1 avril 2013

SOS Pécresse ! Stop - éphé_maire en danger ...

Quand Pécresse volait au secours d’un maire en détresse




Le Vésinet dimanche 13 décembre 2009, marché place de la république  


De gauche à droite : de Chamborant, Douillet, Varèse, Pécresse, Gripoix, Bel : en pleine tourmente, V Pécresse est venue supporter le p’tit Robert ... avec le succès que l’on sait ! Elle était ministre et entourée d’une nuée d’encaustiqueurs ... 


 

Le Vésinet, Mars 2013, en pleine tourmente V. Pécresse ne signe même pas la bafouille qu’on lui rédige. Elle ne se déplace plus. 

Craindrait-elle les quolibets ?

Elle supporte l’éphé_maire par ces quelques lignes. C’est le service minimum d’une apparatchik, dont le tropisme filloniste  est aux antipodes du frontisme service d’ordre musclé, insultes et agressions verbales, menaces physiques ... tout y est !

Pauvre Valérie : victime d’un traquenard fomenté par des coppéistes bel_iqueux pour l’éliminer de l’UMP des Yvelines ? C’est la thèse que les proches du cantonnier font circuler. 

Bel conscient d'avoir misé sur un tocard a refilé la patate chaude à Pécresse. Le Myard observe goguenard la déroute du jobard en marmonnant " je ne mêle pas des affaires du Vésinet."

 Pour une fois, c'est vrai !


7 commentaires:

  1. On se pince pour y croire quand on lit de telles sornettes.
    "Il a su montrer toute sa détermination à faire du Vésinet une ville où il fait bon vivre?" De qui se moque Mme Pécresse quand on voit l'hémorragie galopante des effectifs dans les écoles!! La vérité est toute autre...il ne fait pas bon vivre au Vésinet car on prend les habitants pour des gogos!!

    RépondreSupprimer
  2. Espérons que cela soit un poisson d’avril !!

    sinon cela est grotesque !!!!

    RépondreSupprimer
  3. Quelqu'un c'est il chargé d'expliquer à Valérie, que l'équipe municipale actuel, AUTOPROCLAME, comme en russie ou coré du nord, ne sont composé que de:

    NULS, imcompétents, et assoifé de pouvoir et + ?

    RépondreSupprimer
  4. Cher Phénix, je me reparle de ce déplacement qu'elle a effectué dans le cadre des élections régionales et non pour aider Varèse !

    RépondreSupprimer
  5. Un instant j'ai eu peur, j'ai cru qu'elle venait soutenir Varèse!

    RépondreSupprimer
  6. Et l'UDI? A qui donne-t-il son investiture?
    A Chesnais, neveu de Longuet? A Jonemann? ou à Michel pour son ouverture?
    A moins que Borloo ne renvoie tout le monde dos à dos.

    RépondreSupprimer
  7. Pour le choix du candidat UMP aux élections municipales,il fallait laisser les encartés UMP du Vésinet choisir leur candidat.

    Pécresse s'est cru maline ,elle en sera pour ses frais.

    RépondreSupprimer