9 avril 2013

"Bastardises" électorales

En 2008 le p’tit Robert s’était fait élire sur quelques célèbres « varézinades » dont l’engagement à terminer le chantier de la place du marché  pour 2M€, il en aura couté 22 ! En 2013 l’éphé_maire asssène à ses auditoires les « bastardises » dont le déjà fameux  PLU-protecteur-que-moi-tu-meurs !

Gymnase des Merlettes, le candidat en solo balade son micro devant un parterre de godillots et une cinquantaine de vésigondins attentifs à ne pas faire de bruit ! Surtout ne pas réveiller la génération qui à cette heure est généralement couchée. On avait sorti Robert le Pieux du pieu et aussi quelques vieilles gloires de l'UMP, pardon du RPR, non du RPF ... Il faut bien remplir les rangées.

Parlant sans note, le candidat, pour la connaître, ne citera jamais son « équipe » ... Pour M Bastard le pouvoir est comme le ver : solitaire.

Finances, PLU, ligne 19, et en vrac scolaires, MJC et terrains de l’hôpital... les sujets s’enchainent avec pour fil d’Ariane : « les dossiers lourds que j’ai trouvés en arrivant » ! sidérant d’entendre le maire reconnaître son ignorance crasse de ces dossiers qu’il était censé traiter pendant les 4 années où il siégeait dans les commissions respectives : absentéisme ou désintérêt ?

Le plaidoyer pro domo dont le candidat abreuva l’auditoire était lénifiant  : l’encensoir n’a pas cessé d'enfumer. Le blog a relevé scrupuleusement quelques perles dont il livre ci dessous un court florilège.

« Les impôts locaux ne représentent que 12 Millions d’€ ! »  dans la bouche de celui qui les a augmenté de 60% ça ne manque pas de sel.

« Le Vésinet a pris 20 ans de retard du fait de mes prédécesseurs qui ont tous laissé la ville se dégrader » M Bastard récuse tout du passé !

« Robert Varèse a réussi à empêcher l’État de construire 1.000 logements sur les terrains de l’hôpital. Grâce à lui on en aura que 400. »  Autant rendre à César ce qui appartient à César, Varèse n’y est pour rien , le chiffre de 600 était fixé sous le mandat de Foy, ramené à 400 suite au maintien de l’IRSN.
 

« Tout ce que disent mes concurrents est faux » Cela concernait le PLU-protecteur-que-moi-tu-meurs ... Au même moment aux Charmettes, F. Jonemann (à droite) lui répondait, documents à l'appui, que sur la parcelle emblématique (Ug) de Joséphine Baker (un hectare et demi) on pourrait selon le PLU proposé par Bastard construire plusieurs immeubles ! Ce qu'interdit absolument le système du POS actueL.

« Le maire (il parle de lui à la 3 ème personne) s’est fait huer en conseil municipal pour avoir lu le porté à connaissance envoyé par le préfet. ».  Pour avoir assisté à tous les conseils, le blog n’a jamais entendu le maire lire le porté à connaissance : il fait 132 pages ... mais se faire huer, oui !

« L’État reprendra en main l’urbanisme au Vésinet si on ne conclut pas le PLU très vite » On croyait que le maire voulait enfin donner du temps au temps.

Agiter les chiffons rouges, accabler ses prédécesseurs et contrefaire la vérité ce sont les piliers du système Bastard. Ces perles – il y en eut surement d’autres du même acabit - ne peuvent s’expliquer par la seule méconnaissance des dossiers mais par une volonté délibérée de falsifier la réalité.

Le maire ment-il par calcul ou par dédoublement de sa personnalité . Nombreux sont ses interlocuteurs qui pensent qu’il ignore qu’il ment. Le mensonge est devenu sa vérité. 


Les "bastardises de Crisnay" bientôt aussi célèbres que les bêtises de Cambrai ?


9 commentaires:

  1. Comme aurait dit ma grand mère : "celui la il ment comme il respire". Je rappelle à ceux qui l'auraient oublié un de ses innombrables parjures, quand il a affirmé devant le conseil municipal avoir pris un arrêté municipal interdisant le nouveau tracé de la ligne 19. Le cahier des arrêtés municipaux ne contient aucune trace de cet arrêté...
    Quelle malhonnêteté de s'en prendre à son prédécesseur, alors que lui même et l'essentiel de son groupe faisaient partie du précédent conseil municipal et qu'aucun n'a jamais reconnu avoir fait la moindre erreur pendant son mandat.
    Les gogos qui croient encore à sa parole ne pourront s'en prendre qu'à eux même si ils votent pour lui !

    RépondreSupprimer
  2. A quoi bon ça sert pour Bastard de se gossier dans les Réunions Publiques, quand les Vésigondins sont dégoutés de sa politique et de certaines personnes (co-listiers) qui l'entoure dans son équipe. Dehors tous.
    Je pense qu'il faudrai effectivement votez pour quelqu'un de nouveau, qui ne connait pas toutes les magoulles en place depuis plusieurs années par les même: Bastard, Jonemann et co. Je ne connais pas ce M.Chesnais, mais je pense qu'il serait bon pour notre ville de le mettre à l'epreuve pour les 11 mois avenir. Qu'avant nous à perdre? Nous avons deja tant perdu!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens ! M. GLUCK ou M. CHESNAIS ?

      Supprimer
  3. L'oiseau rare B2C nous a seriné aux Merlettes ses mensonges de pie voleuse.
    Chante coco, t'auras une belle plume!
    Foin de miroirs aux alouettes, marre de se faire refiler des rossignols, des rapaces et des buses, au Vèze on veut de la grive, et çà sent le paté pour le merle enchanteur, Merlin l'imposteur...
    Chassons le coucou du château Carnot, qu'il se trouve un nid douillet dans une autre contrée, by Jove!
    Clouons le bec à cet oiseau de malheur,aux urnes citoyens!

    RépondreSupprimer
  4. Mr Bastard a annoncé hier au soir qu'il avait pris un arrêté sur la L19. Comme par hasard.... dit donc, ! cela fait 5 Mois que les habitants du quartier on fait la demande qu'il prenne ses responsabilités et protège ses administrés contre les bus de 11 To qui roulent à 70 Km/h dans les ruelles du Vésinet sans aucun contrôle de vitesse de la police municipale. Il aurait pris un arrêté ? Comme il n'est pas à un mensonge près, qui peut aller vérifier si ce n'est pas encore un grotesque mensonge ou si il a fait dans la demi mesure pour contenter son voisin Montessonnais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vaut mieux tard que jamais !

      Supprimer
  5. @Anonyme de 11:10
    Il n'a pas été clair, nul n'a compris s'il avait pris cet arrêté ou était entrain de prendre !
    Ce qui est sur c'est que lors de la réunion précédente il n'avait pas fait allusion à cet arrêté sorti hier soir d'un chapeau.

    Il a ajouté que cet arrêté était légal alors que le précédent il l'avait pris en toute illégalité pour ne pas être obligé de l'appliquer !

    Je pense comme Phénix qu'à force de mentir il ne sait plus quand il dit vrai et quand il dit la vérité, il passe son temps à s'embrouiller.

    RépondreSupprimer
  6. Les seuls arrêtés qu'a pris M. Bastard de Crisnay, ce n'est pas pour bouter les gros bus hors de nos rues mais pour leur faciliter le passage !!!! Nous avons donc tout à craindre du prochain; sans doute pour satisfaire les désirs de M. Bel, va-t-il prendre un arrêté pour permettre le passage des bus AUSSI le dimanche. Qu'il sera bon alors de contempler ces mastodontes vides de toute présence humaine hors le chauffeur détériorer notre chaussée 7 jours sur 7.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et que le budget de la commune passe dans la réfection de la voirie locale du fait des dégradations des gros bus.

      Supprimer