28 mars 2013

Paroles, paroles ... par P. Bastard

Creux, verbeux ... et mensonger !
 

Un 4 pages de compilation de ses précédentes déclarations. Pas une idée, pas une étincelle, pas l’ombre d’une inspiration. Du copier coller sur tous les sujets. Que soit le PLU, la sécurité, la version bastardienne de son éjection de son fauteuil l’éphé_maire ne fait que réaligner des mots qu’il a vidé de sens.
Dire que la sécurité s’est améliorée et n’étayer cette affirmation d’aucun chiffre atteste du mensonge éhonté déjà dénoncé.

Dire que IL protège le Vésinet quand on lit la prose des promoteurs, ou que l’on assiste sidéré à l’abattage d’arbres centenaires : c’est autant de contre vérités.
Dire que l'on produit du logement aidé ( quand AUCUN n’a été construit cette année)  alors qu’une trentaine d'appartements de luxe a été livrée c’est encore une provocation puisque sous son court mandat la pénalité SRU se sera accrue.
Mais ce sont les omissions qui frappent le plus :
M. Bastard refuse d’expliquer où sont passé les 22 millions extorqués aux administrés depuis 2008.

M. Bastard refuse d’expliquer les 4,7M€ d’excédent budgétaire fruit de la surimposition.

M. Bastard refuse de justifier la servitude de 3 de ses adjoints au voisin de Montesson, de justifier son absence des 4 cinquième du temps pour cause d’expatriation, et la dépendance salariale de sa seconde adjointe avec le maire de Montesson.
Tous sujets qui intéressent les électeurs au premier chef  ... et qui sont enterrés, tout comme l’avenir de la place du marché ... un détail à 23 millions d’€. dont le candidat n’a jamais du entendre parler : il est à Londres !

Alors qu’il ait un nombre impair d’enfants, que sa carrière ait commencé avec une Pomme, nous indiffère. La vérité c’est qu’il prend les vésigondins pour des poires. Qu'il agite les chiffons rouges et excite les peurs millénaristes ...

Merci M. Bastard pour un tel programme, pour tant de clarté dans la justification de votre ambition personnelle, merci pour autant de menteries, autant de cachoteries, c’est un chenal qui s’ouvre aux challengers.

Peuvent-ils réussir à échouer si proches du port ? Ce serait à désespérer. C'est une occase en or ...


lire le tract 

12 commentaires:

  1. En lisant cette plaquette, il est aussi intéressant de constater qu'aucun de ses co-listiers n'est nommé.
    La mairie, c'est lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est justement pour éviter de rappeler que Fiquet, Morel, De chamborand et tout ceux qui font tâches et ont activement participé à la destruction du Vésinet sont sur sa liste.

      Supprimer
    2. et de voir que R. Kersten a été éliminée ...

      Supprimer
  2. Messieurs les candidats quel avenir pour la place du marché où le trou de 15000 m3 qui devait recevoir la patinoire reste tristement vide et nous nous payons !!!!

    RépondreSupprimer
  3. Dur, dur d'être distributeur de tract pour le sortant.
    Ce matin j'ai pu assister à différentes altercations où le nom Bastard sonnait désagréablement aux oreilles ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est trop injuste, oui.

      Supprimer
    2. La difficulté qu'a M. Bastard de Crisnay consiste à revendiquer un bilan "positif" de la période 2012/2013, tout en cachant soigneusement qu'il faisait partie de l'équipe cauchemardesque de 1998/2012 ...

      Supprimer
  4. Et Vintraud, démissionnaire tardif de cette équipe et qui a rejoint Jonemann, a t-il une explication à donner ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, ne mélangeons pas tout. Rappelez vous c'est Varèse (validé par Bastard) qui a souhaité arrêter les travaux de la place du marché. Et non pas Mr Vintraud.
      Si Varèse n'avait pas arrêté les travaux de la place du marché, nous n'aurions pas eu cet énorme trou de 20 M€.


      Supprimer
  5. "Ces 30 années d'expériences m'ont apporté de solides compétences dans la gestion financières."
    Il est très osé pour ne pas dire déplacé de mettre en avant ses compétences financières alors que le bilan de 2008 à aujourd'hui laisse un déficit énorme (22 millions pour la seule place du Marché).
    Il ne faut pas oublier que B2C est élu depuis 2008 et qu'il participait à la commission des finances. Il est responsable du bilan de ces cinq dernières années.

    RépondreSupprimer
  6. Creux, verbeux ... et mensonger !
    C'est du Hollande pur jus en somme !
    UMP + PS = UMPS ... tiens, ce sigle me fait penser à quelqu'un ...

    RépondreSupprimer
  7. C'est curieux il parle d'une décision du conseil municipal du 19 janvier qui a fixé le PLU alors que c'était le 24 janvier. Il est amusant qu'il parle d'investissement dans les crèches, il n'a réussi à ce jour qu'à investir dans l'indemnisation de l'exploitant de la crèche Princesse (certes on ne parle qu'en centaines de milliers d'Euros) à la suite de la rupture sans raison du contrat quelque jours après l'attribution de l'appel d'offre à cet exploitant. La place du marché n'était pas un accident : Monsieur B2C expert en finance aime dépenser de l'argent sans contrepartie !

    RépondreSupprimer