26 février 2013

Liste unique : annonce ou pré annonce ?

La missive – à gauche - cosignée par les démissionnaires de droite ( que sont les autres devenus ... ?) interpelle l'observateur de la vie municipale. Est-on dans le « wishfull thinking » variante anglo saxonne de la méthode Coué, dans l’auto persuasion ou toujours dans la réalité ?

Pourquoi aura-t-il fallu 14 jours à nos preux défenseurs de l’exception vésigondine pour expliquer une démission qui n’appelle d’autre justification que la volonté de renverser une clique de mal faisants.

La raison invoquée du PLU ne tient pas la route si l’on se souvient de la certitude affichée par les représentants des associations. Ils allaient obtenir du commissaire enquêteur la remise en cause des dispositions bétonnières du PLU. A quoi bon dès lors provoquer des élections dont l’issue est toujours risquée. Serait-ce que les associations doutent plus de leur capacité d’infléchir un commissaire que leurs bravaches porte paroles ne le laissaient entendre sur ce blog ?

Serait-ce que l’union, et la constitution annoncée d’une liste unique d’intérêt local soit plus ardue que prévue et qu’il faille en appeler à la population pour obtenir un support massif à cette impérieuse nécessité, si l’on veut obtenir le départ des mal faisants ?

Il eut été plus percutant d’annoncer la mise en place d’un large comité de soutien à la liste unique en nommant les pointures qui vont la composer, d'afficher le nom – que tout le monde murmure - de son chef de file.

Sans doute faut-il attendre les AG des 3 associations qui se déroulent en ce début de semaine pour confirmer leur accord sur la constitution de cette liste. Enfin pourrait-on voir poindre la fumée blanche dès ce mercredi ou ce jeudi ! Il serait temps ... 


11 commentaires:

  1. Si vous dites liste commune où sont les socialistes démissionnaires ?

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas tout à fait d'accord avec votre analyse. L'avis du commissaire enquêteur est consultatif. Le conseil Municipal n'est pas obligé de suivre l'avis de celui-ci. En d'autres termes, la Mairie si elle a une majorité suffisante peut faire voter le PLU même si la population et le commissaire enquêteur se sont prononcés contre. La démission de certains membres du conseil municipale était donc nécessaire.

    RépondreSupprimer
  3. Phénix, arrête de chercher le mal chez tout le monde et de tenter de décrypter un message la ou les raisons sont clairement évoquées. Si le maire avait daigné écouter et prendre en compte les remarques de ses administrés et surtout, je dis bien surtout, s'il avait daigné défendre ses administrés et leur cadre de vie on n'en serait pas la.
    Cette lettre est bien une réponse officielle et je te remercie de l'avoir publiée, en réponse à la désinformation dont fait preuve l'équipe municipale en place.
    Le PLU est une illustration des dérives de la boutique. Tout le reste n'est qu'une analyse et recommandations de piètre qualité.

    RépondreSupprimer
  4. Faut pas rêver! on pourrait écrire des centaines de pages au commissaire enquêteur, pour lui démontrer les failles et éléments inacceptables du PLU, que le Bastard et son avocat urbanisteux de service n'en auraient rien à cirer. Le bulldozer, c'est eux: qui veulent faire passer en force le PLU. Contre cela, les opposants n'avaient pas d'autre choix que de démissionner quand la démocratie est bafouée et que l'autisme règne en maître au bureau municipal.

    RépondreSupprimer
  5. Ach !Parti unique, liste unique, vote obligatoire voila qui sent bon la démocratie pourrissante !
    Ca n'est pas pour me déplaire et je ne suis pas contre, mais il faut alors un homme de poigne, un vrai, qui prenne le pouvoir, urnes ou pas !
    Inutile de mettre en route tout le cirque électoral ridicule cher aux français qui n'aboutit qu'à médiocrité, crapulerie, magouilles et stérilité !
    Un homme, un programme, une équipe désignée, un objectif et basta !
    Tous les charlots ex élus, fonctionnaires inutiles (pléonasme !), nommés ou non, dehors ! le préfet aux champs !
    Tout mais PLU jamais ça !

    RépondreSupprimer
  6. Combien de fois faudra-t-il le répéter ? L'action unitaire des associations contre le PLU n'avait pas d'objectifs politiques et visait l'amélioration du PLU.
    L'arrêt du PLU le 24 janvier ne stoppait pas les efforts des associations dans l'évolution normale de l'élaboration d'un PLU mais il compromettait sérieusement ses chances d'aboutir.
    La démission des 11 conseillers municipaux a changé la donne et, de facto, a mis la question sur le terrain politique.
    Avec un an d'avance, il faut constituer des listes, le moins possible, une seule si possible qui représente les principes défendus par "les associations". Cela peut prendre quelques jours!! Quoi de surprenant.

    Assez de procès d'intentions, de supputations, de commentaires méprisants vis-à-vis de ceux qui ne font qu'exercer leurs droits démocratiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monsieur JP D.
      Nul ne pense critiquer l'action des associations lorsque ces actions s'inscrivent dans le cadre de leur objet. Nul ne les condamne à s'auto proclamer apolitiques dans leurs statuts.
      Dès l'instant où elles revendiquent - et c'est leur droit - de jouer un autre jeu que celui défini par leur objet premier elles s'exposent à la critique, aux procès d'intention et aux commentaires sarcastiques.
      Si cela leur déplait qu'elles se confinent dans leur rôle premier et personne ne viendra les titiller. Le monde politique a ses règles et si on y entre on doit savoir les accepter.

      Bien cdlt

      Phénix

      Supprimer
    2. Que les associations soient apolitiques c'est une chose, que leurs membres veuillent s'engager à un moment donné dans un combat politique, c'en est une autre.
      Et comme on l'a déjà noté dans ce blog, même le Syndicat d'Initiative (apolitique s'il en est) s'est engagé (deux fois en 50 ans!) justement sur des questions de Plan d'Urbanisme. Et ça n'a pas mal fonctionné. Même si les équipes élues dans ces occasions étaient inexpérimentées, au moins, elles savaient ce qu'elles voulaient.
      Alors, laissez les gens construire quelque chose au lieu de dénigrer sans savoir.
      Laissez ça aux "politiques".
      Cdt

      Supprimer
    3. Dans ce cas ces personnes qui souhaitent s'engager en politique ne peuvent plus appartenir aux bureaux des dites associations ... c'est aussi simple ! Que ne le préconisez vous ?

      Quant à votre critique récurrente d'un prétendu dénigrement elle prête à sourire. Un jour vous expliquerez dans une tribune la frontière entre les deux termes. Bonne chance à vous !

      Phénix

      Supprimer
    4. ...Pas besoin de le préconiser. C'est déjà chose faite pour les uns, pour les autres ça viendra à leur heure.
      Depuis La Fontaine on sait que la mouche croit faire avancer la voiture en faisant du buzz à l'oreille des chevaux.

      Prêter à sourire, n'est-ce pas l'objet même de ce blog?


      Supprimer
  7. Liste Unique, cela est étonnant, il y aura au moins une deuxième liste, celle qui sera conduite par André Michel,une liste Centriste et cela m'étonnerait qu'il n'y ait pas une liste U.M.P. (camouflée sous une liste d'intérêt communal).
    Anonyme

    RépondreSupprimer