10 janvier 2018

Déboulonnage d’un tsar, mode d’emploi

Le Vésinet ne fera pas exception. Plusieurs villes voisines enregistrent déjà la fin « politique » prématurée de leur premier magistrat. A Chambourcy, Villennes, Saint Rémy les Chevreuse et hier à Chatou des scénarios différents conduisent au même résultat : l’élimination du maire et son remplacement par la voie des urnes, ou sur le tapis vert.

A Villennes sur seine les élus ont décidé de paralyser l’institution. Moyen efficace de mettre le préfet en première ligne. Un maire privé de majorité se trouve dans l’impossibilité d’exercer son mandat, surtout si les votes du budget ou des opérations d’avances financières lui sont refusés. Il est alors face à un dilemme : démissionner ou laisser la tutelle exercer l’autorité.  Les conseillers de Villennes bloquent ainsi le fonctionnement de leur mairie depuis le 27 décembre. Le tsar local s’accroche, assez couard pour craindre le verdict des urnes ! 

Tout autre est la situation de Chambourcy, où le maire a pris les devants en démissionnant avant d’être rattrapé par des affaires. Décembre 2011 au Vésinet un maire prétextait une santé fragile pour laisser son fauteuil vacant. Mais ce n’était pas pour des affaires de PLU. Nul n’imagine un tsar sentant sa fin prochaine, réunir ses adjoints un mercredi matin pour organiser son départ. Sauf à être rattrapé par une transaction immobilière  …

A Saint Rémy les Chevreuse les élus ont choisi une option radicale. Leur démission en bloc forçant la main du préfet à signer le décret de dissolution  Le Vésinet au début 2013 a vécu ce psychodrame avec la révolte d’une majorité des conseillers du maire.  Mme Godest, M. Guiza et M. Vintraud rescapés de la varésie, experts en 4ème république, auront traversé tous les mandats quelle qu’en soit la coloration politique. Leur expertise sera utile pour la destitution.

Et puis il y a Chatou. G. Fournier maire et vice président du conseil départemental tire sa révérence et abandonne pas loin de 7.500€ mensuel sans y être contraint (version officielle). Son abnégation force l’admiration des Vésigondins.

Va-t-il faire un émule ? 

C’est quand même plus élégant que le déboulonnage auquel une majorité de conseillers devra se rallier en jouant l’un des scénarios décrit plus haut ... enfin si le tsar n’y mettait pas du sien. 



17 commentaires:

  1. Les 3 Vésigondins, experts en 4ème République, feraient bien de dégager le plancher tant ils ont démontré que le mot "Ethique" ne faisait pas partie de leur vocabulaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui mais l'argent n'a pas d'odeur, l'oseille c'est aussi bon pour faire de la bonne soupe en hiver.

      Supprimer
  2. Il est vrai que cela faisait longtemps que nous n'avions pas eu d'élection municipale au Vésinet ...

    RépondreSupprimer
  3. Que d 'erreurs dans les écrits de Phénix...ce ne sera pas la première fois, ni la dernière!!

    Arrêtez de prendre les vessies pour des lanternes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel erreur ???
      Il suffit de regarder le Courrier des Yvelines ou le Parisien, toutes ces communes ont déjà perdu leur maire
      Le Vésinet la prochaine sur la liste ?

      Supprimer
    2. le salaire est erroné

      Supprimer
    3. Non, le cumul des correspond à 7.500
      maire, VP communautaire et VP départment !!!

      Supprimer
    4. Et arrêtez de prendre nos conseillers municipaux pour des lumières !

      Supprimer
  4. Et M. Michel lui ne prend pas son indemnité ? Dans un monde normal il pourrait bien contribuer . Mais non je dis ce qu’il faut faire mais je suis si plein de bonnes intentions que ... allez guignol ameutes toutes ces personnes en situation difficile et ensuite ..... ben rien en fait . Au fait ton soldat Ioppi tu lui files combien pour compenser le fait qu’il était le plus gros salaire de la ville . Allez modérateur justicier joues bien avec ça.

    RépondreSupprimer
  5. M Michel cumule pas les mandats et n'a pas accès au fonds secret ou au repas d'affaire avec des avocats. Anonyme de 21:35 t'es mal rencardé ,à moins que tu veuilles détourner l'attention des visiteurs des vrais gros salaires de la mairie ,ceux du DGS et du DST qui rien qu'en nature ne paient pas leur loyer de maisons en cœur de ville de 200 m². Quand a celui qui a été viré coutait il plus qu'il ne rapportait? et son émolument a été fixé par l'état et pas négocié contractuellement comme les 2 premiers cités. minable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi pas 1000 m2! Du grand n'importe quoi.
      On voit bien que nous ne connaissez rien au fonctionnement d'une Ville. Vu la teneur des vos écrits, rien d'étonnant...




      Supprimer
    2. Bonjour M. le Maire. Vous n'avez qu'à publier les chiffres.
      D'avance je vous remercie.

      Supprimer
  6. Ce qu'il y a de bien avec ce blog et ses commentaires, c'est que pour certains, ils n'ont pas besoin d'être signés. ils sont tellement facile a lire pour savoir qu'il viennent de l'entourage Très proche du maire

    RépondreSupprimer
  7. à anonyme de 17h41: Il se prend pour une vessie,celui qui passe son temps à nier la réalité. C'est une maladie qui ne se soigne pas!

    RépondreSupprimer
  8. Qui pour remplacer Grouchko ? Willemin et Michel devraient s'allier. Le reste.... Aussi intelligents que des veaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mariage de la carpe et du lapin (rose)!
      Quel couple...

      Supprimer