6 juillet 2017

No entre enfin dans l’Histoire

Par la grande porte, ou par la porte des despotes ?

Le très admiré maire du Vésinet présidera ce 6 juillet, non un conseil municipal, mais le tribunal qui procédera à une mise en accusation pour fait d’impertinence voire d’insolence à l’égard de sa majesté pour décapitation en place de grève ...

Première depuis que le Vésinet est géré par un conseil municipal le locataire du château remet le sort du blog entre les mains des membres de sa liste. Nul ne sera dupe du procédé, de la mascarade qui se jouera pour donner à l’atrabilaire le mandat d’ester devant la cour de Versailles.

Crime de lèse majesté que d’avoir rappelé le passé, voire le passif, peu reluisant d’un élu brillant affairiste, d’avoir dénoncé la brutalité des méthodes qui frappent tant les agents municipaux que certains commerçants trainés eux aussi devant les tribunaux.

Aurait-il élu des frontistes que le Vésinet n’aurait pas porté sa tête un triumvirat plus agressif, aux méthodes plus violentes, une atmosphère aussi délétère !  No l’hypocrite chantre de la tolérance dont les discours sont trahis par des faits de brutalité indignes de la ville dont il a récupéré les clefs.

No despote recevra-t-il le blanc seing des siens ?  Ce 6 juillet entrera-t-il dans l'histoire comme le 18 messidor An CCXXV ?

Réponse ce soir au conseil municipal, et demain pour les 1793 lecteurs du blog ... 

6 commentaires:

  1. Oui, c'est très curieux cette volonté de clouer au pilori le Blog.
    Le Maire a déjà entamé des actions juridiques vis-à-vis de tiers sans pour autant en informer son Conseil et demander son autorisation!
    On eut aimé que le Maire montre autant de sens démocratique depuis 3 ans et demi pour informer honnêtement le Conseil Municipal et donc les Vésigondins sur de multiples actions ou décisions qui auraient nécessité un aval préalable ...

    Ce soir le très démocrate No veut enfermer sa majorité dans une obligation de vote inique, sur un sujet qui ne pourra même pas faire débat dans la majorité.

    Son discours se résumera en une phrase : "Vous avez vu, Phénix est méchant avec moi !"

    Pauvre France ! C'est bien ce genre de politicard nul et arrogant que la France a voulu mettre en dehors du jeu politique il y a un mois.

    Le Vésinet doit encore faire sa révolution ... mais, pas d'inquiétude, cela va venir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce soir étant donné ses difficultés à trouver les mots justes , tout ce qu'il dit doit être écrit.
      Son manque d'aisance,son agressivité ne lui permettent pas de pouvoir rétorquer avec intelligence ou même humour aux observations qui lui seront faites je l'espère, par les membres de sa majorité et de l'opposition.
      Ayez le courage de l'empêcher de se fourvoyer et d'entrainer la commune dans un climat détestable .
      J'approuve le commentaire de JO Furax.

      Supprimer
  2. Mère sera-t-elle présente pour consoler son petit si cela se passe mal ? Pauvre caliméro. Si j'avais le temps je le plaindrais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est le digne fils de sa mère!

      Supprimer
  3. Qùn est il de son assignation devant le tribunal pour diffamation publique
    à l'égard d'une conseillère d'opposition enceinte.
    Les faits remontent au conseil municipal de décembre 2016.
    Oui le maître du château ferait bien de balayer devant sa porte avant tous ses errements judiciaires municipaux et professionnels.
    Il préfère légiférer dans l'urgence par référé avant de se prendre une grande claque
    La villa des Pages n' est même pas en mesure de prendre un tel patient vu le déni dont il faut preuve.
    Oui les grands malades sont ceux qui ne se soignent pas.

    RépondreSupprimer
  4. God save the King "Phénix 1er"

    RépondreSupprimer