perspicace des électeurs comprendra que la multiplication des listes de prétendants à siéger à l’hôtel de ville donnera un avantage numérique au responsable de l’invraisemblable chaos dans lequel la ville est plongée. Monsieur Bastard n’a de respect ni pour le Vésinet, comme le débat du PLU l’a montré, ni pour la fonction qu’il occupe accidentellement et qu’il refuse – même minoritaire – de restituer.

Aider de prêt ou de loin à la constitution d’une alternative surnuméraire, de sensibilité UMP, aux fins de faire revivre une variante marginalement éloignée de la liste issue des démissionnaires  - dont la composition reste à définir - ne pourrait s’expliquer que par la résurgence d’antagonismes personnels.

Le Vésinet peut-il être l’enjeu de quelques vieilles querelles de famille ? Certainement pas à l’initiative de son maire honoraire ! D’autant que cette sortie de l’ornière, où Varèse puis Bastard ont fourré la ville est légalement limitée à un an. 2014 est une autre histoire. Un an de purgatoire, pour éviter l’enfer !

Je ne sollicite aucune réponse à ce courrier public, mais qui ne tiendrait pas pour acquis que l’intérêt supérieur du Vésinet prévaudra.

Soyez assuré, monsieur le maire ….


Phénix  



17 commentaires:

  1. Mort de rire !
    Tu rêves Phénix !
    Tu crois que Foy va aider Chatard et Vintraud à prendre le pouvoir !

    RépondreSupprimer
  2. Foy, le recours à l'exilé ou le retour de monsieur 2000 voix cher à Phénix ?
    Quel cirque !!

    RépondreSupprimer
  3. A choisir entre la peste Bastard et le choléra Chatard on verra ce que monsieur 3003 voix décide ....

    RépondreSupprimer
  4. Tant que les vieilles rancoeurs domineront le débat, rien de bon ne sera faisable au Vésinet.
    Ce n'est pas en mettant systématiquement hors-jeu tout ceux qui ont essayé de faire quelque chose depuis 10 ans qu'on constituera une équipe (en deux mois!).
    Des "jeunes", il en faudra mais ils auront besoin de se faire connaitre.
    Dans un premier temps, peut-être faudrait-il faire accepter l'idée aux Vésigondins que des gens (qu'ils connaissent) sont capables de travailler ensemble durant 9 mois pour éviter le naufrage complet de notre Vésinet.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sors de cet anonymat André MICHEL, on t'a reconnu !

      Supprimer
  5. Un appel au maire Honoraire "de prêt ou de loin" c'est sans compter avec l'ambition sans frein de Monsieur le fils bis, B. GROUCHKO.

    RépondreSupprimer
  6. Le maire honoraire, mais honorable ?
    Il me semble que quelques uns ont ici la mémoire courte.
    Le sieur Foy, de triste mémoire, est bien celui qui a réalisé les plus beaux dénis de démocratie du Vésinet.
    Rappelez-vous le sort qu'il a fait aux différentes saisines de référendum à propos de la place du marché !
    Rappelez-vous la façon dont il a voulu faire avancer ses travaux de la place du marché quand il a compris qu'il ne pourrait pas se représenter et que les vésigondins éliraient quelqu'un qui était contre son projet !
    Rappelez-vous la façon dont il a continuer de signer des engaments au nom de la ville pour le même entre les 2 tours des élections ...
    Mr Foy n'est ni la peste, ni le choléra, il est les deux ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien voilà qui est dit !
      Le pauvre homme est habillé pour l'hiver.
      Le commentaire de Mémoire-courte est tout en nuance, en délicatesse. Beaucoup de finesse dans le verbe. Une réflexion politique en profondeur. Le talent à l'état brut.

      Supprimer
  7. Une rumeur persistante veut que Becue se présente à nouveau.
    Que savez vous Phénix ?
    Ne nous laissez pas dans l'ignorance.
    Votre article prouve que vous en savez plus que vous ne le dites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors si c'est le cas, on est bien barré!

      Supprimer
  8. Oser parler de déni de démocratie, alors que R.Varèse et son équipe, s'est livré a un déni de justice , en arrêtant les travaux d'aménagement de la Place du Marché, alors qu'ils avaient été déboutés de leur demande d'annulation du projet d'aménagement de la Place du Marché, par le Tribunal Administratif de Versailles, puis par la Cour d'Appel Administrative de Versailles.En ne conduisant pas les travaux, jusqu'à leurs fins, ils se sont rendus coupables, d'un déni de justice: Art 434-7 et 434-44 du Code Pénal.
    Anonyme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'est beau, Alzheimer ...
      Et les refus de référendums que des saisines parfaitement valides demandaient, refus pour quelle raison ? Parce que le référendum aurait dit clairement que la majorité des vésigondins refusaient le projet Foy ?
      Et le marché public truqué pour la place du marché attribué à un candidat qui ne respectait les conditions énoncés dans l'appel d'offre au détriment d'un autre candidat qui s'y était plié ? Point suffisant pour que la justice déclare la marché nul et non avenu !!!
      Sur ce point de ne pas aller au bout du chantier de Foy, la liste RPV a tenu ses engagements, respecté la vlonté des vésigondins et respecter la décision de justice qui déclarait ce marché nul et non avenu.

      Supprimer
  9. Je crois surtout qu'on peut constater ce que la nouvelle majorité a apporté à la place du marché en créant un amalgame n'ayant pour ambition commune que de combattre le projet de l'ancien maire: un trou béant recouvert d'une dalle moche et dangereuse et le vide ensuite pour notre ville. Je n'ai pas tous les chiffres de l'ancien projet mais au moins on aurait dépensé de l'argent pour quelque chose et j'aurai été content d'emmener mes enfants à la patinoire le week-end....

    Mais j'ai cru comprendre, grâce au blog, que les jeunes de la patinoire avaient fait peur aux vieux du Vésinet... Joli résultat au bout du compte quand on voit la mandature. Il ne faudra pas oublier lors de la prochaine élection tous ceux qui se sont montés contre le projet initial et ceux qui n'ont représenté que les intérêts de Montesson! J'ai cru comprendre qu'ils étaient en train d'essayer de se racheter une virginité.

    RépondreSupprimer
  10. Il y a mille autres choses que l'on peut faire de la place du marché, qui vaudront tout aussi bien,si ce n'est mieux, qu'une patinoire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour rappel il n'y avait pas qu'une patinoire de prévu et on voit ce qu'on a maintenant et pour quel prix.... Facile de démonter les projets des autres, plus compliqué de proposer quelque chose ensuite....

      Supprimer
    2. Encore un qui a oublié : la patinoire, personne n'en voulait à l'époque, ni le reste du projet ...
      L'état actuel n'est que transitoire, et il reste possible de faire quelque chose.
      Effectivement, c'est difficile de faire des propositions : j'ai bien du mal à voir les votres !!!

      Supprimer
  11. C'est soit tout blanc, soit tout noir ici...
    Faudrait un peu passer à la couleur....

    RépondreSupprimer