3 avril 2013

PRV : le vademecum* du tracteur


On hésite entre le latin et l’américain. Ce vade-mecum est un véritable manuel pour formation accélérée des tracteurs. « Completed staff work » pourrait-on lire en marge si on était à Menlo park au cœur de la Silicon valley, où Google est né dans un garage.

Voilà, on est au Vésinet dont aucun garage n’a servi de rampe de lancement à une start-up, ce que Stan Chesnais voudrait changer. Ses méthodes à l'anglo saxonnes ont l’heur de défriser certains vésigondins, quand d’autres trouvent son team décoiffant, avec leur casquettes de garde cotes et leurs idées avant-gardistes.

Avec ce guide un tracteur novice peut transmettre une version cohérente de la vision chenaisienne du Vésinet de demain, ce qui tranche avec l’amateurisme de ses concurrents. Transmettre des éléments de langage à ses troupes quand elles sont fraichement amalgamées évite de sombrer dans le premier traquenard tendu par des âmes non dénuées de malignité. N’est ce pas Aurélia Gracchus ? probablement la raison qui a poussé M. Chesnais à concocter en hâte ce vade-mecum.

Et tout n’est pas à jeter !



Hilarité forcenée des sortants
Ont-ils tort de considérer que le blog permet d’acquérir une certaine notoriété ? Les consignes de « common sens » dont ce texte est truffé ne sont pas le signe d’une indigence intellectuelle qui épargnerait les autres listes, à voir l'hilarité forcenée des sortants on peut en douter !

Quant aux prédicateurs des frères Jonemann, ils ont sur leurs concurrents l’avantage d’être des prosélytes éprouvés. Les disciples de la chapelle-des-ennemis-de-la-ligne-19, ou les croisadistes du PLU-jamais-ça ont une rhétorique à toute épreuve : n’essayer pas de les faire douter !

"I have a dream "  En politique comme en business on aimerait que la formule anglo saxonne « there is no one right solution » soit plus souvent invoquée des deux cotés.

Ce qui préparerait à une éventuelle fusion de listes au deuxième tour, si on a fixé l’exit des sortants, comme la première des priorités.


* Vade-mecum : titre donné par le blog, le reste est copier coller de l'original.

16 commentaires:

  1. Comme quoi, l'entreprise est en marche pour racheter le Vésinet et en faire .... quelque chose mais quoi... on ne sait pas trop pour l'instant. L'amateurisme cela suffit au Vésinet. On a déjà eu Bastard, il est hors de question d'en-chesnais le Vésinet dans une spirale infernale.
    André Michel et Didier Jonemann sont les 2 seuls à être crédibles à ce jour.

    RépondreSupprimer
  2. Moi, si j'étais candidat, j'expurgerait ce document de l'aspect vademecum ou instructions, et je ferai de ce texte un formidable tract de campagne qui répond à 99 % des questions que se posent les Vésigondins. Sans oublier de mobiliser les tracteurs pour une distribution rapide dans toutes les boîtes aux lettres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si j'étais vraiment candidat, je m'appliquerais à faire moins de fôtes à mes verbes ! Na !

      Supprimer
  3. Je pensais D. Jonneman crédible avant la publication de sa liste et en y voyant des revenants de l'ère Varèze, j'ai changé d'avis.

    RépondreSupprimer
  4. Messieurs de l'équipes Chesnais, il manque encore 30 personnes qui n'ont pas laissé de commentaires sur ce billet. Que faites-vous ? N'avez vous pas pris en considération les propos de votre cher Leader et de son épouse ? Vous devez publier impérativement sur ce blog !!! allez y on compte :-)
    A RBUS, si tu expurge... il ne reste plus rien.... fais attention... ha si, tu as raison, il reste "..." plus rien c'est vrai :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous savez Chesnais, avec l'arrivée du printemps, apporte un peu d'air frais et pur.

      On en a plein le dos de certaines têtes au Vésinet qui s'unissent, divorcent, se remarient, font l'union libre avec tout et n'importe qui, sont ou font cocu, insultent, mentent, volent, se régalent sur le dos du citoyen, régalent les copains à qui mieux mieux, soudoient, corrompent, sont quotidiennement dans la collusion et la compromission, se croient sortis de la cuisse de Jupiter parce qu'ils ont une fonction ou un nom.

      Tout ça pour finalement ne rien faire de concret ou d'intelligent, c'est un comble !

      SVP, un peu d'air frais et ne pas tomber dans les mêmes travers car son sort, autrement, sera également vite réglé.

      Supprimer
    2. Messieurs de l'équipe Jonemann, il vous manquait un bon vade-mecum pour blogger correctement sans tomber en permanence dans l'invective!
      Dommage votre chef et son frère n'ont pas eu le temps de s'en occuper!
      Surtout n'hésitez pas à consulter le notre, il est en consultation libre et sans droits, Opensource....

      Supprimer
  5. Leur communication colgate/dentifrice sert à cacher leur amateurisme. Derrière c'est creux, creux,creux...que de la comm et ça on a deja donné avec B2c


    RépondreSupprimer
  6. L'homme qui choisit Le Vésinet au lieu de l'UMP3 avril 2013 à 19:15

    La seule liste qui tient la route est la liste Michel.Pour moi mon choix est fait. En plus pour un an je ne crains rien. Bastard et Jonemann nous mèneront à la cata. Chesnais apprend et ne peut tenir sans rien connaître. Faites tous comme moi et on sera débarrassé pour 2014 de Bastard-Morel-Jonemann.

    RépondreSupprimer
  7. Pour Phenix,
    Ce serait bien de relever un peu le débat avec des échanges d'idées ou de programme sur l'avenir de notre ville.

    RépondreSupprimer
  8. anonyme de la première heure3 avril 2013 à 22:30

    Le clou tout de même c'est le numéro 2 de Jonemann: Godest qui a tout voté,les 50%,la place du marché.... Il faut rappeler à tous les anonymes qu'on a fait le serment de ne pas voter pour une liste qui aurait des "godillots" comme disait Phénix. On est gâté!! Allez ouste dehors tous. Choisissez entre Chesnay et Michel:les listes sans godillots. On ne veut plus voir un seul "godillot".

    RépondreSupprimer
  9. Chesnay apprend vite, s'approprie les dossiers, a une vision, des idées. il est très bien entouré, son équipe travaille. Sur le PLU, le sujet urgent, il a un discours clair : il veut le rediscuter et a de vraies propositions, qui respecte parfaitement le Vésinet et sa particularité de ville parc.
    Au début, comme beaucoup d'entre vous, j'étais circonspect. Je l'ai rencontré , écouté : ses idées sont pragmatiques et novatrices.
    Il saura sûrement les mettre en pratique et défendre le Vésinet dans la CCBS.
    Les autres candidats sont de l'arrière garde :
    Jonemann s'essaie à reprendre quelques idées de Chesnay mais il n'aura pas l'étoffe ni l'équipe pour les mettre en place.
    Michel reste socialiste, certes initié à certains dossiers de la ville mais ça ne suffit pas à en faire l'homme de la situation....
    Bastard devrait s'installer à Londres.
    Pour moi, il faut voter Chesnay. 11 mois nous donneront le temps de voir ce qu'il est capable de faire,...ou pas... Ce sera à lui de prouver

    RépondreSupprimer
  10. Chesnay apprend vite, s'approprie les dossiers, a une vision, des idées. il est très bien entouré, son équipe travaille. Sur le PLU, le sujet urgent, il a un discours clair : il veut le rediscuter et a de vraies propositions, qui respecte parfaitement le Vésinet et sa particularité de ville parc.
    Au début, comme beaucoup d'entre vous, j'étais circonspect. Je l'ai rencontré , écouté : ses idées sont pragmatiques et novatrices.
    Il saura aussi les mettre en pratique et défendre le Vésinet dans la CCBS.
    Les autres candidats sont de l'arrière garde :
    Jonemann s'essaie à reprendre quelques idées de Chesnay mais il n'aura pas l'étoffe ni l'équipe pour les mettre en place.
    Michel reste socialiste, certes initié à certains dossiers de la ville mais ça ne suffit pas à en faire l'homme de la situation....
    Bastard devrait s'installer à Londres.
    Pour moi, il faut voter Chesnay. 11 mois nous donneront le temps de voir ce qu'il est capable de faire,...ou pas... Ce sera à lui de prouver

    RépondreSupprimer
  11. L'"Hilarité forcenée des sortants" relève plus de leur naiserie que d'un bon tempérament!

    RépondreSupprimer