30 mars 2013

50.000 ! C’est pas assez ....

Le blog est loin de couvrir son « marché ».  Ce ne sont pas 50.000 connexions qu'il devrait comptabiliser à fin mars mais 200.000, comme en 2008 où le blog recevait jusqu'à 10.000 connexions jours. 

La faute à qui ?   

134.390 pages vues en mars 2008
Aux challengers, à Chesnais, à Jonemann, à Michel qui n’ont pas compris que la communication politique devait évoluer avec son temps. La leur est restée scotchée à l’ère de la réclame.

Une page facebook à la gloire d’un candidat n’a pas plus d’effet qu’un coup de cirage de pompes sur des chaussures de curés : ça n’en fera pas des « Church »

Élire un challenger c’est d’abord éreinter son prédécesseur.


Le vesigondinus vulgaris, citoyen éminemment conservateur est innocent de toutes les turpitudes municipales. Si tant est qu’il se déplace jusqu’aux urnes il ira au plus facile et donnera la prime au sortant.

Que sait-il de la main mise de Bel sur le Vésinet et du racket de 3000.000€ ?
Que sait-il des compromissions entre certains élus et la multinationale omniprésente dans les eaux ?
Que sait-il de la non redistribution aux vésigondins des ponctions faites pour la CCBS ?
Que sait-il des raisons inavouables pour les quelles le PLU organise la densification du Vésinet ?

Seul le blog a débattu de ces sujets et décrypté le pourquoi du comment. Mais le blog ne cire aucune pompe et ne roule pour aucun candidat. 


Ces naïfs espèrent être élus sans qu’un phénomène de rejet ne coalisent les électeurs contre l’équipe qui tente de se succéder à elle même pour continuer de profiter de la bonne soupe.

Il n’y a pire peau de saucisson que celle que l’on a devant les yeux, et les 3 candidats, à ce titre là, sont dans la même illusion. Leur réclame ne peut convaincre que les gens convaincus. Ce n’est pas à cette population qu’il faut aujourd’hui s'adresser, mais au "marais" qui ignore tout de la situation ubuesque dans laquelle Bastard a plongé le Vésinet.

Ils sont entrain de perdre les élections, et vont au casse pipe en chantant ... !

De profundis ...

5 commentaires:

  1. Il faut relativiser cette analyse. En 2006-2008, le blog devait avoir, comme toutes les pages web, 70% de connexions "par hasard". Peut-être d'avantage.
    Internet a fait des progrès. Les connexions hasardeuses sont plus rares, les visiteurs sont mieux dirigés.
    Combien de temps restent-ils sur le blog? combien de pages, de billets lisent-ils?
    Combien de fois reviennent-ils dans une journée?
    Autant de questions qui permettent de savoir si chaque visiteur vient vraiment chercher quelque chose ou s'il est juste passé par là.

    Ensuite, croire qu'il n'y a que le bloq, que les autres n'ont pas aussi des réseaux, des rencontres, des soutiens, c'est assez réducteur et peut-être prétentieux...

    Côté facebook ou twitter, c'est vrai que les candidats ne savent pas s'en servir. Mais en ont-ils besoin? Quels citoyens veulent-ils atteindre ? Ceux qui votent ....

    RépondreSupprimer
  2. Mais que fait la Police pour se liguer contre l'usurpation d'identité.

    Ce matin en ville une nuée de poulets arpentait les rues. Nous aurions pu croire que B2C avait dépêché la Police Municipale pour faire croire qu'il s'occupe un peu de la ville.

    Que nenni, c'était un candidat dé Chesnais qui avait envahi les rues avec ses fans pour prêcher sa bonne parole.Ils arboraient tous une casquette bleue au nom de leur poulain préféré.

    Ce n'était donc pas du poulet mais de l'équidé. Il faut être à la page voyons.

    Comme le dit si bien Phénix ... le chemin est encore bien long pour les candidats au château Carnot.

    RépondreSupprimer
  3. Ce matin, comme il se doit, les candidats faisaient le pied de grue Place du Marché. Il y avait même un flamand rose avec A. Michel.

    Rien de très original dans les propos des uns et des autres.

    Poussant mon courage jusqu'au Marché, j'ai pu voir Bastard de Crisnay, accompagné de Baby Bel, s'extasiant devant les dégradations encore plus visibles de la place du marché et des marches d'escalier qui y conduisent.

    Ils disaient :
    "Quelle est l'équipe de bras cassés qui, à la Mairie, a pu concevoir une place aussi biscornue ?
    "Quelle est l'équipe de bras cassés qui, à la Mairie, a pu choisir des matériaux de si piètre qualité ?
    "Quelle est l'équipe de bras cassés qui, a la Mairie, n'a rien fait ou ne fait rien pour chercher en responsabilité les architectes, les entrepreneurs ou les fournisseurs de matériaux ?
    "Quelle est l'équipe d'irresponsables qui, à la Mairie, a pu dépenser plus de 20 millions d'Euros pour un résultat aussi catastrophique ?"

    Et B2C tout sourire agitait le bras avec son tract qui n'est qu'un tissu de mensonge en criant : " Coucou, c'est nous, coucou, c'est nous, coucou, c'est nous !!!"

    RépondreSupprimer
  4. On paye beaucoup d'impôts pour rien, mais au moins on rigole bien !

    RépondreSupprimer
  5. Merci R. Bus

    Je préfère être traitée de flamand rose que d’oie blanche

    Merci pour la pub et au plaisir de vous rencontrer

    RépondreSupprimer