16 mars 2013

Humeur de campagne


Il ne faisait pas bon humer la campagne ce matin autour de la place du marché dans le camp retranché des sortants. L’humeur qui exhalait des tracteurs de M. Bastard avait un relent de sectarisme nauséabond.

Une UMP aux lunettes noires invectivait le signataire de ce billet au motif qu’il bloguait, quant à un barjot à la crinière déteinte il lançait l’anathème en distribuant « Ensemble pour le Vésinet ».

C’est pour quand la fatwa ? Bastard de Crisnay n’aura pas attendu longtemps pour s’entourer de politicards sectaires et nauséeux. "Qui se ressemble s’assemble" professe la sagesse populaire.
 

M. Bastard, de deux choses l’une, ou vous êtes complice de ces agissements et vous mentez outrageusement en prétendant agir « Ensemble pour le Vésinet », ou vous obtenez de votre équipe le respect de ceux qui exercent leur droit de critique et vous condamnez publiquement l’ostracisme de vos deux représentants.

Votre spécialité, c’est le double langage, c’est la culture de l’ambigüité, c’est le parti de l’équivoque. Cette méthode vous a conduit à la brillante sortie de route qui fait de vous le dindon d’une farce que vous avez déclenchée.

Ayez le courage d’être droit dans vos bottes,  choisissez votre camp : sectaire et facho, ou démocrate et tolérant ?

A vous lire

8 commentaires:

  1. Ce qui était intéressant c'était demander au colistier de Bastard comment justifiait-t-il la hausse des impôts de 62% en 2004 ? Brusquement le sourire disparaissait de leur visage.

    RépondreSupprimer
  2. Avec ses lunettes noires elle ressemble fortement à une femme Barbara Gourde :-) sortie d'une autre époque, voir d'un autre âge !

    Il ne faut pas faire attention à ces gueux, les chiens aboient et la caravane passe, comme passera cette équipe d'incompetents qui sait communiquer que sur le vide.

    Ils ont bouché trois trous dans la ville waouu quel bilan ! Il faudrait qu'ils déposent leurs bilan justement!
    La nouvelle équipe devrait faire un audit sur la gestion précédente au risque d'être traitée de complice, complice de la médiocrité !

    RépondreSupprimer
  3. A l'instar de l'état de la place du marché, le bilan Varese-Bastard et consorts (qui n'est pas un gros mot!) est calamiteux.
    Tout le reste est littérature et magouilles partisanes.
    Sortons les sortants!

    RépondreSupprimer
  4. La prochaine campagne devra tenir compte de la finition et l'ouverture de la patinoire. Ce volume est dédié aux jeunes et à 18 ans, on habite au Vésinet, dans la boucle, et "on vote aussi".
    Ras le bol que les jeunes passent systématiquement au second plan. L'avenir du Vésin c'est qui? Non aux programmes gériatriques, oui aux programmes qui veulent investir dans la construction d'une ville pour tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour, le programme doit viser également la protection du patrimoine de chacun d'entre nous. B2C propose une dévalorisation programmée : livraison du Vésinet aux promoteurs, augmentation des impôts à moyens terme pour financer son projet de MCJ (accidentogène au passage) et des terrains de l'hôpital, et destruction du cadre de vie de la ville parc avec un PLU dévastateur, une hausse des cambriolages encours et dégradation de la voirie. Bref 5 raisons fondamentale pour que Bastard de Crisnay et sa clique disparaissent du Vésinet.

      Supprimer
  5. Sur la photo on dirait Frigide BARJOT, l'égérie de l'UMP version Vésinet !

    RépondreSupprimer
  6. Ne mélangeons pas tout: Frigide BARJOT ne se cache pas derrière des lunettes !

    RépondreSupprimer
  7. Ce n'est pas parce que FOY a tenu à faire un trou contre l'avis de la majorité des vésigondins qu'il faut y aménager une patinoire : on a jamais pu avoir un livre de compte de la précédente. En quoi celle-ci serait moins déficitaire que la précédente ?
    Le trou on l'a payé cher mais une seule fois, une patinoire déficitaire c'est tous les ans qu'il faudra la payer. Comment dit-on ? "S'offrir une danseuse" !

    RépondreSupprimer