7 décembre 2017

Un rêve de Sphinx


www.notrevesinet.com/pdf/AM9.pdfTel Sisyphe l'infatigable Sphinx interpelle les élus dans sa dernière épitre (ICI) : "un rêve de démocratie". « Jusqu’à quand laisserez vous bafouer la démocratie municipale » pourrait être le sous titre de son énième libelle qui s'adresse d'abord aux élus de la majorité.

Prenant exemple sur exemple, A. Michel ne liste pas moins de 6 sujets majeurs dont le maire – quoique dûment sollicité  - refuse l’inscription à l’ordre du jour des conseils municipaux. Pour enfoncer le clou l’élu précise qu’un abime sépare la mise à l’ordre du jour d’une simple communication en cours de séance ; dans le premier cas la loi fait obligation au maire de communiquer aux élus les pièces relatives au sujet traité, dans le second il est libre de dissimuler ce qui lui convient …

Pourquoi, en dépit de la requête du préfet B Grouchko n’a-t-il pas inscrit les sujets épineux à l’agenda des précédents conseils ? La réponse est ci-dessus.

La douma riche d’une brochette de caméléons compromis par le vote de délibérations scélérates gobera une fois encore les piètres justifications que le maire va bredouiller lors du prochain conseil, pour ne rien changer. Le Sphinx n’a guère de doute à ce sujet. 

Les vésigondins savaient-ils en portant ces 22 élus au conseil qu’ils nommaient autant de marionnettes dociles aux ordres d’un syndic de propriétaires, irrespectueuses du mandat reçu ? La cécité ne pourra être invoquée. Trop d’alertes, de mises en garde émaillent ces 3 dernières années pour qu’un seul de ces pantins puisse feindre ignorer les violations flagrantes des règles démocratiques qu’il a entériné.

Assuré de l’impunité par une juridiction administrative inopérante, narguant une hiérarchie impuissante le maire pousse le bouchon toujours plus loin.  Jusqu’au jour où il croisera le sort de sa collègue de saint Rémy lès Chevreuse … ou d’un certain Varèse, invité par un préfet à la démission, sans omettre monsieur l'éphé-maire. 



6 commentaires:

  1. Michel est d'une autre trempe que Grouchko !
    .
    Moi j'aime ceux qui marchent droit, qu'ils soient de gauche ou de droite, "ça m'est bien égal"

    RépondreSupprimer
  2. Monsieur Michel a raison.Notre avenir est dans la conscience des élus.Intéressant de connaitre et faire connaitre les 12 conseillers de la majorité et les 9 adjoints.
    Conseillers
    6 Mme JOST Isabelle 14 Mme RABIAN Frédérique 16 Mme MINEL Laëtitia 17 M. VINTRAUD Abel 18 Mme DANESI Astrid 19 M. GLUCK François 20 Mme BERTIN Catherine 21 M. DE LA GUERONNIERE Eric 22 Mme VAN ECK Catherine 23 M. COLLIEZ Jean-Charles 24 Mme HAUSTRAETE Sandrine 25 M. LAGRANGE Paul-André
    adjoints
    2 Mme TORNO Caroline 15 M. JONEMANN Didier 4 Mme POLITIS Catherine 5 M. JONCHERAY Jean-Michel7 M. CAROUR Jean-François 9 M. ELKAEL Maurice 10 Mme GODEST Chantal
    11 M. GUIZA Francis 12 Mme GENEIX Martine

    Ils détiennent notre avenir: il suffit que quelques uns ait le courage de Monsieur Gozlan qui les a quitté et c'est fini.Alors contactez ceux que vous connaissez qui ne sont pas devenus des inconditionnels de cette destruction aprés avoir été des inconditionnel du ou des prédécesseurs.(Faut-il les citer?)Les démissions de Saint Rémy ont eu lieu pour les mêmes motifs que ceux que l'on vit.Alors après Saint Remy,Le Vesinet ?


    RépondreSupprimer
    Réponses


    1. Je ne savais pas que Didier J. est adjoint. Si ce n'est toi, c'est donc ton frère !
      Monsieur Michel fait un travail de "bénédictin", bien utile. Continuez, la clarté méthodique des informations que vous nous apportez est bien plus importante que les éventuelles risées de ce qu'on nomme "majorité".
      Respect Monsieur.

      Supprimer
    2. Le numéro 24,11,5 et le 12 y'a des chances 😉

      Supprimer
  3. mais qu'est ce que fait le préfet?

    RépondreSupprimer
  4. Monsieur Michel a certainement raison et je le respecte comme conseiller. Mais je ne pourrais pas voter pour lui. Il serait un vrai support pour un nouveau, mais lorsque je l'écoute, je ne le comprends pas toujours. Il a de très bonnes idées mais il les exprime mal. Même lorsqu'il lit un texte, il nous endort. Encore une fois, je le répète je trouve que nous avons de la chance d'avoir un homme comme lui.

    RépondreSupprimer