25 mars 2013

M. Bastard – un vrai républicain !

Si quelqu’un pouvait en douter, après la commémoration du 19 mars les doutes sont effacés.

M Bastard est un petit soldat de l’UMP aux ordres de sa hiérarchie, le préfet. Digne successeur de R. Varèse qui dès son arrivée avait fait allégeance à la Cour St Germain.

M. Bastard est un grand commémorant, sauf qu’il ignore peut être ce qu’il commémore : les invités à la cérémonie du 19 mars ne sont pas fait prier pour le lui faire savoir. Combien de cartes UMP déchirées ce jour là ? Le blog ci contre de l’UMP évite de répondre à la question.

Mme Pécresse – qui sut l’accueillir en déroulant le tapis rouge – jamais aussi bien coloriée – peut se vanter d’avoir eu le nez creux. Elle a su dénicher au Vésinet la perle rare, le seul maire du canton, sans doute de l’arrondissement et vraisemblablement du département qui s’exonère de la commémoration du 8 mai, mais s’impose à celle du 19 mars. C’est le droit de monsieur le maire de commémorer les victoires de son choix. 



M Conte, en l'absence de M Bastard, le 8 mai 2012
Bravo M le maire : vous êtes un vrai républicain qui obéissez aux injonctions élyséennes, surtout si elles sont transmises par Mme Hubert, porte parole auto proclamée des anciens combattants ! 

Et si M. Bastard et sa troupe endimanchée est allé en janvier défiler sur le champ de Mars contre le mariage gay, c’est seulement parce que Mme Hubert, ou une autre dame, avait oublié de lui préciser que le Président avait fait de cette affaire sociétale une affaire d’État.

Sinon M. Bastard en bon républicain aurait rangé ses rangers et son calicot et serait resté au près des siens.

M Bastard n’est jamais responsable de rien. Son entourage, qu’il n’a pas choisi, lui fait commettre bourdes sur bourdes. En l’occurrence il ne s’agit pas d’une bourde mais d’un casus belli avec nombre d’anciens combattants, comme le lui ont rappelé quelques vésigondins aux cheveux grisonnants.

Mme Pécresse, dont on ne doute PLU qu’elle vienne au Vésinet conforter son poulain, aura l’occasion de répondre à la question que lui pose M Tarick Dali, UMP (ci dessous) 


L’UMP peut-elle accorder son parrainage à une liste qui célèbre le 19 mars 1962 en grande pompe ?


extrait du blog en haut à gauche 


"....  on ne peut que s’indigner de l’invitation qu’a adressée à ses administrés, au nom du conseil municipal, son homologue du Vésinet à se rendre à une « cérémonie à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, le mardi 19 mars », avec dépôt de gerbe et vin d’honneur, etc.

Ulcérés, un certain nombre d’habitants qui ignoraient avoir élu un maire aux ordres de Hollande, se sont rendus sur place à l’heure dite uniquement pour rendre son aimable invitation déchirée à Monsieur le Maire. Celui-ci a-t-il perdu la tête du fait du contexte politique communal un peu particulier ? le maire n’y est, en effet, en fonction que depuis un an et une élection municipale partielle est déjà organisée le 14 avril prochain suite à la démission de la moitié des élus de sa majorité pour des raisons locales sur lesquelles La Droite Libre n’a aucune compétence pour se prononcer.

En revanche, La Droite Libre constate que ce maire, étiqueté jusqu’alors divers droite, s’est affilié à l’UMP il y a tout juste quelques jours, pour obtenir l’investiture du parti que lui dispute l’équipe des démissionnaires. L’UMP peut-elle accorder son parrainage à une liste qui célèbre le 19 mars 1962 en grande pompe ? la question mérite à tout le moins d’être posée à Valérie Pécresse, secrétaire générale de l’UMP et présidente de la fédération des Yvelines.

Ce scandale concerne Le Vésinet. Mais la réaction des responsables UMP compétents concernera toute la droite française parce qu’elle est de nature à éclairer électeurs et militants sur les valeurs de cette formation politique ainsi que sur les vraies convictions de ses cadres et dirigeants."
"

2 commentaires:

  1. La Manifestation contre le "Mariage pour tous" de la Porte Maillot au Champ de Mars, c'était le 13 Janvier 2013. De la Grande Arche de la Défense, à l'Arc de Triomphe, c'était Dimanche 24 Mars 2013.
    Anonyme

    RépondreSupprimer
  2. L'UMP du Vésinet ne sait plus à qui se livrer ...
    Pécresse se ridiculise en adoubant un aristo qui insulte la mémoire des anciens combattants

    au moins au PS on assiste aux cérémonies du 8 mai et on ignore celle du 19 mars ...

    Pauvre Vésinet !

    RépondreSupprimer