23 février 2013

Qui suis je ?

« J’ai les 33 noms et je serai estampillé UMP si je me décidais. Quant aux autres listes il n'en est pas question !"

Ce jeune loup qui confère ce matin sur la place du marché a la voix limpide de celui qui carbure à l’eau claire.

La bande à BG, la clique à B2C ont tenté de le récupérer. On lui a fait miroiter des déjeuners aux Ibis, et autres hochets susceptibles d’influencer un encarté lambda, un marquis de confettis, mais pas un pur et dur, un délégué national.

Écœuré, ou plutôt désemparé, d’apprendre que son mentor serait passé à la concurrence. Il est dans l’expectative. Ses co listiers dont certains noms résonnent familièrement aux oreilles des vésigondins et des lecteurs de ce blog doivent se réunir tantôt pour en discuter. Mais la décision d’en découdre appartient aux instances de l’UMP.
Y aller c’est risquer de remettre Bastard en état de se refaire, alors qu’à Londres les bookmakers cotent à la baisse les chances de voir le Crisnay virer en tête au premier tour. Un Crisnay second le 14 avril et l’écurie des bastardiens est reléguée dans les oubliettes de l’opposition. Que B2C n’ait trouvé personne pour remplacer son marquis prouve que ses capacités de recrutement sont taries. C’est vrai aussi que l’échafaud ne fait plus recette, même chez les aristos. Qui viendrait se compromettre avec des pseudos varésiens alors que le déballage de leur grande imposture n’a pas encore commencé.

Ne pas y aller c’est laisser aux enfants de Foy, ceux qui ont mis Varèse en selle par leur calamiteuse gestion des conséquences le l’incendie de la patinoire, le droit de revenir aux affaires sans jamais avoir fait acte de contrition. C’est un peu fort de café ! Et en aucun cas ça ne garantit la grande auto critique que ces gens là ont toujours escamoté.

Quant à Chatard Vintraud leur liste - s'ils en montaient une - rassemblerait des nostalgiques d’un Vésinet archaïque, mode LVP. Coté marketing politique, pour attraper les mouches, le vinaigre est encore plus efficace.
Alors ira, ira pas ?  C’est aux hautes sphères de l’UMP de décider, condamnant aux affres de l’incertitude les Rambo, sauveurs auto proclamés du Vésinet. Et les lecteurs du blog ... !

8 commentaires:

  1. Quel est il?
    charismatique?
    shismatique?
    atypique?
    fantastique?
    zygomatique?
    lunatique?
    apocalyptique?
    aristocratique?
    pragmatique?
    despotique?
    caustique?
    casuistique?
    diabolique?
    panoptique?
    problematique?

    Ceci dit le RCV "Rassemblement Chatard Vintraud" va t'il performer?

    RépondreSupprimer
  2. "Qui suis-je" : Je crois saisir qu'il s'agit de poix chiche ! Sa prétention à conduire une liste est incongrue, comme celle d'une certaine association à se proclamer "sauveur du Vésinet". Le Vésinet n'a que faire de ces personnages providentiels. On a juste besoin d'un maire "normal", pas d'un marquis, d'un liquidateur, ou de deux anciens premiers adjoints revanchards !

    Un médecin de famille fera l'affaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bravo
      gerer la mairie comme ses qualites de medecin
      je fonce

      Supprimer
    2. En attendant, un médecin est quelqu'un plutôt proche des gens, qui comprend les attentes des administrés. Alors pourquoi pas ? En plus c'est le seul qui ne porterai pas de casserole contrairement aux autres.

      Supprimer
  3. je vote UMP, mais cette fois ci, aux municipales ce sera tout sauf B2C (Fiquet / Morel / de Chamborand ) pour moi ! donc, s'il y a une liste autre qu'avec ces 4 la je suis partant à gauche comme au centre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, 85 % des électeurs au Vésinet ne s'intéressent pas du tout à la vie municipale et n'ont aucune connaissance des problèmes rencontrés et généralement évoqués avec brio par Phénix dans son blog.

      A la prochaine élection, comme à la suivante, et encore à la suivante, ces électeurs voteront en fonction de l'étiquette politique qui aura été mise sur les listes (sauf si un candidat connu et d'envergure venait à présenter une liste).

      De ce fait, une liste étiquetée UMP sera élue, la liste PS aura 12 à 16 %, une liste écolo 5 à 7 %, et les diverses listes de droite se partageront les miettes.

      C'est triste, mais c'est ainsi.

      Supprimer
  4. à R.Bus,

    Les Vésigondins épluchent-ils leurs avertissements de paiement de la Taxe d'Habitation et des de la Taxe Foncière. Si ils le font, ils devraient s'apercevoir que depuis 2009, ces taxes ont subies une augmentation drastique et nous ne savons pas quelle utilisation en ont été faite, mis a part les 20 millions qu'ont coûté l'arrêt des travaux sur la place du Marché. Aucun investissement, si ce n'est le rebouchage de quelques trous dans la chaussée.
    Espérons qu'il y aura un candidat d'envergure sans étiquette politique.
    Anonyme

    RépondreSupprimer
  5. La réponse à cette question est simple : c'est bien sûr M. Gripoix. Mais d'après les rumeurs qui circulent au sein même de l'UMP son plan pourrait être contrarié par la venue d'une pointure. A mon avis c'est pour cela qu'il hésite.

    RépondreSupprimer