7 juillet 2017

Vif incident au C M : Phénix quitte la réunion

Le débat sur la délibération concernant une plainte pour diffamation a été Introduit par le maire par une longue digression en forme de tissu de mensonges. Phénix interpellant le maire a vainement demandé que ses propos soient retirés puisque contrairement aux ses fausses allégations la cour d'appel du TA de Versailles est saisie d'un recours depuis le 16 juin. En cause une procédure visant à faire reconnaître la réalité du travail réalisé au bureau de maire d'avril à décembre 2013. Soit 9 mois  Ce que le maire ne peut ignorer. 

Égal à lui même le maire s'est vivement emporté ne supportant pas d'être contredit même en flagrance de mensonges publics au fin de discréditer un membre de l'assistance sur un sujet où ce dernier est personnellement mis en cause. Menacer d'un procès celui qui rectifie les calomnies versées à son compte pour influencer le tribunal est le summum de la démocratie version du despote vesigôndin. Phénix a quitté la salle entouré d'une police municipale au meilleur de là courtoisie. 

Dés lors absent des débats le blog peut simplement noter que les élus de la majorité se sont pitoyablement couchés aux ordres de leur triste sire

En ne donnant qu'une majorité de deux voix pour exécuter Phénix tous les opposants et quelques dissidents ont prouvé qu'ils n'étaient pas prêts à ramper 

Le blog les en remercie.

 

36 commentaires:

  1. vote à bulletin secret7 juillet 2017 à 07:34

    Oui on a vu ce soir au CM la crucifixion de notre ami Phénix.Scène pitoyable.
    Les listes d'opposition ont dénoncé le non sens de cette délibération et obtenu de haute lutte qu'un vote à bulletin secret ait lieu, 11 non, 2 blancs, 19 oui.
    C'est Mozart qüon assasine.

    RépondreSupprimer
  2. Bien dit! Honteux cette équipe incompétente et destructrice qui fait énormément de mal à notre Ville, ses habitants et aux services municipaux! Qu ils retrouvent un peu d humilité et d humanité, par pitié! Phénix à su mettre en place des prédateurs, j ose espérer qu il puisse nous aider à trouver une issue salvatrice et pacifique!

    RépondreSupprimer
  3. Employé de mairie7 juillet 2017 à 07:47

    Le discours du maire est un scandale. Il a fait croire à l'assistance que tous les agents de la ville étaient offensés par Phénix. C'est faux archi-faux. J'invite tous mes collègues de la mairie à témoigner sur ce blog que c'est l'équipe municipale en place que nous voulons voir partir, pas Phénix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme faux

      Supprimer
    2. Trop de mal a été fait! A l interne comme à l externe. Ça suffit, que cet odieux personnage et sa clique dégagent et vite! Je suis entièrement d accord avec le 7h47 (également employé de mairie), la majorité quasi absolue des agents craquent face à la machine impitoyable Grouchko! Rien à voir avec Phénix, qui lui, même si nous ne sommes pas toujours d accord avec lui, est ouvert à la discussion et à la liberté d expression! Soutien au blog et stop à la dictature!

      Supprimer
    3. Employée ville, je confirme également que c'est faux

      Supprimer
    4. Les services municipaux se vident à grande vitesse. Toute la mémoire du fonctionnement de la ville disparaît laissant la place à des "pantins" recrutés sur leurs qualités de modelage par l'équipe formidable. A quand la fin de cette grosse fuite ? Quel plombier pourra réparer tous les dégâts causés?

      Supprimer
  4. 20h30 : début du CM
    23h : départ d'une conseillère qui avait mieux à faire
    23h15 : délibération n°8 (sur les 17 de l'ordre du jour.
    Qui restait-il pour la délibération nº17 (Ibisgate) ?

    RépondreSupprimer
  5. No a une vision toute personnelle de l'histoire, celle de sa sauce mensongère. Tel est le cas pour Phénix, pour la Place du Marché, pour le Pavillon des Ibis, pour le Personnel Municipal si heureux de travailler au Vésinet avec des élus si attentionnés.

    L'histoire rétablit toujours la vérité et les oiseaux malfaisants sont toujours chassés.

    Nombreux sont les employés municipaux qui se sentent outragés par les propos du Maire qui fait tout le contraire de ce qu'il dit !

    RépondreSupprimer
  6. Le maire a proféré un nombre incroyable de contre-vérités dans sa diatribe contre Phénix. C'est une honte. Parler de "nombreux procès" perdus par Phénix est un scandale. Phénix a perdu 2 procès (dont l'un à cause du mensonge d'une élue) ... et Phénix en a gagné combien ? 8, 10, 12 ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec vous 8:45. On peut d'ailleurs se demander si Grouchko ne peut pas être attaqué en diffamation pour les propos qu'il a tenus à l'encontre de l'auteur de ce blog.

      Supprimer
    2. Si les faits sont avérés Phénix devrait attaquer pour diffamation

      Supprimer
  7. Le Maire, avec notre argent, et ses mensonges multiples ne souhaite qu'étrangler financièrement Phénix en lui faisant plusieurs procès.
    Voir des élus de la majorité se prêter à ce petit jeu est pitoyable ... Ceux qui se taisent ou qui abondent dans le sens du Maire font vraiment penser aux heures sombres que la France a connu il y a près de 65 ans ...

    RépondreSupprimer
  8. L'opposant qui m'a épaté c'est Michel, lui qui s'est fait "descendre" sur ce blog a vaillamment défendu Phénix, c'est tout à son honneur. Le texte de Willemin était de haute voltige, ton et diction parfaits mais surtout des propos qui nous ont tous amené à réfléchir sur la critique. Chesnais très succinct n'a fait que reprendre les idées des autres mais bon, il a aussi pris la défense du blog, remercions-le. Par contre, le Docteur du clan Bastard a bien signifié ce qu'il pensait du blog et on a tous bien compris qu'il n'était pas du tout mais pas du tout le copain de Phénix. Heureusement que ces deux là ne sont pas voisins. Maintenant, il faut croiser les doigts pour que les juges ne retiennent pas les plaintes et que ce blog survive au déchainement de No. Dans le cas contraire, TOUS dans la rue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonnin et ses contradictions : "Monsieur le Maire bafoue la démocratie car nous ne sommes pas destinataires de l'essentiel des informations et des décisions prises; les supposées commissions ne se réunissent jamais; je ne lis jamais le Blog et d'ailleurs, l'ayant lu avant de statuer sur la délibération je ne le regrette pas".
      Monsieur Bonnin, mettez des lunettes et vous verrez en lisant les articles du Blog qu'ils contiennent une mine d'informations que le Maire veut cacher aux vésigondins et donc aux élus.
      Si la vie du Vésinet ne vous intéresse pas, vous n'êtes pas obligé de venir faire la potiche au Conseil Municipal.

      Supprimer
    2. N'oubliez pas que Bonnin est le beau frère de Bastard de Crisnay...

      Supprimer
    3. je ne suis souvent pas d'accord avec le blogueur.Mais je pense comme Mr Bonnin qu'il ne faut pas l'interdire.
      Mr Bonnin a cité le cas de Mr Bastard de Crisnay qui avait été l'objet de sarcasmes au moment du décès de son père : Phénix avait été trop loin, mais avait il été attaqué en justice par Mr Bastard? NON.

      C'est là qu'on voit que Mr Grouchko ne fait rien comme il faut.
      D'une part attaquer le blog pour son compte personnel et le faire payer par NOS IMPOTS.

      Supprimer
    4. Merci de permettre à Phénix d'apporter les précisions au sujet du billet du 24 novembre 2022 auquel, sans le citer, votre commentaire renvoie.

      Le lendemain du CM du 23 nov. présidé par M Bastard, le blog publie le billet incriminé : "Bastard, de père inconnu ?"

      Ce billet ironise sur un propos tenu la veille par le maire :"oubliez vous ceux qui ont mis le Vésinet à feu et à sang" (sic ), propos par lesquels B de C récuse sa filiation à son mentor Varèse. Le texte est sans ambiguïté, sarcastique mais à aucun titre diffamatoire.

      Il s'avèrera que par le plus malencontreux des hasards ce texte est publié alors que M Bastard fait le deuil de son père. N'étant ni familier ni proche de cette famille Phénix ignore tout de cette pénible circonstance.

      Rapidement informé par D.Jonemann M Coudert écrira une lettre personnelle à M et Mme Bastard pour s'excuser d'un titre particulièrement inadapté à la situation et présenter ses sincères condoléances.

      De la côte West où il se trouve M. Bastard pourra confirmer à l'anonyme de 22h 30 l'existence de ce courier.

      Le blog profite de ce commentaire pour rappeler à ses.lecteurs une démarche du maire que l'anonyme - un proche de M Bastard - omet de rapporter. La ville a engagé 10.000 € au profit du cabinet Landwell (Me de L F) pour tenter de s'approprier le nom de domaine du blog ! Cette manœuvre qui avait pour but de le faire disparaître échouera. Les avocats de Phénix ayant fait obstacle à cette prétention d'usurpation.

      M. Bastard n'est pas toujours le personnage blanc bleu que dépeint l'anonyme et Phénix le vilain petit canard. La réalité est plus compliquée.

      Phénix

      http://notrevesinet.blogspot.fr/2015/04/bastard-le-depart.html

      http://notrevesinet.blogspot.fr/2012/11/bastard-de-pere-inconnu.html

      Supprimer
    5. ou avez vous vu qq chose dans mon propos présentant un personnage blanc bleu?
      J'ai essayé d'expliqué que
      1° je ne suis pas toujours d'accord avec le blog
      2°on peut être bléssé par des propos du blogueur.
      Un point c'est tout.

      Supprimer
  9. Un conseiller de l'opposition dans un langage très ferme a bien mis en évidence tous les errements et incohérences du maire à l'égard de cette résolution bien que son intervention ait été sans concession pour Phénix rappelant certains agissements à l'égard d'un ancien membre du CM. C'est aussi grâce à la ténacité de ce conseiller que le vote a pu être secret.

    RépondreSupprimer
  10. GROUCHKO met le doigt dans un engrenage infernal. Il sait où ça commence en attaquant Phénix mais il ne sait pas où cela va finir. GROUCHKO va perdre beaucoup. Non seulement son fauteuil de maire mais bien plus encore. Il le sait. Il suffisait d'écouter sa voix stressée hier soir pour comprendre la pression qu'il a.
    Il est encore temps pour lui d'arrêter ses délires et d'être un maire démocrate et transparent. C'est peut-être trop dur pour lui.

    RépondreSupprimer
  11. Le KGB du Vésinet est vraiment un cas, Comme celui de chez poutine .

    RépondreSupprimer
  12. J'ai quelques collègues employés municipaux qui, depuis des mois, sont harcelés, déconsidérés, maltraités, rabaissés par une clique d'Elus et de petits chefs qui ne font qu'obéir aux ordres donnés par le Château Carnot.
    Ces collègues devraient porter plainte et je suis convaincu qu'ils ont suffisamment d'éléments pour que leur bon droit soit reconnu.
    Ils ne le font pas car ils ont peur. Ils ont peur des représailles, ils ont peur pour leur emploi ... Eux, ils ont des familles à nourrir, ils ne gagnent pas des millions d'euros sur le dos de salariés licenciés. Eux, ils ne peuvent pas faire payer par la commune les frais des avocats qu'ils engageraient.
    Oui, Phénix peut irriter, mais souvent il met au grand jour ce que les élus du Château veulent cacher.
    Le Maire se comporte de façon de façon anormale et je doute qu'il le fasse réellement pour défendre les employés. Il s'agit d'une simple vendetta personnelle et c'est honteux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci collègue pour ce commentaire. Une famille à nourrir grâce à un petit salaire et un logement à prix modéré. Si on l'ouvre, c'est perte du job et du logement: ça s'appelle la double-peine. Non merci.
      Mais mon opinion est très claire: je défends Phénix à 100% car il dit la vérité, il parle de nos souffrances et c'est un homme sympathique.

      Supprimer
    2. Et ça ne date pas d'aujourd'hui, ni de ce CM. Pratique courante par d'autres CM.

      Supprimer
  13. Le maire a prétendu à plusieurs reprises que le blog avait attaqué TOUS les agents municipaux, or il n'y a qu'à relire les articles et les commentaires : seuls deux agents ont été et à juste titre moqués et leur incompétence technique et managériale mise en lumière (je fais très attention à mes mots pour que Phénix n'ait pas à le payer). L'intervention de deux ou trois policiers municipaux aux ibis a aussi fait l'objet d'une relation critique.
    Quels autres agents peuvent-ils se sentir concernés ou attaqués par le blog ? Personnellement, je n'ai rien vu, dans le blog, à aucun moment, qui puisse viser d'autres agents.
    Pour qu'il n'y ait pas mélange des genres, les 2 ou 3 sus nommés qui se sentent attaqués doivent EN LEUR NOM porter plainte. Ce qui a été dit c'est qu'ils ont une assurance pour couvrir des frais de justice.
    Pourquoi le maire mélange tout dans sa plainte? Il est curieux de voir mélangés Green recovery et le mal-être des employés qui se sentent peu considérés par les élus et leur hiérarchie.

    RépondreSupprimer
  14. Cette situation est lamentable.
    Cela coûte du temps, de l'énergie et engendre des frais d'avocats (que nous payons).
    D'un côté un "honnête homme" - Phénix - qui ne laisse rien passer, qui ne supporte ni le mensonge , ni les promesses non tenues... Ils nous informe et nous lui en sommes reconnaissants.
    De l'autre , une volonté de tout règler par la force , par le pouvoir - bien éphémère - d'élus communaux.
    Çà ne peut pas durer , alors :
    . Soit, il se trouve encore parmi les élus majoritaires, des âmes raisonnables, capables de calmer les passions de leurs colistiers et de leurs chefs.
    . Soit le Préfet siffle la fin des "hostilités".
    . Soit, les amis du " blog" devront se faire entendre. À lire leurs réactions au dernier article, nous ne doutons pas de l'attitude du personnel municipal...qui , comme les Vésigondins , a besoin de sérénité.

    RépondreSupprimer
  15. Je propose de créer un comité, LES AMIS DU BLOG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pour la crèation du comité "les Amis du Blog".
      Que le lecteurs intéressés répondent de même...

      Supprimer
    2. oui, pour la liberté d"expression au Vésinet.

      Supprimer
    3. oui, pour la liberté d"expression au Vésinet.

      Supprimer
    4. Oui pour le soutien à Phénix

      Supprimer
    5. oui, pour la liberté d"expression au Vésinet.

      Supprimer
  16. La liberté des uns s'arrête où celle des autre commence..

    RépondreSupprimer
  17. oui pour ce comité, pour la liberté d'expression et la liberté d'action en cette Ville sous le joug Grouchko et compagnie

    RépondreSupprimer