6 mars 2013

Lettre à Phénix par A. Michel

Phénix,
 
J’ai lu ton article sur « Le Vésinet qui s’ennuie »

Tu aimerais sans doute déjà pouvoir annoncer le résultat des élections dont les dates  seraient finalement fixées le 14 et 21 Avril. Je te ferai la confidence que j’ai passé beaucoup de temps à faire en sorte que la démission collective aboutisse bien à des élections car les pressions n’ont pas manqué pour empêcher cette issue.

Faut-il voir là les raisons des « sorties de route » du maire qui par deux fois s’est lancé dans des propos d’une agressivité qui devrait le disqualifier pour devenir maire du Vésinet par les urnes, après l’avoir été sur le « tapis vert » par le reniement de Mme Morel, de Mme Gattaz et de M. Charlet de la liste sur laquelle ils avaient été élus, et des engagements qu’ils avaient pris. Trahir leur chef de file resté fidèle à ses engagements en dit long sur la  fiabilité de leur propos.

Mais cette fois qu’il le veuille ou non ce maire devra affronter les urnes, lui qui a soutenu en conseil municipal l’adjoint à l’urbanisme qui nous a insulté en public - du jamais vu au Vésinet -  lui qui a fait un communiqué de presse en utilisant les termes de « haine et violence» envers ses anciens colistiers, attisant un climat délétère dans la ville, lui qui fait une mise au point mensongère et discriminatoire d’une agressivité rare parce que la loi va s’appliquer et qu’il devra soumettre aux Vésigondins ce qu’il fait. 

La démocratie est vraiment un long combat qui ne s’arrêtera jamais. Mais si les vésigondins devaient approuver les insultes, le sectarisme, les agressions verbales envers toute expression contraire, le mensonge,  alors Le Vésinet entrerait dans une période noire comme certaines villes du sud de la France ont connu. Quel exemple aurait alors la jeunesse de notre ville ! Je ne peux croire cela.

Le journal de ce jour nous a dit que l’UMP soutiendrait cette équipe qui méprise, qui agresse, qui n’admet pas d’autre expression que la sienne, qui a perdu les valeurs de la démocratie. Je ne pouvais le croire. Je connais bien certains membres de l’UMP de notre vie locale, je connais leur engagement, il connaisse le mien, nous partageons notre amour pour notre ville. Je ne pouvais croire que leur parti sacrifie Le Vésinet pour une élection dont l’enjeu de 2013 est purement local : enlever le pouvoir des mains d’une équipe qui programme la fin de notre cadre de vie et qui a instauré un climat délétère dans la ville. Le démenti publié depuis m’a rassuré et apporte un exemple de plus que la vérité aux électeurs ne fait plus partie de leur valeur.

C’est pourquoi, Phénix, contrairement à ce que tu dis, si je vais me présenter c’est bien pour gagner. Je ne vise pas comme tu le dis un 4éme poste. Je vise la gestion de la mairie parce que je suis celui qui depuis 5 ans a étudié tous les dossiers, qui ne supporte plus l’amateurisme de conseillers qui en entreprise auraient été « virés » pour incompétence dans le domaine qu’ils gèrent, et qui se sent apte, fort de son expérience et parce qu’il aime sa ville, à finir un mandat qui nous lègue une situation catastrophique.

La liste que je présenterai pour cet enjeu local de finir un mandat surprendra car ce sera une liste pour gérer dès le lendemain de l’élection avec les compétences nécessaires. Mais patiente un peu Phénix. Laisse les Vésigondins qui ont pu partir en vacances en profiter. Au retour, l’enjeu sera prioritairement de faire connaître la vérité sur cette équipe à tous les électeurs qui ne la connaissent pas encore et de faire face à tous les mensonges qu’elle va déverser sur la ville.  Le temps sera très court.

Mais sur ce point, je ne doute pas que Didier Jonemann œuvrera dans le même sens que moi, car tous les deux nous avons un objectif commun au-delà de nos programmes respectifs pour finir ce mandat :

Faire partir cette équipe réduite à ce jour à 14 membres sur 33 élus RPV en 2008 - 19 les ont quittés ! - renforcée par les 3 qui ont renié la liste UPA présentée aux électeurs. Elle s’accroche à un pouvoir virtuel désormais et a déjà fait tant de mal au Vésinet. Elle a fait la démonstration qu’elle n’aime pas notre ville. 

André MICHEL
 

9 commentaires:

  1. S'il est bien une vérité que l'on doit au Vésigondins, c'est que vous êtes bosseur, vous connaissez les dossiers et vous agissez avec respect des citoyens et amour de votre ville.
    Je crois cependant que c'est insuffisant pour mobiliser des électeurs qui, à au moins 80%, ne s'intéressent pas à la vie municipale et voteront uniquement en fonction de l'étiquette que les candidats auront sur leur front.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la triplette Phenix ,Michel, Jonemann ne peut se contenter d'être en permanence dans le dénigrement ni dans le " Demain Le Vesinet coulera des jours heureux si on gagne", encore moins dans la pulsion vengeresse et l'attitude victimaire, pour bouter Bastard hors jeu.

      Supprimer
  2. Merci pour votre professionnalisme et avoir tiré avec Didier Jonemann les débats vers le haut grâce à une argumentation soutenue, factuelle, légitime, bien loin de la communication power point creuse, pour ne pas dire mensongère (par exemple sur l'impact du PLU) et agressive de la mairie actuelle. Profitant de l'inexpertise et du peu de temps disponible qu'il nous reste avec des vies par ailleurs chargées, elle aligné les arguments fallacieux en espérant que la répartition forcera la conviction.

    RépondreSupprimer
  3. Nous sommes nombreux à espérer une alliance avec Jonemann au 2éme tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'expérience de 2008 est suffisamment édifiante pour ne pas renouveler la bêtise d'une fusion de listes.

      Supprimer
  4. Les partisans de Monsieur Davin n'ont pas traîné :


    http://comitedesoutienjpdavin.overblog.com/

    J'ai bien entendu laissé un message pour participer à sa campagne

    RépondreSupprimer
  5. André,

    Je suis prêt à distribuer des tracts, je vis dans le quartier princesse, mais please faite un effort sur la communication dans vos tracts.
    Restez factuel, parlez de ce qui intéresse les gens (non à la densification, non à l'augmentation des impôts, revoir les prêts toxiques souscrit au près de Dexia, être en face de la Lyonnaise qui a augmenté le prix de l'eau de prix de 10% en un an? pourquoi? quel est le service en plus pour cette augmentation)

    L'équipe en place traîne des casseroles innombrable, vous devriez avec M. Jonemann avoir un boulevard devant vous, je serais plus que dégouté, plus qu'écoeuré si le Maire, le Bastard actuel se retrouve réélu. Myard devrait fermer son clapet.

    Myard est député de la 5ème circonscription des Yvelines depuis 1993, ça fait 20 ans, ça fait 20 ans! Avec 20 de députation il a le droit et le privilège de partir en retraite avec un taux plus que pleins, en plus il est Maire de Maison-Lafitte mais pourquoi ne laisse t-il pas la place aux jeunes? pourquoi vient-il nous pourrir la vie au Vésinet avec ses conseils à deux balles?

    RépondreSupprimer
  6. et j'oublie d'autres sujets : aucun candidat PS à la CCBS, l'influence des Montessonais, le soutien du grand père Myard,

    RépondreSupprimer
  7. B2C DEJA ELU ? !!!
    Le blog représente quel pourcentage de la population du vésinet ?
    Certes beaucoup de connexion mais combien de différentes (et encore combien utilisent différent point de connexion : domicile, travail, téléphone, tablette?) ?
    Tous ces beau parleurs, s'il veulent que leurs propos soient suivis d'effet feraient bien de sortir ce nid douillet qu'est ce blog pour affronter le terrain.
    Je parie que plus des 2/3 des vésigondins ne le connaisse même pas.
    Sur ces 2/3 combien votent seulement pour l'étiquette du parti ?

    Bastard déjà élu ?

    RépondreSupprimer