6 avril 2013

Bastard : qui sont –ils ...?

... ceux qui ont démontré pendant 4 ans leur inaptitude à gérer le Vésinet ?

Qui sont ces buses, ces bons à rien, ces jean foutre qui pendant 4 ans n’ont eu de cesse de couler la ville ?

Qui sont ces anonymes que vous vilipendez à juste titre, vous Philippe Bastard de Crisnay, dans un tract diffusé sur tous les marchés cosigné par votre complice Myard et votre amie Pécresse ?

Le peuple exige des noms, le peuple ne peut se contenter d’une vague interpellation. Les faits sont trop graves, les responsables, que dis-je les coupables, doivent être déférés devant le tribunal du peuple.

Monsieur Bastard puisque vous connaissez le nom de ceux qui ont laissé la ville dans l’état de quasi abandon où vous l’avez trouvée, vous qui avez enquêté, qui avez identifié les fautifs, ceux qui se sont enrichis, ceux qui ont régalé leurs amis, ceux qui se sont vautrés, goinfrés vous devez faire fi de la charité chrétienne qui vous honore et livrer le nom de ces galeux, de ces pourris !

Le peuple saura être miséricordieux envers ceux qui auront publiquement reconnu leur faute, qui auront demandé le pardon pour leurs mensonges, les prévarications, les collusions, le racket fiscal, l’appropriation du bien public au profit d’un clan.  Encore faut-il que ceux qui ont péché fassent acte de contrition !

On admire votre premier pas, on admire la reconnaissance de l’indicible qui transparait dans vos lignes.

Monsieur Bastard, vous êtes sur la bonne voie, Damas est au bout du chemin, encore un petit effort et vous aurez accès à la sérénité qui accompagne l’aveu.

Maître Jean Veil* est disponible, le blog peut recevoir votre déposition à tout moment et le tourment qui vous hante se dissipera.

Encore un petit effort, donnez nous votre nom ....


Merci Freud de m’avoir dicté cette lettre.

8 commentaires:

  1. A croire que Mr Bastard n'a rien à dire! Un tract inutile où rien n'est proposé seule une imbécile attaque qui ne le grandit pas, pas plus que sa N°1 bis (peut-être d'ailleurs la vraie N°1 de la liste... regardez Bel et bien du coté du chef du canton... qu'a donc à proposer Mr Bastard ou dumoins Mme Morel? Les soutiens de deux cadres UMP (Pégresse et Myard) c'est bien maigre! Le soutien de ces deux parrains aveuglés par la politique politicienne ne doivent pas détourner l'attention de l'essentiel: l'intérêt de la ville.
    Le raliement tardif de Mr Bastard à l'UMP est un raliement de circonstance, ce n'est pas un raliement de conviction! Votez pour des gens vrais, pas des arrivistes de la politique. Mr Bastard semble oublier qu'il était dans la troupe de Varèse et à la commission des finances qui plus est... ironiques les deux compères...s

    RépondreSupprimer
  2. Diantre que B2C a la mémoire sélective. sucrerait-il déjà les fraises à son âge ou souhaite-t-il seulement éviter de faire partie du club très fermé des " responsables mais pas coupables".
    Son attitude, plus que silencieuse lors des CM sous l'égide de Varése dont il a cautionné intégralement la politique désastreuse, que l'on connaît, pendant 4 ans, ne lui arroge pas le droit de se comporter ainsi et s'il avait un temps soit peu de finesse ne serait-elle que politique il devrait essayer de choisir un autre cheval de bataille si ses intentions sont d'être au second tour, parce que là il est mal barré!!Cette attitude agressive et revancharde est à vomir!!

    RépondreSupprimer
  3. Je me repète mais il faut reconnaître à B2C qu'il a choisi des jolis petits lots pour atteindre la barre des 33... et qu'avant de regarder la paille dans l'oeil du voisin, il serait bien avisé d'observer la poutre qu'il a dans le sien.
    Attention braves gens, ne tombez pas dans le panneau tendu par B2C, car après il ne faudra pas être surpris du résultat si on accorde autant de pouvoir à une équipe ayant un aussi faible degré de raisonnement cumulé!!

    RépondreSupprimer
  4. BASTARD Y EN A MARRE !!!!!

    RépondreSupprimer
  5. trop drôle !! non seulement B2C fait partie de cette équipe qu'il désavoue aujourd'hui mais en plus il reprend les mêmes : Mmes Hubert,Tritant, Chaleat, M. Potier, Conte... B2C se rend-il compte de ce qu'il dit ou nous prend-il à ce point pour des c.... ???

    RépondreSupprimer
  6. Il a du encore embaucher un très bon communiquant...à son image!

    RépondreSupprimer
  7. J'étais ce matin même Place de la République au marché !
    Une horde de distributeurs de tracts et de candidats divers et avariés accostait le pékin en lui fournissant quantités de bouts de papiers !
    J'en acceptais certains et les donnais au poissonnier en lui signalant que ça pouvait servir à envelopper ses harengs plutôt que de les jeter dans le caniveau !
    En somme un cirque ridicule pour une élection pour un an !
    Parmi eux Phénix, la terreur des édiles, plastronnait et leur parlait, à tous, et ils l'écoutaient avec un intérêt certain, peut-être parce qu'il les tient par les couilles comme Médiapart tient Hollande et sa clique par les mêmes organes !
    Et puis il m'est venu à l'esprit une question évidente !
    Pourquoi ?
    Pourquoi ces individus sont-ils si actifs pour se faire élire par le pékin naïf à la gestion d'une ville en faillite endettée jusqu'au cou au niveau d'une centaine de millions d'euros ?
    Pourquoi sont-ils tous à vouloir cette place qui normalement est porteuse des pires risques et des pires ennuis ?
    Nous aurait-on caché quelque chose ?
    Ma conclusion est qu'il y a encore plein de fric à se faire facilement à la tête du château Carnot comme Phénix aime appeler la mairie.
    Je ne crois ni à l'honnêteté ni à l'altruisme ni surtout à la moralité des candidats dans une élection républicaine, donc par définition truquée !
    Alors ce fric il est où ? Ces prébendes occultes elles sont où ? Ces postes lucratifs pour les copains véreux, ils sont où ? Ces marchés truqués, ils sont où ?
    Il doit y a voir des initiés pour qu'ils se précipitent tous sur le pot ou il doit rester pas mal de miel malgré son apparence repoussante !
    Je suis de plus en plus un adepte du Parti des Ecoeurés !

    RépondreSupprimer