18 mars 2013

Sondage du jour : fusion ou pas ?

La cote des deux outsiders Jonemann et Michel est stable sur ce blog. 

Jonemann flirte avec les 50% et Michel avec le tiers des participants. La somme des deux « populations » donne une puissante majorité ne laissant de coté que 20 % à peine des électeurs, si ces pourcentages sont transposables au corps électoral dans son intégralité. 

Il est possible que le choix des électeurs évite le second passage dans l’isoloir, mais au cas où l’incertitude conduirait à un deuxième tour une hypothèse de fusion est fréquemment évoquée. 

 Serait-ce le souhait des populations concernées d’être représentées par une liste unique composée des DVD de JONEMANN et des Divers gauche de MICHEL ? 


Le sondage ci dessous va donner une indication. 


 Pour connaître le résultat du sondage il est nécessaire d’abord de voter. Anonymat garanti ...

4 commentaires:

  1. D'une façon générale, je ne suis pas pour les bricolages d'entre deux tours qui détournent les intentions des électeurs.
    Se rappeler la brillante fusion de 2008 et la disparition des voix qu'elle a provoqué.

    Si Jonemann et Michel en sont capables, ils pourront gouverner ensemble après l'élection.
    Q'ils gagnent d'abord.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis assez d'accord.
    Soit il y avait une entente "de salut public" pour aller ensemble devant les électeurs, soit chacun la joue perso avec de grands risques d'un scénario identique à 2008.
    La deuxième option a prévalu. Dommage pour le Vésinet.

    RépondreSupprimer
  3. Le mariage de la carpe et du lapin serait-il à l'ordre du jour ? Pour une année ? Et après ? Décidément, le Vésinet nous offre un spectacle affligeant.

    RépondreSupprimer
  4. Jonemann ne veut que le titre.
    Seul Michel à la compétence !
    Et Michel n'a pas le caractère à faire le larbin de Jonemann (même si ce dernier en serait sûrement aise).
    Humble avis qui n'engage que l'auteur.
    Le premier se targue de son travail de conseiller municipal. Je n'ai pas les pointage mais je ne suis pas sûr qu'ils soient en sa faveur....

    RépondreSupprimer