17 avril 2013

Dimanche, votez utile !

On choisit au premier tour, on vote utile au second !  Les circonvolutions de M. Chesnais ne changent rien à cette loi d’airain, le troisième est condamné à perdre des voix s’il se maintient.

En 2001 Jonemann a enregistré un score plus faible au second tour alors que Varèse arrivé deuxième derrière A-M Foy progressait de près de 300 voix.  C’est cette loi que voudrait bousculer M Chesnais en revenant sur sa première décision. La démocratie lui donne le droit de changer d’avis, et comme l’indiquait au blog Mme Séjourné, il n’y a que les imbéciles qui n’en changent pas.

La difficulté dans le cas présent réside dans la crédibilité des motifs de cette conversion. M. Chesnais changerait d’idée pour suivre son électorat, ce qui inquiète plus que ne rassure. On croyait les hommes d’état de stature à être des leaders, pas des suiveurs !

Mais au delà de cette erreur de communication - on ne doute pas du leadership de M. Chesnais -  il y a dans la démarche de M Chesnais un déni de réalité qui mérite d’être débusqué.

La faute de M Chesnais n’est pas dans son revirement, M. Chesnais a plombé son image et sa campagne en décidant lundi, à l’emporte pièces, de se retirer et en le faisant savoir urbi et orbi. Il n’est pas le premier à se tirer une balle dans le pied, mais il devient un cas d’école à tenter de se l’extraire tout seul.

Non, M. Chesnais votre tribune ne convainc pas, et sans tomber dans l’anti-chesnaisisme primaire on peut déplorer que vous n’ayez pas plaidé coupable du retrait intempestif de votre liste, alors que tous les indicateurs vous étaient favorables. Cette erreur faite, vous deviez l'assumer jusqu’en 2014 et non vous en affranchir en actionnant une fantomatique machine à remonter le temps qui amuse vos détracteurs. Dès lors votre plaidoyer pour récupérer les 4.000 voix qui ne sont pas portées sur vous prête à sourire. Pourquoi voudriez vous qu’un électeur déjà bien chahuté rejoigne un capitaine au cap fluctuant ?

Dimanche, il n’y aura que 3 votes utiles :

Le vote Bastard pour la défense de l’amicale des montessonnais, des bétonneurs, promoteurs, pour les suppôts d’une droite dure, les adeptes des méthodes les plus discutables comme l’agitation des peurs millénaristes, les attaques ad hominem etc... et in fine la régression du Vésinet. 

Le vote Michel, pour le peuple de gauche qui tient à rappeler qu’il compte au Vésinet et qui pour peser a besoin de se décompter.

Le vote Jonemann pour mettre un terme à l’appropriation de la chose publique par une clique qui profite ehontémement de ses prérogatives, pour mettre un terme à la dictature de la pensée unique, au rejet du dialogue. Vote nécessaire pour transformer le château Carnot en maison de verre, et pour conserver au Vésinet son statut de ville d’exception.
Ce qui cantonne Chesnais à un rôle de figuration, en attendant 2014 et une éventuelle sanction des nouveaux occupants !

29 commentaires:

  1. oui super idée, élisons jonemann dimanche, pour qu on puisse se rendre compte en 11 mois qu'il n'a pas les capacités et l'envergure pour être maire...

    Apres le désastre de varese, on peut aussi essayer l’ère jonemann, après tout elle sera courte.

    c'est peut être le meilleur moyen de se débarrasser définitivement de lui.

    et puis j'ai hate de le voir traiter le problème du PLU, vous savez tous qu il n'aura pas le choix!!! mais que c est bon de croire aux mensonges, arrêtez d’être naif

    RépondreSupprimer
  2. Voter Jonemann, ce ne sera plus une clique à la mairie, mais enfin une famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une famille??? avec des membres de la listes qui se détestent...
      drôle de définition, je ne vote pas pour avoir une famille à la mairie, mais pour avoir un équipe professionnelle et compétente.

      Supprimer
    2. Jonemann n'a qu'un seul intérêt...lui même, et qu'une seule ambition...devenir enfin maire du Vésinet pour faire comme Papa.
      La dite "clique" il me semble qu'il en a largement fait partie et qu'elle conserve une belle place sur sa liste.
      Comment incarner l'avenir de cette façon ???

      Supprimer
    3. Jonemann n'est pas à la hauteur

      Supprimer
    4. à la hauteur de Bastard ça c'est sûr que non ! Dans son domaine seul Varese pourrait rivaliser !

      Supprimer
  3. Mr Chesnais , par son attitude , disperse les votes anti Bastard et peut permettre l'election eventuelle de ce dernier . Dont acte si c'est sa volonté. Mais qu'il assume !
    Son attitude est un deni de la defense de l'interêt general qui semblait au coeur de sa campagne du 1er tour. la ficelle est grosse . Une girouette pour remplacer une huitre (ou un oursin au choix)en 2014?
    C'est cela que l'on veut au Vesinet?

    RépondreSupprimer
  4. Votez André Michel, la seule liste cohérente et garantissant le retour de la démocratie au Vésinet.

    RépondreSupprimer
  5. Quand même... encore une fois la pseudo analyse politique Phenixienne tombe dans le simplisme et les clichés les plus caricaturaux.
    "..peurs millénaristes...attaques ad hominen(Phenix sait de quoi il parle !)...peuple de gauche...pensée unique...maison de verre..." que de clichés !
    De la part d'un commentateur qui se trompe de manière assez systématique, avec sondages bidons et annonces intempestives, un peu de recul, de retenue et de véritable analyse seraient bienvenus, quel que soit le choix de chaque électeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute personne saine d'esprit à conscience lorsqu'elle se rend sur blog qu'il contient des éléments subjectifs voire polémiques mais aussi des faits. Ce que je retiens, c'est que B2C n'a cessé de mentir sur le PLU et n'a pas voulu de concertation avec ses administrés. Mr Chesnay quand a lui n'a cessé d’œuvrer à discréditer et disqualifier Mr Jonemann et dans une moindre mesure Mr Michel. Il a changé d'avis uniquement pour perturber ces adversaires et faire gagner B2C. Pour ce qui est du reste et des analyses de ce blog ainsi que des sondages peu importe.

      Supprimer
    2. Parfaitement d'accord avec Phenix, Chesnais avait une magnifique opportunité pour 2014 à la suite de son retrait. Il avait très bien justifié son retrait à la réunion publique de lundi (même si il s'était un peu embrouillé dans les coups de téléphone passés ou pas avec Jonemann)mais son revirement le fait tomber dans la fosse (bien pleine) de ceux à qui on ne peut plus faire confiance . On a déjà super menteur à la mairie : son budget sur son dernier tract est un véritable festival de chiffres faux et je vous recommande le budget 2013 sur le site de la Mairie, on y affirme que Le Vésinet est une ville peu endettée.
      Alors menteurs et magouilleurs dehors !

      Supprimer
  6. Vous trouvez tous les défauts à Didier Jonemann mais vous oubliez que la première des compétences c'est de faire les bons choix pour sa commune :
    - qui a imposé contre l'avis de ses concitoyens largement exprimé un projet de patinoire médiathèque de 17 mètres de hauteur sur la place du marché et entraîné le Vésinet sur un Titani ? un maire soutenu par l'UMP
    - qui a endetté Le Vésinet et défiguré la place du marché ? un deuxième maire soutenu par l'UMP
    - qui charche à imposer un PLU densificateur totalement en opposition avec l'essence même du Vésinet ? un troisième maire soutenu par l'UMP
    Qui a toujours été en opposition à tous ces projets au nom du caractère du Vésinet ? Monsieur Jonemann. Et que l'on sache, ses concurrents étaient bien muets et indifférents à toutes ces affaires à l'époque où il fallait se battre et où ils n'étaient même pas élus ni investi en quoi que ce soit dans la défense de la commune qu'ils viennent de découvrir et jouent à la roulette.
    Faites table rase des investitures et des placements à la petite semaine de l'UMP et de ses affaires immobilières et votez pour sortir LE VESINET de l'ornière, votez pour un nom du Vésinet, votez Jonemann.

    RépondreSupprimer
  7. Quand on voit les colistiers de B2C tracter en masse devant les écoles avant le 1er tour et devant le cathé ce matin...ça laisse rêveur!Il faut dire que le marquis placé en haut des marches du souterrain de la gare du Vésinet centre ce matin était grandiose....il s'excusait avec Chaléat et Mourgues de tenter de refiler leurs tracts!! Honteux et pitoyable!

    RépondreSupprimer
  8. Phénix vous avez été vraiment "ignoble" avec la liste d'André Michel durant toute cette campagne... Vous avez toujours désinformé le public sur la composition de cette liste... NON ! il n'y a pas que des gens de gauche et des verts... Cette liste est un savant mélange de personnalités de différents horizons politiques qui voulaient par leurs compétences faire quelque chose pour leur Ville...
    Moi, je tire mon chapeau à toutes ces personnes qu'elles soient de gauche, de droite ou des verts pour avoir eu l'intelligence de s'unir non pas pour un parti mais pour le bien du Vésinet... Dommage que les gens soient restés hermétiques à votre liste "d'ouverture", peut-être ouvriront-ils les yeux au second... De toute façon, quel que soit le résultat final vous en ressortirez tous avec la tête haute et la sympathie des Vésigondins (contrairement à d'autres)...

    RépondreSupprimer
  9. Et une fois de plus, il y en a un paquet qui recommencent à avoir les chocottes! Ca fout la trouille un type comme Chesnais parce qu'il vient contrarier le petit monde des habitués et des initiés qui croient qu'ils possèdent le Vésinet. L'avenir de la ville n'appartient pas aux "éternels connus de droite ou de gauche" mais plutôt aux nouvelles têtes, même si cela dérange. Un Vésinet nouveau et respectueux de son identité, de son patrimoine, passe certainement plus par ces nouvelles têtes que par ces Vésigourdins qui avec tous leurs discours et connaissances de dossiers devraient déjà être depuis longtemps aux responsabilités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. STOP ! dès qu'il y a un commentaire anti-Chesnais, il y a de suite une réponse du berger à la bergère, est ce Myard qui vous l'a conseillé? j'ai honte pour vous.

      Supprimer
  10. Foy n'aimait pas Jonemann, Varèse n'aimait pas Jonemann et leurs protégés actuels se retrouvent ensemble et se congratulent..........Ah la politique et l'ambition du fils du père quand tu nous tiens......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et Maintenant FOY et Varèse aime Jonemann. Super en 2014 on vira Jonemann

      Supprimer
  11. Et si on fournissait un psy à Chenais: cet homme et sa femme sont un gros risque pour le Vésinet. Il fonctionne vu de l'extérieur comme un gourou. Il décide tout à deux. Les 33-2=31 suivent. Stoppons le avant les dégats.

    RépondreSupprimer
  12. Le prochain maire sera Jonemann ou Bastard (dans ce dernier cas le PLU sera plié avant les élections de 2014). Michel est un honnête homme qui a du mérite mais il n'a aucune chance, quant à Chesnais...

    Oublions un instant ces querelles interminables, ces vieilles rancoeurs stériles, et votons pour le moins mauvais.
    Au premier tour on choisit, au second on élimine. Le reste est subalterne.

    RépondreSupprimer
  13. Alors voilà, je lis tous les posts et je suis maintenant certain d'une chose:
    Tous les habitués qui se présentent aux élections ne correspondent plus aux critères aux compétences, à la modernité, même au coté un peu "branché" nécessaire pour affronter la sauvegarde, l'avenir de notre ville en tenant réellement compte de son exception et de sa réelle particularité. Ca sent la poussière!
    Ils connaissent leurs dossiers, ils discutaillent volontiers en ménageant leurs propos au cas ou et sont tous politiquement correctes. A part ça?
    Le DJ à l'air de souhaiter ajouter le Vésinet à sa collection (un peu comme sa vielle Jaguar qu'il a du mal a entretenir), le Bastard qui nous fait croire qu'il habite au Vésinet depuis au moins plus que ce qu'il n'en faut pour appartenir à la caste des anciens, ou bien Michel, l'homme qui connait ses dossiers mais qui ne pourra jamais s'en servir parce qu'il est de gauche et quand on est de gauche dans cette ville c'est un peu comme si on était moucheron chez les caméleons (pas grande chance de s'en sortir).
    En ces quelques mots, rien de vraiment alléchant.
    Alors, au risque de prendre un risque et finalement en se disant que ce risque est certainement bien moins risqué que celui dans lequel nous vivons aussi mal notre Vésinet, voter Mr. Chesnais au deuxième tour est un moindre mal et permettrait de remettre un peu d'ordre dans cette période transitoire, de dignité durant la courte période qui nous attend avant les vrais élections de 2014.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chesnais se maintient pour avoir quelques sièges au conseil municipal et, alors qu'il a beaucoup critiqué Bastard, il va le faire réélire par la dispersion des voix. Bravo M. Chesnais !

      Supprimer
    2. T'as fumé quoi Stan pour te mettre dans cet état?
      Un peu d'ordre? Un peu de dignité? Non mais tu t'es vu quand t'as bu?
      Et tes colistiers qui se terrent atterrés, ils en pensent quoi de ton comportement inqualifiable?
      Tu espères quoi au juste? Au déshonneur s'ajoutera le ridicule dimanche soir, moins de 10% et je compte large!
      Certes il restera le troisième tour, pour le titre de comique de l'année.
      Mais là, c'est même plus une élection, c'est un plébiscite pour Stan Laurel.

      Supprimer
    3. Les chocottes, les chocottes... Les chocottes?

      Supprimer
  14. Associer Chesnais et dignité, çà c'est vraiment gonflé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pour les vôtres osez vous utiliser ce qualificatif?

      Supprimer
  15. Si la liste R.P.V. a eu 300 voix de plus au second tour des élections municipales de 2008, la liste conduite par André Michel a obtenu 1000 voix de plus et un troisième siège au second tour des municipales de 2008.
    Diès Irae

    RépondreSupprimer
  16. Mme Sejourné on vous a reconnu
    Cessez de défendre l'indéfendable

    RépondreSupprimer
  17. Le silence des colistiers du "gourou" Chesnais est accablant pour lui.
    L'idée première des démissionnaires était la meilleure et aurait garanti leur victoire : la logique uni dans la démission, uni dans la liste aurait été plus forte que le suspens du risque de fuite d'électeurs suite à présence de Michel , il aurait posé question mais la réponse aurait été claire ce n'est que pour 10 mois.
    L'histoire (les égos ?) ont voulu que cela ne fasse pas. Ne pleurons sur le passé est observons le présent :
    B2C veut marquer de son emprise le Vésinet, a pour cela (comme tous les mégalo) de liquidités : seul le BTP peut lui apporter, d'où son PLU. Non M. B2C la fin ne justifie pas les moyens.
    Michel reste l'homme sûr et fiable mais éternel challenger.
    Chesnais l'affaire semble pliée, ne lui reste qu'un pouvoir de nuisance.
    Jonemann ne veut que la première place (même gouverner lui est secondaire), il aime le Vésinet ; donc ne lui fera pas de mal , même par incompétence en 10 mois, il n'y a aucun risque.
    Ce n'est pas mon préféré mais la meilleure situation d'attente, pour 2014.
    Dernière inconnue : la tentation des pêcheurs ... => dernière : le temps devrait relativement beau quoique quelques nuages : pas l'idéal pour la pêche ... plutôt pour la marche.
    Mon conseil : voter tôt et aller à Paris soutenir lamanifpourtous contre la loi qui pose une nouvelle pierre en faveur du Gender (un autre combat à ne pas négliger) :-)
    Si vous n'avez voté ni DJ, ni Michel, si vous êtes en couple et indécis partagez-vous entre Michel et Jonemann ou bien chercher un ami sûr et même combat.
    a tchao bonsoir

    RépondreSupprimer