2 mars 2013

Bastard biche pour le grand Cerf

La campagne est déjà lancée : le candidat Bastard, l’éphé-maire croupion par carence des autorités, abuse de son statut pour accélérer des travaux que nul n’aurait réalisé en février. Quand la municipalité expliquait doctement qu’il fallait attendre des jours meilleurs pour poser de l’enrobé sur la chaussée, on découvre une frénésie à boucher les trous au cœur de l’hiver.

Le cerf lui même n’échappe pas à l’agitation suspecte de cette fin de règne. N’ayant rien à mettre à son actif que ces quelques rustines hâtivement déposées sur certaines portions de voirie, le maire a pour le cerf une attention de biche aux abois. 


Mme Kersten, amie proche du cervidé, a souhaité une mise en valeur de la statue emblématique de la ville parc. Monsieur de Crisnay, toutes affaires cessantes, depuis Londres, a fait mander ses jardiniers.
 
Que peut-il refuser à Raphaëlle depuis qu’il s’est opposé à son éjection. "On ne peut virer tous les inutiles" a t-il susurré, mesurant le vide que cela créerait. On ne la voit jamais s’est on étonné, on la sait très occupée à des opérations de ravalement, a glissé une volatile à son retour des iles. 

Aussi depuis une semaine tout ce que le Vésinet compte de remueurs de terre entoure l’animal de sa sollicitude. Il fallait a-t-on chuchoté renouveler les buissons communs que l’animal avait pris en grippe ... selon les confidences recueillies par l’amie de la bête.

A grands frais la ville fait venir des tombereaux de terre de bruyère pour cerner la bête d’un rempart de rhododendrons dont la floraison prévue en avril – au cœur de la campagne électorale - sera du plus bel effet.

"Bastard fait feu de tous bois" aurait maugrée le cerf ...   



7 commentaires:

  1. quelle mauvaise foi cela dépasse l'entendement

    RépondreSupprimer
  2. Faisons confiance à Raphaëlle
    Tant su'il s'agit de dépenser sans compter pour se faire voir elle est sans-pareille
    Pour le reste....

    RépondreSupprimer
  3. On a le choix entre" bouquet final" et " derniéres cartouches".
    Mais ne vous y trompez pas braves gens, c'est à vous que l'addition sera présentée !

    RépondreSupprimer
  4. Tondu et toujours pas satisfait2 mars 2013 à 14:06

    Et tant qu'on y est, un p'tit coup de peinture dorée aux bois du noble animal, hommage et reconnaissance au "cornuto" contribuable vésigondin, ça serait sympa, non?

    RépondreSupprimer
  5. André Le Nôtre2 mars 2013 à 14:19

    Je suis scandalisé : Morel me refuse l'embauche des 2 jardiniers indispensables à l'entretien de ce massif. Husson exige que j'implante des rhododendrons et Potier part en courant vert de trouille parce qu'il a peur que j'écrive ça sur le blog

    25.000€ c'est le budget pour l'érection de ces rhododendrons !

    de qui se mauque Bastard en ces temps de crise ?

    RépondreSupprimer
  6. C EST FOU CE QU ILS SONT NULS

    PAS DE MYSTERE

    QU IL DEGAGE !

    RépondreSupprimer
  7. Quel valeur à cet article , surement aucun , sauf de dénigrer des gens , inventé à bon escient pour avancer , oui , sinon non !

    RépondreSupprimer