20 mars 2013

Il y a des Certitudes ... par la Méfiance alias R. B.

Ce maire non élu par les électeurs, Bastard de Crisnay, est le vésigondin qui connaît le moins bien sa ville, ses créateurs, leurs réalisations, les maisons, les rues, et les trottoirs depuis longtemps défoncés.

Peut-on être aimé par les vésigondins  puisque l’on est celui qui connaît le moins bien sa ville ?

Il y a des certitudes : aucun vote d’électeur pour cet Ephé-Maire, fuite des Conseillers de sa Majorité, nécessité de nouvelles élections (coût pour la ville qui lui est totalement imputable) !!!

On ne peut même pas comparer avec les scores de M. A. Jonemann ou de M. A. Michel puisqu’il n’a jamais été élu.

Peut-on estimer les vésigondins  parce qu’on l’on est celui qui connaît le moins bien sa ville ?

Des certitudes encore, lorsque pour un projet aussi conséquent que celui de la place du marché, on organise la plus extraordinaire tromperie en promettant de ne rien faire pour 2 millions d’euros, alors que cela a coûté 20 millions et un endettement  conduisant à plus de dix années de vaches maigres.  Après de tels mensonges, comment peut-on regarder droit dans les yeux tant d’électeurs vésigondins.

A-t-on un meilleur goût lorsqu’on est celui qui connaît le moins bien sa ville ?

Des certitudes encore. A vouloir construire une place du marché de guingois et qui après trois années se détériore complètement, on démontre sa qualité de bâtisseur du Vésinet.

Après tant de certitudes, on peut également douter du poulain du Maire Cosmique qui, par ses mensonges, a conduit la ville du Vésinet au bord du gouffre. Pour les élections à venir et pour celles de 2014 ne faisons pas confiance à celui qui « connaît le moins bien sa ville » ...


La Méfiance alias R. B.

6 commentaires:

  1. Très bel exercice de style cher R.B.
    Quand l'actualité est creuse le rôle d'un journaliste est de faire du remplissage.
    Faute de fond, on a la forme !
    Pensez également à nous proposer une grille de mots croisés ou de Sudoku la prochaine Foy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fond n'est autre que le bilan financier de ce dernier mandat. Et on peut dire que l'on a touché le fond!

      Supprimer
  2. Quand les vérités font l'actualité, ce n'est pas du remplissage ou alors pourquoi faire des élections, puisqu'il suffit de dire je suis Maire sans être passé devant les électeurs. Restez à vos mots croisés, anonyme de 10h56.

    RépondreSupprimer
  3. Quand B2C touche le fond ... Il creuse (sourire)

    RépondreSupprimer
  4. Rectificatif : Le coût de 2 million était le coût d'arrêt : c'est à dire un surcoût par un coût total. La nuance est de taille. Toujours pareil on tronque les phrases afin de leur faire dire ce qu'elles ne disent pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est certain que lorsqu'on est menteur, on le reste jusqu'au bout!

      Supprimer