20 février 2013

M. LAFFITTE : la résurrection

Le retour de Laffitte fait la Une du Courrier des Yvelines de ce jour.

Le « mort » vivant qui votait le PLU sans l’avoir lu fait son grand retour au Vésinet. Il ne manquait plus que ce donneur de leçons, cet intime de monsieur le conseiller de Crisnay, pour ajouter à la chienlit dans laquelle nous plonge son ami Bastard.

L’inspecteur des finances qui justifiait le racket fiscal du p’tit Robert, qui s’indignait que l’on puisse attendre le mois de mars pour voter le budget de l’année en cours s’immisce de nouveau dans des affaires qui lui sont étrangères : celles du Vésinet, ville qu’il a abandonné depuis deux ans déjà. 


M Bastard tente-t-il de justifier l’usage du droit de vote de Laffitte en le ressuscitant ?  

A moins que le Courrier ne donne dans l’ironie ... Que resterait-il à Phénix : le cirage des pompes de Bastard ?





mail daté avril 2010
Ci contre, un mail dans le quel le sieur Laffitte donnait des leçons de civisme aux conseillers de tous bords. L'hôpital s’est-il jamais autant moqué de la charité ? 

C'est ce triste sire avec lequel le maire est acoquiné : faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais. Du Bastard pur jus ! 

 

 

11 commentaires:

  1. B2C va suer sang et eau pour retrouver quelqu'un qui lui soit si dévoué! Mais qu'il prenne à la lettre le contenu du courriel de ce si cher collaborateur et n'hésite surtout pas à se l'appliquer en choisissant la seule issue....se casser!

    RépondreSupprimer
  2. Convergence et consensus oui, mais pour cela il faut accepter la concertation. Or quand on a un interlocuteur autiste et des adjoints manipulateurs.... la convergence et et le consensus sont très loin d'être gagné.

    RépondreSupprimer
  3. Merci au Courrier des Yvelines qui rappelle ainsi que le PLU a été arrêté grâce au vote des absents soit parce qu'ils n'habitent plus la ville depuis longtemps soit parce qu'ils n'ont pas le courage de venir aux conseils et en bons planqués, donnent leurs pouvoirs aux godillots. La photo c'est bien le maire et "Lafuite"!

    RépondreSupprimer
  4. Aaahhh

    Que c'est ridicule, le mort a parlé, de l'au dela (du perif certes) mais il a parlé qd même !

    B2C peut dormir tranquil...

    Oui mais cette personne qu'on connait pas, qui lui a ecris son texte? ou est-ce qu'il a simplement annoner des generalités: le bien c'est bien, le mal c'est mal.

    Son premier mal c'est d'etre parti, son deuxieme mal c'est d'avoir donner sa voix systematiquement a Bastard, son troisieme mal, c'est d'ouvrir sa gueulle maintenant apres plus de ans d'abscense ininterrompu.

    J'aurais prefere qu'il reste comme il a toujours ete silencieux!

    RépondreSupprimer
  5. Ce courrier laisse un goût amer. Quelle est sa position? Neutre, puisqu'il recherche le consensus et la concertation. Hors, on ne peut déplorer que ce ne soit pas le fort de Mr le Maire et de son équipe puisqu'ils se sont efforcés de communiquer à minima sur le PLU et ont rejeté toute concertation.
    La désaffection des français pour la politique ne serait-elle pas aussi due à des élus qui ne siègent pas aux conseils municipaux mais qui ont un droit de vote? L'accablement de Mr LAFFITTE n'a d'égal que la désolation des citoyens du Vésinet qui voient sièger au conseil municipal des gens qui n'ont pas leur résidence principale au Vésinet ou qui n'y habitent plus depuis des années.

    RépondreSupprimer
  6. Mais qu'ils dégagent tous !

    Lafitte et les autres

    fiquet et +

    RépondreSupprimer
  7. Allons bon ! Le nouveau Laffitte est accablé !

    Mais on s'en tape !

    Il faut dire qu'à la différence de son homonyme actuel, le comte Charles Laffitte, avait l'élégance de payer de sa poche le gaz d'éclairage depuis Paris quand il recevait des invités à Maisons Laffitte, les nouveaux Laffitte vivent plutôt aux crochets de la nation, le niveau n'est plus le même !

    Le nouveau Laffitte se fait sans doute rembourser son ticket de RER par la mairie !

    Qu'il soit accablé, on s'en fout, mais qu'il reste accablé en silence et qu'il la ferme !

    Le petit peuple qui le paye lui en sera reconnaissant !

    RépondreSupprimer
  8. Blague à deux balles:
    il revient à la maison Laffitte
    Myard doit être content

    RépondreSupprimer
  9. Le Courrier a fait parler les tables et Laffite est ressuscité!
    Gloire à Bastard au plus haut des nues!

    RépondreSupprimer
  10. In nomine Patris Et Filii et Sipiritu Santis, il est revenu parmis nous

    RépondreSupprimer