15 avril 2013

Chesnais : une stratégie à haut risque


Arbitre incontesté du second tour Chesnais a fait une percée qui a surpris jusque sa plus proche admiratrice, et le blog qui lui concédait le droit de se maintenir, sans plus.

Saura-t-il gérer sa victoire ? et plus encore saura-t-il gérer son capital, ses 1.000 électeurs? Rien n’est plus volatil qu’un électorat conquis à la hussarde. Un électorat déboussolé par 6 années de gestion municipale chaotique quand ce n’est pas franchement despotique.

Le rejet du sortant est la première leçon de cette élection ! Faire 33% dans une ville qui vote à 85 % à droite, c’est le plus calamiteux résultat après celui de Morel en 2008 ! Myard en convenait avec le blog, qui regrettait que Pécresse ait adoubé un tocard. Forcé de mettre son paraphe sur le tract du sortant Myard faisait remarquer qu’il avait durant toute la campagne brillé par son absence. Il justifiait la présence de Morel sur la liste du sortant en expliquant que lui ne s’était pas mêlé de sa constitution, Bel appréciera.

Rejet des dernières scories de la varésie, rejet d’une appropriation par un clan de la chose publique, rejet d’un personnage falot, à l’empathie d’un bulot, rejet de méthodes de voyous qui insultent le Vésinet.

Bastard a perdu son pari d’apparaître l’homme du renouveau, pas pour autant que ses concurrents ont gagné son éviction. Tout dépendra de la capacité de Jonemann de siphonner l’électorat de Chesnais.

La fusion entre les deux n’a aucun sens compte tenu du score (près de 20%) du talentueux manager. Brillante entrée en matière, mais responsabilité lourde de faire élire Bastard au second tour. Chesnais devra expliquer à ses électeurs comment il peut se maintenir sans mettre son objectif d’éliminer Bastard en péril. Chesnais, dont la vocation est née de l’incurie municipale, pourrait contribuer à la consolider ! Jeu dangereux, mais a-t-il une autre voie sauf à se dissoudre dans la future majorité préemptant ses chances pour 2014 !
Pour Chesnais sa victoire est un fardeau dont une partie de ses 1.000 électeurs pourraient au second tour l’alléger. Pour le bien du Vésinet. Et donc de Chesnais ! 




Autre vainqueur du premier tour : le blog !

1.012 visiteurs le 14 avril à 22 heures, à la publication des résultats. Plus de 2.900 visiteurs de cette page depuis sa parution ! (les cliques ne sont comptabilisés qu'une seule fois par IP).

55 commentaires:

  1. Réponses
    1. notre pauvre vésinet est la parfaite image réduite de notre pauvre
      pays gerer par des incapables a l égo démesuré que d autres incapables
      veulent mettre dehors pour pouvoir montrer leure propre incapacité
      que ne ferait on pas pour s entendre dire : bonjour monsieur le maire...
      allons mesdames et messieurs retournez cultiver vos jardins vous serez
      plus utiles a notres cher Vésinet

      Supprimer
    2. c'est clair maintenant si il n'y a pas d'accord entre Chesnais et Jonnemann, (qu'on l'aime ou pas il n'y a que Jonemann qui est assez proche de Bastard pour le battre) dans ce cas voter Chesnais c'est voter Bastard

      Supprimer
  2. Bonne analyse.
    A. Michel n'a pas conquis un nouvel électorat, il n'a pas mobilisé plus que les autres.
    Bastard, flop mais pas coulé. Au second tour, les électeurs qui se sont abstenus auront tendance à voter pour la liste arrivée en tête.
    Jonemann doit récupérer le plus possible des électeurs de Chesnais, ce qui suppose un désistement de ce dernier.
    Une fusion aurait du sens si, par exemple, Vintraud se retirait (ce qui ferait accepter la liste Jonemann à de nouveaux électeurs). Mais au point où on est arrivé, ça ne se fera pas.
    Même avec ce score minable du maire sortant, la partie n'est pas jouée.
    Il faudrait que Jonemann s'impose partout comme au nord de la commune, mais sa campagne soft ne l'a pas permis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que Michel connu PS a pâti de l'actualité
      (Cahuzac - Mariage pour Tous)

      Supprimer
  3. J'ai bien aimé le nouveau sobriquet : Bastard le Bulot "qui s'accroche" .

    Ce sont les quartiers nord qui ont fait le score. Les électeurs UMP sont allés à la pêche et c'est une majorité anti-PLU qui s'est dégagée. Alors aucune raison que la tendance s'inverse; comme pour le mariage pour tous la seconde mobilisation ne fera que renforcer la tendance au rejet du PLU de Bastard .

    RépondreSupprimer
  4. J’ai voté Chesnais au 1er Tour et nombreux Vésigondins ont fait comme moi, car son programme me semble clair. Je dis me semble clair, s’il garde son cap pour le 2eme Tour.

    En revanche, s’il s’allie avec Jonemann ou Bastard, il sortira de sa ligne et sera comme les autres, c'est-à-dire, un menteur, un comploteur un profiteur …

    A mon intime avis, Mr Chesnais, rester vous-même, rester ENTIER !!! Ne faite pas le jeu de ceux qui ont conduit le Vésinet dans son état actuel.

    Que serait donc vos propos sur vos tracts 1, 2 et 3, lorsque vous vous démarquiez de Bastarsd et Jonemann en énumérant les nombreuses incohérences et mensonges dans leurs programmes respectif ?

    Vous le soit disant Mr PROPRE, Mr apolitique, auriez vous déjà envi de gouter la soupe du château Carnot ? Il parait quelle est bonne !!! Bastard et Jonemann vous en déjà convié à la gouter ?

    Non, s’il vous plait, vous êtes le seul qui peu nous sortir de ce foutoir en 2014.

    Pensez stratégiquement : le mieux pour vous c’est que Bastard gagne car il continuera sa politique désastreuse.
    Que Jonemann et Michel perde car ils ne pourront pas avoir assez de force de ce représenter en 2014 (trop essoufflés).

    Et vous voila seul vrais adversaire de Bastard en 2014 pour enfin le déloger du château Carnot.

    Mieux vaut perdre en 2013 (car vous êtes novice), et vous représenter en 2014 pour gagner (car vous serez enfin connu des vésigondins), et ramener le calme dans notre si belle commune.

    Ne nous décevez pas !!! A bon entendeur, bonne réflexion Mr Chesnais et colistiers !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le PLU mon cher, il sera entériné en 2014, et l'arrivée de Stan-Zorro ne servira PLU à grand-chose...
      Au premier tour on choisit, et au second on élimine nom d'un chien de chasse!

      Supprimer
    2. Très bonne analyse de la situation qui conforte l'avis donné par nombre de ses colistiers à Stanislas Chesnais

      Supprimer
    3. L'analyse semble bonne ... la conclusion étonnante ! Si Mr Chesnais se représente seul au second tour, il ouvre sans doute effectivement un boulevard au maire sortant. Le fait de ne pas s'allier lui ouvrira peut-être la porte de la Mairie en 2014, mais entre-temps, des sujets lourds d'impact (comme le PLU et les terrains de l'hôpital) auront été traités par le conseil municipal, et le maire de 2014 ne pourra revenir dessus. Le choix pour la liste de Mr Chesnais me semble donc assez simple : se maintenir en l'état au second tour et de ce fait pénaliser le Vésinet sur le long terme de façon irréversible, ou s'allier - ou se désister - , afin d'obtenir une liste pouvant bloquer l'élection du maire sortant, au risque effectivement de se pénaliser pour les élections de 2014. Je ne pense pas qu'il sera pénalisé par une alliance, celle-ci montrant clairement qu'il fait passer le Vésinet avant son ambition personnelle, mais, quand je vois que 60% des Vésigondins ne se sont pas déplacés pour voter hier, je me demande sincèrement si il reste une quelconque 'logique' dans la façon dont les électeurs se comportent au Vésinet ...

      Supprimer
    4. Laisser Bastard gagner, c'est confirmer le PLU.
      Alors tout cela n'aura servi à rien.
      le non à Bastard, c'est maintenant! Pas en 2014!!


      Supprimer
  5. Si Chesnay ne s'allie pas avec Jonemann, alors c'est un boulevard qui s'ouvre pour B2C...
    Une alliance éventuelle de Jonemann avec Michel ne changerait rien, qui en rebuterait plus d'un...
    C'est Chesnay qui détient les clés de la mairie, et nous allons vite savoir s'il met les intérêts de notre ville au dessus des siens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impossible de s'allier à Jonemann avec les anciens Varesiens accrochés à sa liste. La seule solution est que Jonemann s'efface avec la sortie des Varesiens de sa liste pour promouvoir Stanislas Chesnais comme tête de liste. À bon entendeur....

      Supprimer
    2. Ou bien, Jonemann sacrifie les anciens Varéziens de sa liste.... ce qui est une solution.

      Supprimer
  6. Chesnay + Michel Voila la solution pour nous débarrasser de toutes les scories de cette pitoyable mandature et préparer la prochaine !
    Mathématiquement, c'est du gagnant gagnant
    Montrez nous M. Chesnay que vous êtes ouvert et savez vous placer en dehors des raisonnements de système.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement les seuls qui ne sont pas "tapé" dessus...
      Donc crédible.
      Mais B2C jouera la dénonciation PS pour faire peur à l'électorat frileux du Vésinet.
      donc pas gagner d'avance, mais peut-être la seule chance.
      Chesnay à permis à B2C (avec ses tonnes de tracts - anti écolo ) de virer en tête et de se justifier (s'imposer) à l'UMP locale !
      (enfin maintenant on sait où passent les arbres de propriétés Vésigondines : dans les tracts UMP)

      Supprimer
  7. En sachant Mr Chesnais et colistiers, que les 11 mois qui nous sépare des élections à Echelle Nationale de 2014, seront en fait coupés en deux. 6 mois de gouvernance pour l'éphé-maire, puis le reste en compagne pour les fameuses Elections de 2014.

    Ce qui vous laissera le temps de vous approprier le droit de négocier avec les Associations Vésigondines pro Jonemann et Michel dans le but de vous soutenir en 2014, car celles-ci sont contre Bastard à ce jour.

    A vous de savoir ou vous poser les pieds, car le Château Carnot est un Château truffé d’œufs. Soyez vigilant avant d’y poser les pieds, car Jonemann & colistiers ainsi que Bastard & colistiers, ont fait des alliances dans le passé et les voila empêtrés aujourd’hui les pieds dans les œufs.

    Pas d’alliance, gardez en effet votre cap. Bravo encore Mr Chesnais et colistiers pour votre score, car vous avez fait une campagne tambour bâtant, sachant que personne ne vous connaissait et ne pensait vous voir aussi haut placé en score.

    En revanche, attention à l’un de vos colistier qui vend certaines de vos infos interne à un membre de l’équipe Bastard (dans le top 10) avec lequel il est trèssssssssssssss ami. Comme indice, votre colistier a en charge la responsabilité du tractage dans les boites aux lettres, qu’il ne fait pas toujours car souvent mis à la poubelle. Je vous fais suivre une photo prise dans une poubelle. Bien venu dans le monde de la politique, Mr Chesnais et colistiers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'orthographe, toujours et encore...C'est désespérant à la fin!
      Entre autres : le tambour est battant. C'est l'âne qui est bâté!

      Supprimer
  8. Ayant voté pour la liste A. Michel, qui me semblait être la plus sérieuse et la moins empêtré dans la gestion passée, je voterai Jonemann. Non par conviction, mais pour sanctionner un maire et son équipe, son immobilisme, son implication dans les erreurs qui font du Vésiet une des villes les plus endetté du département, son absence de vision et sa politique clientéliste tournée vers le passé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que Vintraud, Godest, Roche et Ballerts ne sont pas responsables ?

      Supprimer
    2. A cause de Vintraud, Godest, Roche et Ballerts sur la liste, vous feriez gagner Bastard ? Un peu de bon sens!
      Il n'est plus temps de ruminer de vieilles rancunes, il faut faire le ménage, virer Bastard tout de suite et préparer l'avenir.

      Supprimer
    3. On virant Jonemann et Bastard on vire tous les Varèsiens ! Tiens savez vous que Varèse soutien Jonemann ? En allant au bureau de vote je l'ai salué et il m'a dit de voter Jonemann

      Supprimer
  9. Dehors Bastard et Chesnais qui a surgi de derrière les buissons, aucune compétence pour gérer Le Vésinet qu'il ne connait pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chesnais a compris, vite, beaucoup de choses. Il aurait pu être un bon atout pour la ville ... s'il avait eu plus de temps ou s'il avait un peu consulté plus tôt.
      A présent, son heure est passée.

      Supprimer
    2. Sauf que Chesnay, c'est comme Bastard : Il sera absent à 90% de son temps. Il voter la construction d'immeuble de bureau le long du Bvd Carnot et Montesson, pour "créer une zone d'activité économique" et dynamiser la ville. Je ne crois pas un seul instant que Chesnais soit le candidat que les Vésigondins attendent. Il ressemble trop à Bastard.

      Supprimer
    3. Vous vous trompez, Chesnais est justement très disponible , contrairement aux 2 autres qui ont des professions très prenantes. On se demande même comment B et J osent se présenter et affirmer qu'ils ont du temps pour gérer la ville.

      Supprimer
  10. Ne pas perdre de vue que l'urgence et la priorité sont la préservation du site du Vésinet.
    Le PLU et l'Ego-Quartier façon Bastard, Fiquet & consorts doivent être gelés et revus.
    A cette fin, leurs auteurs doivent être mis en minorité indiscutable dès dimanche prochain.
    Le reste est littérature, mais n'interdit pas aux courageux, munis de masques à gaz -principe de précaution oblige-de mettre à profit les mois qui nous séparent de mars 1914 pour fouiller les poubelles et d'ouvrir les placards du Château Carnot. Ils y trouveront sans doute matière à évacuer une bonne fois les restes de la coûteuse et détestable équipée varésienne.
    J'ai dit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joffre, Foch, Galliéni ... ou Alsheimer ?
      Mars 1914 c'est trop tôt ou trop tard !!!

      Supprimer
    2. Morbleu comme le temps passe! Retour des beaux jours ou proximité du centenaire? Au temps pour les crosses! Je rectifie donc: il fallait lire "2014" et pas "1914".
      Par ailleurs, notez que j'ai une préférence marquée pour Clémenceau.

      Supprimer
  11. Il serait tout de même bizarre de penser que pour les électeurs l'équipe Jonemann qui porte un nom emblématique, un bon programme pour Le Vésinet, une tête de liste, expérimentée, fidèle à ses convictions et non compromise, deviendrait moins crédible que le maire sortant improvisé, ayant perdu la moitié de son conseil municipal et défendant un PLU de banlieue qui fait surtout frétiller l'UMP ou encore moins crédible que la troisième liste qui débarque et s'inspire du programme des autres en prenant le risque de faire passer le maire sortant et le merveilleux projet qu'elle critique. Il faut dire que l'abstention démentielle des électeurs ne porte pas haut l'honneur d'un pays où tant se sont fait massacrer dans les tranchées et sur les plages de Normandie pour conserver l'indépendance et la liberté - et notamment le droit de vote.

    RépondreSupprimer
  12. CHESNAIS à déjà tranché. Il va seul au 2ème tour et l'annoncera ce soir.
    C'était prévu de longue date. Il avait réservé la salle, soit pour dire merci à tous ses électeurs, soit pour annoncer son maintien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seule certitude selon votre message, Chesnais sera à la salle des Combattants ( quel hazard) ce soir à 20 h 30 !)
      et bien moi aussi !

      Supprimer
    2. Ce que je veux dire c'est que Chesnais avait de toutes façons réservé la salle des anciens combattants. En cas de lourde défaite, il aurait remercié les 234 électeurs qui lui ont apporté leurs voix et il aurait fait un laius de perdant.
      Comme il a fait 20%, il va dire qu'il se maintient.
      Mais si il avait eu 1 seconde l'idée d'envisager une fusion, il n'aurait jamais réservé la salle pour le lundi soir. Comme le dépôt de listes pour le 2nd tour est mardi, en cas de fusion, on a autre chose à faire le lundi soir que de faire un meeting. Dans ce cas le lundi soir on négocie âprement avec ses partenaires.

      Supprimer
  13. Chesnais n'a pas de programme, n'y connait rien et sera absent tout le temps. Il a promis la lune aux parents d'élève car il n'aura pas à la donner et ils le croient! Il fera comme Poujade. La prochaine fois il s'écroule. Jonemann n'a pas les compétences et a son cabinet. Le seul qui avait les compétences c'est Michel mais il est socialiste, donc interdit de séjour au Vésinet. Inextricable. Seule se justifie une fusion de 3 listes avec un seul objectif de sortir Bastard. Cet objectif a disparu derrière las ambitions de Chesnais et de Jonemann. Bastard sera réelu. Il se marre bien. Phénix devrait organiser une réunion entre Jonemann, Chesnais et Michel. Sauve nous ou Batard revient pour 1+6=7ans

    RépondreSupprimer
  14. Le saviez-vous :

    Répartition des sièges selon le % du premier tour :

    Bastard : 23 sièges
    Jonemann : 5 sièges
    Chesnais : 3 sièges
    Michel : 2 sièges

    La liste qui arrive en tête au second tour bénéficie d'une prime majoritaire de 50% et se voit ainsi attribuer d'office la moitié des sièges (donc 17 pour Le Vésinet) du conseil municipal. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne entre les listes ayant obtenu 5% des suffrages exprimés.

    Même avec 33 % de votes, Bastard aura 70 % des voix au Conseil Municipal et fera ce qu'il voudra comme il l'a fait jusqu'à maintenant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A lire les commentaires, on se demande si les électeurs savent comment fonctionne l'élection. Ceci est un rappel bien utile.
      La liste arrivée en tête au deuxième tour aura gagné le pouvoir sans partage. Les élus d'opposition pourront rependre leurs tirades plus ou moins inspirées, le PLU passera, les dictats de Montesson aussi.
      C'est ça que vous voulez?
      La seule liste qui puisse battre Bastard, c'est la liste JONEMANN que ça fasse plaisir ou pas.

      Supprimer
  15. MM. Jonemann, Chesnais et Michel vous jouez à la roulette russe avec nos têtes. Mettez de coté vos egos et sauvez-nous de Bastard.

    Le 21 avril, il sera trop tard pour faire de beaux discours lors des Conseils futurs et de faire les vierges effarouchées.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à Chesnais qu'il faut envoyer votre commentaire pas au blog.
      Allez à sa réunion de ce soir en masse à la salle des anciens combattants et faites le lui savoir. Cela mettra un peu d'animation.
      Pour le moment il fignole son discours et envoie des invitations à ses connaissances.

      Supprimer
  16. NEWS : Pas de fusion entre Jonemann, Chesnais et Michel... Il y aura une triangulaire qui permettra à Bastard de passer les "doigts dans le nez" !!!
    Jonemann et Chesnais sont trop fiers de leur score : c'est un duel de coqs idiots qui ne veulent pas s'allier à la liste "d'ouverture" de Michel...
    N'oubliez jamais mes amis ces deux traitres qui ne pensent qu'au pouvoir et à rien d'autre... 8 mois de Bastard à cause d'eux cela se jugera dans les urnes en 2014 !!!Un chose est certaine, celui qui montre et démontre une nouvelle fois son attachement à notre Ville et aux Vésigondins et non au POUVOIR c'est bien Michel...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. VESIGONDINS, Votez utile au 2ième tour, la dispersion des voix risque de mettre le Vésinet dans de salles draps, ce que personne ne veut, ni Jonemann, ni Chesnays, ni Michel. Vésigondins votez utile au 2d tour, quelque soient vos convictions, pour battre Bastard. Sinon vous / nous serons tous responsables. Merci

      Supprimer
    2. vous êtes vraiment proche de Michel ? vous étiez à la mairie hier ?

      Si ce que vous dites est vrai, M. MICHEL se désisterait.

      Regardez ce qu'il fera

      Supprimer
  17. Ceux qui sur ce blog ont bavé sur Chesnais , voudraient le voir ramper pour faire gagner en 2013 l'équipe : Didier , fils de son Père et Bernard , fils de sa mère !? Une équipe qui en 2014 risque fort de se scinder en deux à cause de rivalités de pouvoir ! Il n'y a hélas qu'un trône Boulevard Carnot pour quatre fesses! Pourquoi ne pas diviser le vésinet en arrondissements comme à Paris ??? ....
    Chesnais "est un grand garçon , il fera ce qu'il voudra "!

    mon commentaire,simple constat, sera peut être censuré ?







    RépondreSupprimer
  18. Que Jonemann et Chesnais fassent "monter les enchères" jusqu'au dernier moment, c'est compréhensible. Mais s'ils se maintiennent tous les deux, ce sera suicidaire et Chesnais sera le sous-marin de Bastard, ce que je ne peux pas croire. L'homme n'est ni stupide ni velléitaire à ce point.
    Oubliez un peu Michel.
    Il a joué et perdu. Perdu ses électeurs sectaires de gauche sans conquérir les centristes en nombre suffisant, sinon pour ôter des suffrages à ceux qui pouvaient dépasser Bastard.
    Bref, la Gauche reste la Gauche, l'UMP, l'UMP et les vésigondins ... à la pêche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le scénario est simple, il suffisait d'être à la Mairie hier soir et voir comment Chesnay se pavanait devant Myard. Ces deux là ont conclu un accord: Le maintien au second tour pour faire passer Bastard cette fois, et on saura s'en souvenir en 2014... écœurant sans doute, mais quelle autre alternative pour l'UMP pour ne pas prendre une déculottée?
      Vraiment, vous ne pouvez pas le croire?

      Supprimer
  19. Une chose est sûre puisque vous avez traité Michel sur ce blog comme un chien... Moi, je vais convaincre toutes les personnes de droite qui ont voté Michel de voter au second tour pour Bastard... Tout compte fait dans la race canine, il est dit que : "les batards sont bien meilleurs que les pures races" !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai publié votre commentaire parce que j’exècre toute forme de censure, mais je récuse toute allégation partisane à l'encontre de M. Michel.
      Le reste de votre message est à traiter avec le même dédain.

      Phénix

      Supprimer
    2. Bravo M. Chesnais !

      Supprimer
    3. En réponse à Phénix : "C'est l'hôpital qui se moque de la charité"... Le message de 16H16 est bien plus tendre que vos articles.

      Supprimer
    4. En partant seul au combattant, Jonemann n'aura jamais la majorité... Il ne passera pas avec une triangulaire c'est mathématique !

      Supprimer
  20. Frères Jacques15 avril 2013 à 17:05

    N'insistez pas, Stanislas!...

    RépondreSupprimer
  21. Votez utile Votez Chesnais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Chenaisien de 17h22
      Te paye pas la tête des vésigondins. Ils ont assez souffert comme ça depuis 5 ans. tu ferais mieux de convaincre ton boss prétentieux de faire une liste d'union.

      Supprimer
  22. 50% d'électeurs ont voté pour des listes divers droite contre la municipalité sortante. Voter utile c'est voter pour la liste d'opposition en tête. Sinon le PLU sera acquis contre l'avis d'une majorité de vésigondins qui se sont exprimés aux élections, le monde à l'envers ! Arrêtons le suicide dans la débilité des vexations de personnes qui pensaient triompher et se sont rétamées. Il faut viser l'intérêt général et voter utile. Vous ne jouez pas vos vacances, vous jouez Le Vésinet !

    RépondreSupprimer
  23. ce pauvre Vésinet est l image réduite de notre pauvre pays
    geré par des incapables que d autres incapables souhaitent
    virer pour a leur tour nous faire profiter de leur incapacité
    allons mesdames et messieurs vous voulez etre utiles au Vésinet
    retournez cultiver vos jardins

    RépondreSupprimer
  24. Breacking news : Chesnais à rencontré Bastard hier au soir... une alliance pour que Bastard s'efface en 2014 a été discuté, si Chesnais s'efface le week-end prochain.


    RépondreSupprimer