19 avril 2013

Bastard, et le boniMenteur

« Un mensonge répété 10 fois reste un mensonge, mais répété 10 000 fois, il devient une vérité ». M Bastard connaît-il l'auteur* du principe qu'il met en pratique depuis le début de sa campagne, comme tout boniMenteur ?

Le blog lasserait ses lecteurs à narrer (encore) toutes les contre vérités assénées, ressassées, imprimées, rééditées, colportées, diffusées avec un aplomb à glacer d’effroi les saintes ni-touches, grenouilles de bénitiers et demeurés qui s’ébahissent dans les Tupperware et autres meetings organisés pour le sortant.

En vrac, la renégociation des emprunts, les hauteurs autorisées au Vésinet nord, l’appel d’air aux promoteurs, l’arrêté municipal de la L 19, la reprise du PLU par l’État, les 1.500 habitants de l’éco quartier, l’ambition démesurée de ses opposants comme motif de leur démission ... toutes allégations mensongères sur lesquelles le blog a depuis longtemps alerté ses lecteurs.

M Bastard n’a fixé aucune limite à ses menteries. Sauf quand il explique benoitement (hier à la mairie) qu’il « a découvert le monde de la politique municipale il y a un an », parce qu'il exprime une vérité :  personne ne l’a jamais vu siéger alors qu’il est élu depuis 2008, ce qui ne l'empêche pas de pourfendre – tracts après tracts, discours après discours -  ses adversaires à prétendue raison de leur absentéisme ...  « ils ne siégeaient pas, n’assistaient à aucune commission .. ne connaissaient pas les dossiers. »


Non seulement l’allégation est outrancièrement mensongère mais elle s’applique d’abord à celui qui la profère. Pour preuve les innombrables absences du londonien, et tirés au hasard  ces 3 extraits de CR des réunions du bureau de la CCBS, toutes séchées par l’éphé_maire.

Le comble du comble reste à venir. Hier en réunion publique à la mairie le candidat a justifié l’élimination d’André Michel de la CCBS dès sa prise de fonction en janvier 2012 par le fait qu’ayant été « nommé par R. Varèse André Michel ne me rapportait pas ce qui s’y passait ».

L’aveu d’absentéisme et la sanction dans la même phrase. Lui l’éternel absent s’absout et invente le mythe de l’opposant incompétent et irresponsable. 

Le meilleur des bonimenteurs n’arrivera jamais à la cheville du sortant. 


Note : Par respect des sensibilités de chacun le titre original qui se référait à l'ouvrage dont cet extrait est tiré a été modifié.

 

 

26 commentaires:

  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin

    RépondreSupprimer
  2. " Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. "
    Loi de Godwin

    RépondreSupprimer
  3. Assez édifiante aussi la session du mois de novembre de la CCBS où le budget devait être approuvé. Bastard avait demandé un report car il n'était pas prêt et surtout pas là. Visiblement mal à l'aise en raison de l'absence de son maître et de son peu de professionnalisme le malheureux de Chamborant a bafouillé quelques mots d'excuse coincé par sa totale et visible méconnaissance du sujet. Pierre Fond et Christan Murez après un beau discours sur la nécessaire démocratie devant le charismatique GdC avalisèrent le budget sans sourciller.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis stupéfait: un mensonge de plus. Celui-ci me concerne personnellement. Alors je ne peux laisser passer !
    Après plus d’un an Monsieur de Crisnay a ainsi en réunion publique enfin trouvé un motif de mon renvoi par lui de la CCBS à sa prise de fonction: « je ne lui ai pas fait de rapport.» C’est un gros mensonge Philippe! Monsieur de Crisnay a oublié sans doute de lire les comptes rendu du conseil municipal durant 4 ans où les rapports d’activité figurent et de lire les PV de la CCBS où j’intervenais régulièrement pour défendre la ville. Tout est repris in extenso.
    On découvre qu’ainsi en 4 ans non seulement il ne venait pas aux conseils municipaux ou si rarement, mais qu’il ne lisait pas les comptes rendus. Et enfin à quel titre j’aurais du faire un compte rendu spécial à Monsieur de Crisnay conseiller ordinaire aux abonnés absents. A sa prise de fonction et lors de notre unique rencontre difficile cette question n’a même pas été abordée. Il m’a viré sans m’en parler. Et n’a jamais répondu à Olivia Ayme qui lui a demandé en conseil à plusieurs reprises le motif.
    Pas glorieux de ne pas reconnaitre le vrai motif: je ne suis pas de sa famille. C’est vrai, on est au moins d’accord sur ce point.

    Jamais je n’avais rencontré jusqu’ici un tel sectarisme de la part d’un maire en exercice pour lequel la sensibilité politique passe si fortement avant la compétence et l’intérêt de la ville. L’ouverture courageuse faite par R. Varèse supprimée en première décision par Monsieur De Crisnay en 2012 deviendra obligatoire en 2014.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sectarisme dites-vous? C'est la meilleure! Mais que pensez-vous de la façon dont agit la majorité à laquelle vous appartenez envers tous ceux (de plus en plus nombreux) qui ne pensent pas comme elle?
      Le Maire a encore le droit de choisir celui ou celle qui le représente et il est peut-être assez logique somme toute qu'il préfère confier cette mission à quelqu'un qui, sans appartenir forcément à sa famille politique, corresponde tout simplement à l'opinion de 85% des Vésigondins.

      Supprimer
    2. Michel on t'aime tu le sais bien. Mais on ne vote pas pour toi, tu le sais encore mieux.

      Supprimer
    3. @Anonyme de 22:58 Il y a sectarisme lorsque l'on place un incapable de son bord à la place d'un opposant qui fait correctement le travail
      Depuis trop longtemps, le Vésinet a déserté la CCBS et c'est plus qu'un mauvais choix, c'est une faute.

      Supprimer
  5. Merci aux TSB.Que n'ont ils pas demissioné plus tôt.
    Merci au facetieux Chesnais et à l'enfumeur teleguidé Bastard de nous avoir montré leurs talents respectifs.
    Merci à l'UMP qui sort grandi de cet arbitrage des elegances.
    Merci à Bastard de nous avoir concocté un PLU Beton.
    Merci à Bel de nous avoir installé la ligne 19 .
    Merci à Michel de nous avoir un temps representé à la CCBS sans pratiquer la politique de la chaise vide.
    Rendez vous en 2014 , esperons qu'un vent nouveau se levera alors pour chasser les miasmes résiduels de cette campagne.
    Que le meilleur gagne!

    RépondreSupprimer
  6. BRAVO Mr Michel de rétablir la vérité...Nous sommes nombreux à vous apprécier même si nos sensibilités politiques sont différentes... Nous serons encore nombreux à vous féliciter quelque soit votre score de dimanche...

    RépondreSupprimer
  7. Les faits parlent d'eux-même; mais il faut croire que les Vésigondins ont des yeux mais ne voient pas! ou ne veulent pas voir !Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose.
    Cela ne fait pas honneur à la politique, même quand on prétend la découvrir depuis peu.

    RépondreSupprimer
  8. Si l'auteur de ce blog prenait la peine de se rendre lui-même aux réunions publiques qu'il relate d'un ton docte, il saurait que le compte-rendu qu'il en fait est lui-même loin de la réalité.
    Un peu plus de précision lui permettrait peut-être d'arrêter de se tromper systématiquement comme il l'a fait en soutenant avec enthousiasme la candidature de Chesnais à la veille du premier tour, avant de devoir lui tirer dessus à boulet rouge en constatant que la réalité n'avait pas grand chose à voir avec ses élucubrations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monsieur,
      Vous mélangez tout. Phénix à accueilli avec intérêt la candidature de CHESNAIS car elle semblait apporter un souffle nouveau. Il ne l'a pas encensé. Dans les premiers articles sur CHESNAIS, certains ne plurent pas beaucoup à l'ancien citoyen de Levallois-Perret. Phénix à découvert avec stupeur la versatilité de CHESNAIS. L'homme voulait il importer au Vesinet les méthodes politiques de Balkany ?
      Il vaut mieux savoir au bout de 4 semaines que cet homme est un imposteur, plutôt que de souffrir ses délires pendant 4 ans à la mairie comme Varese.
      Quant à votre candidat Bastard, il a soutenu avec enthousiasme Varese, le pire Maire que Le Vesinet ait connu !

      Supprimer
    2. Je comprends mieux pourquoi il se présente avec sa femme en n°2 c'était pour faire comme à Levallois !!!

      Supprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  10. Bastard le boniMenteur a proposé un deal à Chesnais l'autre boniMenteur. Beaucoup de points communs entre ces 2 tristes sires: une méconnaissance des dossiers, une capacité à mentir à tout bout de champ, des dents qui rayent le parquet, un mépris pour leurs colistiers.
    La même stratégie: se servir du Vésinet pour assouvir leurs ambitions personnelles.

    RépondreSupprimer
  11. Et à la même réunion publique, le même maire en sursis fait une sortie où il rêve à haute voix d'un Vésinet apaisé où tous travailleraient ensemble harmonieusement.....
    Quelle hypocrisie!

    RépondreSupprimer
  12. ça y est, j'y suis; depuis le début de ces élections, Monsieur Bastard me rappelle quelqu'un. ça m'est revenu; il ressemble à l'un de ces personnages de la série américaine "V" où les envahisseurs démoniaques étaient des reptiliens...c'est exactement ça un reptilien au sang froid qui s'immisce subrepticement pour mieux nous avaler… « aie confiance »… et bien NON, on n'a pas confiance en vous Mr Bastard!

    RépondreSupprimer
  13. @ Phénix
    Mon Association apporte son soutien au Docteur sur le blog de "http://sauverlevesinet.wordpress.com/2013/04/17/mobilisons-nous/ " le nom de l'Association suffit, j'espère...

    RépondreSupprimer
  14. Nous avons, depuis 14 mois au Vésinet, un maire (Philippe Bastard de Crisnay) qui est déjà parvenu à faire beaucoup en si peu de temps : désendettement engagé, investissements pour l’entretien de la ville, diminution des frais généraux de la mairie, non remplacement systématique des fonctionnaires qui sont mutés ou qui partent à la retraite, arrêt d’unPROJET de Plan Local d’Urbanisme cohérent et PROTECTEUR pour la ville, etc…

    En 2014, de nouvelles élections municipales auront lieu dans toute la France. Le Vésinet ne peut , en aucun cas, s’offrir le « luxe » - une fois encore - de changer d’équipe et de tout « remettre à plat » pour une année, car rien ne sera possible en 12 mois. Il faut laisser le maire travailler, et chacun pourra, en 2014, juger de ce qui a été réalisé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi dire que l'on change "encore une fois" d'équipe ?
      Bastard a été élu sur la liste de Varèze et a voté toutes ses décisions
      Si certains sont dans la logique du TSB, c'est bien pour faire cesser un système qui a montré sa nocivité pour la ville.

      Supprimer
    2. Cette remarque est faite par quelqu'un qui ne veut pas réaliser que si on est compétent motive et présent, on a des résultats plus rapides et meilleurs. B2C qui ne va jamais à la CCBS, MOrel ou Fiquet incapables de sortir un budget dans les temps, et autres Chamborand qui se met à rougir et regarder par terre à chaque fois qu'on lui pose une question qui vont expliquer l'efficacité en matière de gestion. Et leur supporter De 8:58 semble ne pas vouloir ces réalités de simple bon sens.
      Ça suffit de l'argument je fonce dans le mur, mais laisser moi continuer tant que l'accident n'a pas eu lieu !

      Supprimer
  15. que bastard reste chez lui

    il vrai qu'il n'était quasiment jamais présent au conseil municipal du NON regretté varèse.

    comme simple spectateur, je devais y être plus souvent que lui.

    Comme le sieur lafitte, depuis 1 an au moins.

    Dommage que Michel soit au parti socialo, mais bon

    de toute façon tout sauf bastard

    et quand à l'UMP, si elle continue à soutenir cette clic,

    et ben, au prochaine élection, il existe le bulletin blanc.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord, ne votez plus UMP tant que les deux "gus",Jean-François et François,et leur sainte Pécresse, ne seront pas virés.
      Ils sont un boulet pour leUR parti et en ce moment ils paralysent l'opposition.
      Ah! si Michel n'était pas socialiste!!!
      Alors dimanche,tous avec DJ.

      Supprimer
    2. oui dimanche je vote pour le bon sens et pour les compétences: Ce sera Didier JONEMANN.

      Nous retrouverons un Vésinet authentique,celui que nous aimons.

      Un maire abordable,ouvert.

      Chers Vésigondins,tous avec DJ

      Un électeur de base.

      Supprimer
  16. Certes, il y a à l'UMP bien des choses à revoir. Mais ce n'est pas notre affaire.
    Il y a au Vésinet des problèmes qui se posent avec la droite comme avec la gauche. Nous devons les traiter localement selon nos spécificités.
    Les supporters de Bastard n'ont que cet argument: "Au secours, Duflot, la gauche, les bolchéviks arrivent. Abritons-nous sous le parapluie de l'UMP."
    Mais les Boutin, Aparu, NKM, etc nous ont traités aussi stupidement dans le passé.

    Il faut un maire qui parle "au nom du Vésinet".
    Votez Jonemann.

    RépondreSupprimer
  17. c'est simple B2C dit aux gens ce qu'ils veulent entendre (ou presque) mais quand on compare avec le peu qu'il a fait , ça ne colle pas du tout.
    Partant de là c'est impossible de lui faire confiance.
    Restons sur une ligne tout sauf B2C.
    Il aurait pu être le plus petit commun dénominateur, il est devenu le plus diviseur.
    -----#####----
    Son sourire carnassier fait encore quelque effets grâce à l'étiquette UMP, mais sans cette étiquette, il n'aurait même pas 10%. La Vérité est là.
    -----#####----
    Bizarre que personne n'ait encore songer à cette remarque : Combien rapporte au vésinet le seul fait d'avoir l'étiquette UMP.
    Déduire ce montant de celui qui la porte donne idée ce qu'il peut vraiment valoir.
    Au vésinet j'imagine mal qu'elle vaille moins de 20%, donc B2C ne vaut que 10%. Ce qui en fait le dernier. Il faut chacun ose en tirer les conséquences.

    RépondreSupprimer