6 avril 2013

Sondage électoral et météo ! (version 2)

Le 14 avril la météo s'invite aux élections : beau temps

Combien de vésigondins iront à la pêche, à l'instar du "p'tit Robert "  qui clame refuser de choisir entre la peste et le choléra,  combien d'électeurs profiteront du premier beau weekend (voir météo qui prévoit un dimanche ensoleillé et 22°) pour gouter enfin aux plaisirs printaniers loin du Vésinet ?

Ça pourrait tout changer, comme le confie au blog Claude Chatard, le bras cassé ... écharpé ... pour avoir dévalé une piste.

Il pointe du doigt l'obligation*(voir note bas de page)  pour une liste d'obtenir 12.5 % des inscrits pour se maintenir, et ajoute :"il y a fort a parier que seules deux listes seront présentes au deuxième tour !"

1.500 voix, la barre à franchir pour une prévision de 5.000 votants (40%) des inscrits, hypothèse réaliste pour une partielle si la méteo s'en mêle.

1.500 voix représentent 30% des exprimés ! Et conduit mathématiquement à l’élimination d'une liste, mais très probablement des deux dernières !

Quelles seront les deux candidats, épargnés par cette disposition guillotine ? Claude Chatard est convaincu qu' A. Michel figurera dans le duo de tête.

Toutes les listes étant enfin publiées sur ce blog, les deux premiers en tête du sondage ci dessous sont assurés d'être au deuxième tour  ...  du choix les lecteurs du blog !


Sondage arrêté au 12 avril 23 h.

Liste Michel

Liste Jonemann  

Liste Bastard  

Liste Chesnais  




* après vérification la règle est différente de celle énoncée par C. Chatard. Pour se maintenir pour le second tour il faut avoir obtenu 10% des suffrages exprimés. Il n'y a donc pas d'incidence du taux de participation. Ce qui n'enlève rien à l'intérêt du sondage.



25 commentaires:

  1. Ce seuil de 12,5% des inscrits existe-t-il toujours? Vu sur un site internet:
    "seules les listes ayant obtenu, au premier tour, 10% des suffrages exprimés peuvent-y participer. Les listes ayant obtenu 5% des suffrages exprimés peuvent néanmoins fusionner avec une autre liste présente au second tour."
    A vérifier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. CodMode de scrutin
      Dans une commune de plus de 3 500 habitants

      Le système combine scrutin majoritaire et scrutin proportionnel.

      Le panachage ou la modification d'un bulletin est interdit.

      Au 1er tour, si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50% des voix), elle obtient 50 % des sièges.

      Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes (y compris la liste majoritaire) ayant obtenu plus de 5 % des suffrages exprimés, en proportion du nombre de suffrages obtenus.

      Sinon, il est procédé à un 2e tour.

      Seules les listes ayant obtenu au moins 10 % des voix au 1er tour peuvent se maintenir au second tour.

      Les listes ayant obtenu au moins 5 % peuvent toutefois fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 10 %.

      La liste qui obtient le meilleur résultat obtient 50 % des sièges.

      Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes (y compris la liste majoritaire) ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés.e électoral :

      Supprimer
  2. Je rêve quand je lis les propos imbéciles de Pécresse, de Myard et de Gournac quand ils affirment que :
    "Bastard de Crisney est un homme de terrain, à l’écoute de ses concitoyens".
    Cela montre bien que les politiques n'ont plus aucun sens des réalités et qu'à force de regarder son nombril on devient aveugle et bête !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bastard hommede terrain! MDR6 avril 2013 à 12:37

      Au fait, vous savez, Bastard c'est ce p'titmec (au sourire carnassier) qui passe 1h30 à 2h00 sur une place de marché avec ses tracts sous le bras et qui ne prend même pas la peine d'aller saluer les commerçants ni de faire deux mètres pour faire la causette avec les habitants du Vésinet.

      Dites M. Bastard si vous croyez que la population va venir se prosterner devant vous pour avoir un bonjour ou pour quémander une faveur (comme le font vos co-listiers), vous vous mettez vraiment le doigt dans l'oeil .

      Supprimer
    2. C'est le discours 18 bis réformé 14 du manuel à l'attention du politicard qui ne connait rien, n'a rien à dire et donne dans la phrase creuse de l'homme de terrain... et bien l'homme de terrain il va se retouver avec du crottin plein les pieds à courrir sur le champ de course de Maisons-Laffitte avec sa casaque toute neuve payée par le PMU... et en plus j'espère qu'il ne sera même pas dans le tiercé gagnant...

      Supprimer
  3. Merci Coin-Coin pour les explications sur le mode du scrutin.

    Ce serait bien que ce cher Phenix, libre de ses propos, nous fasse une petite analyse comparative des propositions des différents candidats en traitant par exemple un sujet par jour.

    Je propose de commencer par exemple par la question de la fiscalité de la ville.

    RépondreSupprimer
  4. Sondage pour le moment vu le nombre de votants (75) non significatif....d autant qu'il me semble que ce blog est très accaparé par la liste jonemann.
    Néanmoins, c est une bonne initiative qui mérite d être alimentée . Après écouté des différentes listes et étant au départ très désemparé par la virulence et le ton de quasi guerre civile autour de la Mairie, je vais faire confiance à une nouvelle équipe et en partie une nouvelle génération politique autour de M CHESNAIS. Ils auront 1 an pour convaincre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec vous, il faut un souffle nouveau, des hommes et des idées neuves.

      Les autres candidats, à l'exception de notre flamand rose accompagné de NKM, sont haineux et dans la collusion perpétuelle. Le meilleur dans cette nullité et la mensonge est Bastard. Ils ont démontré depuis 5 ans leur incapacité à gérer, à proposer et à animer la Ville.

      Donc dehors !

      Supprimer
    2. Chesnais (46 ans) d'une autre génération que Jonemann (55 ans) ou Bastard (52 ans) MDR : les chesnaisiens n'ont même pas le sens du ridicule !
      Pour ce qui est de l'épithète "politique" pas sûr qu'il s'applique.
      Chesnais c'est un opportuniste qui sait surfer sur une idée et convaincre de riches investisseurs (son tour de table) qu'il va leur apporter la fortune.
      Sauf qu'au Vésinet ceux qui veulent que leurs voix leur apportent fortune ont intérêt à voter bastard : celui qui a déjà prévu de les aider à maximiser leur propriété foncière.
      On verra au soir du 14 avril M. Chesnais si les Vésigondins ne sont qu'un tour de table de riches investisseurs.

      Supprimer
    3. Un peu de tenue , Monsieur BASTARD propose que je coupe ma parcelle en 4 et que je face 4 maison au lieu d'une.

      ET vous croyez que pour cela on va voter BASTARD ?

      Supprimer
  5. Juste un petit rappel :

    Un tissu de mensonges

    Le Maire actuel du Vésinet démontre, par ses actions depuis un an et par son tract du 1er mars 2013 annonçant sa candidature pour les prochaines élections, qu’il est à la hauteur de ses deux derniers prédécesseurs : démagogue, menteur et agissant en totale contradiction avec ses propos.
    Après avoir été pendant quatre années un élu municipal absent, totalement muet et ayant approuvé toutes les décisions de M. Varèse, voilà que M. Bastard de Crisnay vient nous raconter qu’il est le sauveur du Vésinet et que l’élection d’un nouveau Maire viendrait brusquement arrêter l’action municipale.
    En fait d’action, M. Bastard de Crisnay a continué dans la dépense et dans l’inaction.
    Grâce à M. Bastard de Crisnay, Le Vésinet est endetté de plus de 20 millions d’euros.
    Grâce à M. Bastard de Crisnay, Le Vésinet a vu le nombre et le coût du personnel municipal exploser.
    Grâce à M. Bastard de Crisnay, Le Vésinet a vu se réduire le nombre et la qualité des services rendus par la Mairie aux administrés, ou a vu s’accroître de façon considérable le coût des services rendus.
    Grâce à M. Bastard de Crisnay, aucun équipement n’a été imaginé, proposé, réalisé. Seules des actions « rustines » font l’objet des investissements programmés.
    M. Bastard de Crisnay se vante « de réduire l’endettement en maintenant le même taux d’imposition » : il est évident qu’après avoir augmenté les impôts de plus de 50 %, après avoir réduit les services municipaux, après avoir limité les investissements courants et refusé tout investissement structurant, le cash flow libre permet de réduire la dette . C’est du simple BA ba de la finance !
    M. Bastard de Crisnay se vante « de faire preuve de réalisme dans la gestion de la dette ». Mais, M. le Maire il est heureux que la dette n’augmente pas puisque vous ne faites rien et donc aucun investissement ! Vos propos sont de la pure démagogie.
    Grâce à M. Bastard de Crisnay, Le Vésinet « réalise des investissements importants ». Lesquels M. Le Maire, lesquels ???? Cela justifie-t-il un endettement de plus de 20 millions d’euros ? En fait vous faites des dépenses d’entretien courant, ce n’est pas de l’investissement.
    Grâce à M. Bastard de Crisnay, Le Vésinet a continué à connaître des dossiers peu ragoutants : collusion avec la Lyonnaise des Eaux, copinage douteux avec quelques Cabinet d’Avocats, attaques de toutes sortes contre des Vésigondins ayant pour seul objectif d’informer.
    Pour terminer, M. Bastard de Crisnay, vous vous vantez « de gérer de manière responsable, dépassionnée et sans démagogie les projets d’urbanisme » !!! Si Le Vésinet se trouve contraint à de nouvelles élections, c’est de votre faute. Vous avez géré les questions d’urbanisme avec dédain, sectarisme, démagogie et en insultant les vésigondins au travers des insultes que vous avez vous-même proférées envers certains membres du Conseil Municipal.
    M. Bastard de Crisnay, ces nouvelles élections sont un véritable bienfait pour Le Vésinet.

    RépondreSupprimer
  6. Au fait M. Bastard, vous n'avez proféré que des mensonges et des insultes jusqu'à présent. Si vous répondiez, enfin, aux questions posées !!! :

    Monsieur Bastard pleure parce que les élections vont coûter 20 000 € à la commune.

    Pauvre petit, comme s’il allait les payer de sa poche.

    M. le Maire pouvez-vous nous dire quel a été le montant pour la mairie des frais de réception et de voyage au cours de chacune des 5 dernières années.

    M. le Maire pouvez-vous nous dire quel est le montant des diverses études inutiles engagées depuis 5 ans pour trouver une utilisation de la place du marché.

    M. le Maire pouvez-vous nous dire quel est le montant des études et des marchés passés pour une extension improbable de la MJC Bd Carnot.

    M. le Maire pouvez-vous nous dire sur les 5 dernières années quel a été le montant payé par la mairie en honoraires divers de consultants, conseils et rigolos en tout genre.

    M. le Maire pouvez-vous nous dire quel est le montant des travaux engagés par M. Weber pour refaire sa maison avenue des Pages et combien d’indemnités ont été versées pour le licenciement de ce piètre DGS.

    M. le Maire pouvez-vous nous dire pour chacune des 5 dernières années combien d’argent a été dépensé en actions juridiques diverses, inutiles et souvent perdues contre le Blog, contre la directrice du conservatoire …

    M. le Maire pouvez-vous nous dire qui a payé le voyage de M. Weber à Barcelone.

    M. le Maire, pouvez-vous nous dire depuis 5 ans combien de chargés de communication ont été embauchés par la Mairie et combien a couté leur départ.

    M. le Maire pouvez-vous nous dire quelles ont été les dépenses indument payées à la Lyonnaise des Eaux alors que le nouveau contrat était réputé diminuer les dépenses pour la commune.

    M. le Maire pouvez-vous nous dire quel a été le coût du coach embauché par la mairie (sans doute pour initier davantage les élus à flouer les citoyens).

    M. le Maire pouvez-vous nous dire combien ont coûté à la ville les emprunts de 5 millions d’euros placés à un taux dérisoire auprès du Trésor Public.

    M. le Maire pouvez-vous nous dire quel a été le coût des consultants pour l’élaboration d’un PLU contestable et contesté.

    M. le Maire quelles actions avez-vous entreprises pour récupérer auprès de Montesson le surplus d’impôts qui a été payé par les vésigondins à la CCBS ?

    M. le Maire, dans la mesure où un certain nombre de fonctions ou de services ont été transférés à la CCBS, qu’avez-vous fait pour faire baisser les impôts prélevés par la commune ?

    M. le Maire quand vous aurez (sans doute en 5 mn) dépassé les 20 000 € avec toutes ces gabegies, vous cesserez vite de vous plaindre du coût des élections à venir.


    RépondreSupprimer
  7. Chatard, un ex-élu au courant.6 avril 2013 à 12:45

    Chatard, encore un qui a plongé Le Vésinet dans le marasme. Le mensonge, le mensonge, encore le mensonge ... on voit les dégâts que cet homme a provoqués.

    En plus, il fait le malin en ne connaissant même pas le code électoral.

    C'est vraiment un bras cassé !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord. Comment un homme comme Phénix peut-il encore faire confiance à Chatard. Ce monsieur joue sur ses tempes grises et un aplomb incroyable pour annoncer des carambouilles. Il avait annoncé 2 M€ à Varèse pour terminer la place du marché: ça en a couté 20 M € et quel désastre à la fin.
      Chatard joue au vieux sage mais la seule sagesse qu'il a eue c'est d'arrêter la politique.
      Rien que pour ça on le remercie.

      Supprimer
  8. Le terrain, rien que le terrain6 avril 2013 à 12:53

    M. Chesnais, 80 % des vésigondins ne vous connaissent pas ou vous considèrent comme un candidat lambda.

    Bougez, circulez, tractez, foncez ... du porte à porte tous les jours et partout.

    Le terrain, c'est tout l'opposé de la net economy, surtout compte tenu de la typologie de la population du Vésinet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Monsieur CHESNAY et toute son équipe, pour démontrer vos aptitudes à faire revivre Le Vésinet , il faut d abord vous faire connaître , réunions publiques à haute dose et rencontres avec les Vésigondins ! On sera là pour vous écouter et échanger. Allez !!

      Supprimer
    2. Le Naïf de service6 avril 2013 à 14:10

      Ah bon, il faut proposer des réunions publiques ! avec des doses !!! et des rencontres !!!!! Couette .

      Supprimer
    3. Le naïf , vous allez l air de ne pas aimer la démocratie , c est pourtant encore le cas dans notre République et au Vésinet , à moins que vous ayez peur du débat ........................

      Supprimer
  9. P'tit Robert = Ponce Pilate6 avril 2013 à 13:05

    Merci Phénix de nous rappeler que M. Varèse existe.

    Après avoir conduit la ville à la ruine, après avoir multiplié les turpitudes, après avoir fui comme un mal propre (qu'il est effectivement) en abandonnant ses fonctions, le voilà qui démontre encore un courage de caniveau (c'est décidément le lieu préféré des élus RPV) en déclarant refuser de choisir son camp!

    Finalement, c'est le propre de l'UMP, choisir des tocards ou offrir comme choix la Peste ou le Cholera.

    C'est pas moi qui le dit, c'est Varèse; vous savez, c'était le choix préféré de Myard et de Bédier.

    RépondreSupprimer
  10. Phénix vous faussez le débat en organisant un pseudo sondage où Bastard de Crisnay obtient à peine 10 %.

    Sur les tracts de ce dernier figurent l'étiquette UMP et l'arrière-garde de ce parti va suivre aveuglément les recommandations de leurs maîtres (Pécresse, Myard and CO). Ces électeurs n'ont pas internet ou ne connaissent pas votre blog mais vont voter Bastard de Crisnay. Alors ne l'enterrer pas trop vite et faites pas rêver vos lecteurs.

    BASTARD DE CRISNAY N'EST PAS ENCORE BATTU

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est sans doute ni à l'école, ni à l'UMP de caniveau que l'on apprend l'ortographe !

      Supprimer
    2. C'est étrange de lire qu'un sondage est faux puisque BDC n'obtient que 10 % des voix. Mme Morel toute auréolé de sa gloire montessonnaise et assistée par l'appareil de l'UMP n'avait pas obtenu 20 % sans avoir aucun bilan calamiteux en 2008;
      Bastard avec le bilan catastrophique des 5 années écoulées peut être satisfait de faire 10 %. Certains pensent qu'il sera encore au dessous.

      Supprimer
  11. De plus en plus nul !
    Moi, je reste au chaud dans mon lit le 14 et le 21 car je fais partie du plus grand parti de France :
    Le PFD (Parti des Français Dégoûtés) notre objectif : 75% de non votants !
    Et je conseille à tous d'en faire de même !

    RépondreSupprimer
  12. Le constat est exact (violence excessive et débats peu constructifs) mais la solution de l'auto-censure n'en n'ai pas une... Prenez partie (pas nécessairement parti ...) pour faire avancer les choses au Vésinet !

    RépondreSupprimer
  13. Il est sur que je ne suivrai pas les consignes de Valérie Pécresse et Jacques Myard. Lorsqu'ils sont venus tous les deux au Vésinet en 2009, ils n'ont pas voulu entendre parler des problèmes locaux, mais seulement nationaux.
    Anonyme

    RépondreSupprimer