26 mars 2013

La gauche pépère

On connaissait la gauche caviar : Lang, la gauche austère : Jospin, la gauche révolutionnaire : Mélenchon, au Vésinet on a inventé la gauche pépère Michel !

Loin du tohu-bohu et du brouhaha la gauche vésigondine excelle dans la discrétion. Pas de colistiers prêts à faire le coup de poing, ni de grandes gueules associatives, à gauche c’est bon enfant, pas de couteaux entre les dents.

N’imaginez pas des propositions décoiffantes, des municipalisations à outrance, des expropriations menaçantes, non tout est mesuré, raisonnable, d’un rose tout juste acidulé. On ne vient pas tous les matins au RER vous harponner pour la énième fois avec le même papier glacé. On respecte votre intelligence et on vous force pas à
lire 5 fois la même prose pour commencer à l’assimiler.

On aurait aimé un tract un peu plus vert, un peu poil à gratter, un peu moins Vésinet et un peu plus Nanterre, histoire de marquer un territoire que certains peuvent penser livré à l’abstention plutôt qu’à la version néo libérale de la gauche embourgeoisée.

Mais on ne se refait pas à l’âge d'André Michel, éminente tête de liste résistante à l’érosion du temps. Travailleur, présent, compétent, même si le débatteur n’a pas toujours le verbe percutant, le leader conseiller d’opposition a conquis ses lettres de noblesse au point d’attirer sur son nom une frange libérale admiratrice de sa pondération.

Histoire de compenser ce qu’il aura perdu sur la gauche de sa gauche, la liste qui propose "une autre voie" ( on saisit pas bien où elle nous mène ) peut escompter renouveler son score de 2008 et envoyer 3 élus au conseil. Ce qui ne permettrait pas à son dynamique papy doyen de faire un adieu officiel avant les vraies élections de 2014.

Alors amis qui avez de la sympathie pour cette gauche pépère donnez une chance à Lucien Desvaux, le 4ème de la liste, en glissant un bulletin rose dans l’urne, ou vous risqueriez de ne PLU le voir défendre les lacs, les eaux et les rivières du Vésinet, sa passion ... 




9 commentaires:

  1. courageux au PS ..26 mars 2013 à 11:11

    Courageux les socialistes ils se cachent..... devant l impopularité de la Gauche et de Hollande même pas le courage de mettre le logo du PS ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vous qui n'êtes pas bien courageux.
      Votre "haine" de la gauche vous empêche de considérer les particularités de cette élection locale et les qualités personnelles de M. MICHEL.
      Elle vous empêche également de voir la poutre dans notre œil plutôt que la paille dans ceux de nos voisins.
      M. BASTARD n'est pas nul, comme candidat, parce qu'il est soutenu par l'UMP, il est nul parce qu'il est nul.

      Supprimer
  2. Au moins André Michel a compris (contrairement à B2C) qu'on se moque des investitures nationales au Vésinet. Nos partis nationaux brillant par leur clairvoyance et leur honnêteté en maintenant Monsieur Guerini d'un côté et Monsieur Mancel de l'autre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention ! Les socialistes pépères sont parfois les pires !
      Il est le digne descendant des bons vieux rad-socs de Corrèze comme le petit père Queuille, nourri au bon vin de Bordeaux, foie gras, magret de canard, et armagnac qui était très proche d'un certain Pierre Laval, son voisin auvergnat et l'affaire Staviski l'avait rattrapé !
      Il ressemble enfin, et pour notre plus grand bonheur, à un radical socialiste bien rassurant.
      Un papy de Hollande en somme !
      Quand on sait leur histoire et leur réussite on devrait quand même se méfier ...

      Supprimer
  3. C'est un portrait fidèle que celui brossé par Phénix...
    AM dénote pour un socialiste, car ce n'est pas un idéologue (d'ailleurs il n'a même pas apposé le sigle du PS...tout un programme), plutôt le genre honnête homme, gentil pépère qui ne se la pète pas, un brin simplet ,mais bon, vu le profil des autres candidats...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai entendu dire que contrairement à ce que dit Phénix la liste d'André Michel va proposer un grand renouvellent avec beaucoup de responsables d'entreprises, du type Chesnais. Phénix mets nous l'envers du tract: Son premier adjoint a un autre calibre que ceux de Bastard ou Jonemann. Il est temps d'être sérieux à la mairie. J'attends sa liste avec impatience. Et s'il créait la surprise en arrivant devant Jonemann.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Accès à l'intégralité du tract en cliquant dessus !

      Supprimer
  5. Notre ami Michel a du passer voir son copain Cahuzac. Quel lifting !!!! Ou alors, c'est une photo de la campagne de 2001.

    RépondreSupprimer
  6. la gauche est peut-être moins pépére que le pense Phénix.Si Lucien Desvaux se retrouve en 4ème ou 5ème de liste,il a sans doute choisi cet ordre avec André Michel pour réserver la place de 1er adjoint à une grosse pointure,un Monsieur qui construit actuellement le T.G.V.du sud-ouest,qui avec la formation Polytechnique connait les problémes financiers et pourrait aider le Vésinet à sortir de son approximation financière.De même l'ancien doyen du conseil qui s'intéresse aux problèmes sociaux ne refuserait pas d'approcher de plus prés les questions de personnel et de solidarité de la maison commune.Monsieur Bastard qui intégre les lacs et les rivières à la définition du site exceptionnel du Vésinet ne voit sans doute pas que le systéme marche toujours mal en ce moment,l'ancien doyen s'y intéresserait.Il semble que Monsieur Michel a procédé à une réorganisation de son équipe pour pouvoir travailler jusqu'en 2014 avec l'objectif unique:INTERET GENERAL

    RépondreSupprimer